0
Tradition
Dormition chez les Orthodoxes, Assomption chez les Catholiques
Dormition chez les Orthodoxes, Assomption chez les Catholiques

| ALC 768 mots

Dormition chez les Orthodoxes, Assomption chez les Catholiques

zTradition1 Procession de la Dormition dans l'Eglise grecque.jpg
Procession de la Dormition dans l'Eglise grecque ©
zTradition1 Procession de la Dormition dans l'Eglise grecque.jpg
assomption2021-3.jpeg
Procession de l'Assomption, église catholique St-André à Bayonne ©
assomption2021-3.jpeg

Le 15 août, l’Eglise latine célèbre la fête de l’Assomption de la Vierge Marie. Dans les Eglises orthodoxes, on évoque la Dormition de Marie. Cette différence d’approche se manifeste d’abord par le vocabulaire : par l’Assomption de la Vierge est célébrée, dans l’Eglise catholique, le fait que Marie est enlevée au ciel et menée ainsi, corps et âme, jusqu’à son Fils, sans avoir connu la corruption physique.
Chez les orthodoxes, on emploie le terme de Dormition. Les Eglises d’Orient ont gardé cette dénomination ancienne pour désigner la mort de la Vierge Marie et la montée au ciel de son corps. La différence consiste donc en ce que l’Eglise catholique, sous le nom de Dormition, ne désigne que la mort de la Vierge, tandis que la croyance de la montée au ciel de son corps porte le nom d’Assomption. Toutefois pour les Eglises d’Orient, ce dernier terme pourrait laisser croire que la Vierge a été enlevée au ciel de son vivant.

L'origine de la fête (*)

Les premières mentions connus au sujet de célébrations de la Vierge Marie apparaissent au V-ème siècle au cours duquel se tint le troisième concile œcuménique (Ephèse, 351), qui établit la doctrine mariale de la chrétienté. Les premières célébration sont eu lieu à Jérusalem le 13 août et ne mentionnaient pas spécifiquement la Dormition –c'était une fête en l'honneur de Marie, instrument de l'incarnation (Theotokos) et Mère de Dieu. L'empereur romain d'Orient Maurice (539 - 27 novembre 602) fixe la fête de la Dormition à la date du 15 août, probablement pour commémorer la consécration de l'église de la Panagia (la toute sainte) à l'emplacement de sa tombe à Gethsémani.
Chez les Orthodoxes la fête de la Dormition est précédée par les deux semaines du carême de la Dormition, instauré au VIIème siècle et précisé au Xème siècle ; les Catholiques ne le suivent plus et, comme la majorité des Orthodoxes* suit le calendrier julien, ce carême commence pour eux le 14 août du calendrier civil…

Dormition et Assomption

Les orthodoxes et les catholiques commémorent la fin de la vie terrestre de la Vierge Marie de façon similaire, puisque les bases du rite et de la doctrine sont communes.Cependant, si la Dormition orthodoxe et l'Assomption catholique marquent le même évènement,les doctrine ssous-jacentes ne sont pas identiques.

- L'église orthodoxe enseigne que Marie est morte d'une mort naturelle, comme tout être humain; que son âme a été reçue par le Christ à sa mort (voir les icône de la Dormition oz l'on voit le Christ recevant l'âme de sa mère représentée comme un nouveau-né, puisque la mort, pour les Orthodoxes, est une "naissance au ciel") et que son corps a été ressuscité le troisième jour après son repos et emporté au paradis.

- Le dogme catholique n'est pas très différent : « …Nous affirmons, nous déclarons et nous définissons comme un dogme divinement révélé que l’Immaculée Mère de Dieu, Marie toujours Vierge, après avoir achevé le cours de sa vie terrestre, a été élevée en corps et en âme à la gloire céleste. » (Pape Pie XII, Constitution dogmatique "Munificentissimus Deus", § 44, 1er novembre 1950.)Par la suite, la constitution dogmatique Lumen gentium du concile Vatican II de 1964 a énoncé (§ 59): « Enfin, la Vierge Immaculée, préservée de toute tache de la faute originelle, au terme de sa vie terrestre, fut élevée à la gloire du ciel en son âme et en son corps et elle fut exaltée par le Seigneur comme Reine de l'univers afin de ressembler plus parfaitement à son Fils, Seigneur des seigneurs et vainqueur du péché et de la mort. »

Toutefois le pape Benoît XVI a rappelé que la Dormition précédait l'Assomption pour les catholiques (Angelus du 15 août 2008).
"La différence est d'abord sémantique", explique le théologien orthodoxe français Olivier Clément (1921-2009). Le terme passif d'Assomption traduit l'idée que la Vierge Marie ne s'élève pas d'elle-même au ciel mais qu'elle y est élevée, "assumée". La tradition orthodoxe, elle, insiste sur la douceur de la mort de Marie, tel un endormissement. D'où ce terme de "Dormition".
Un terme qui peut être appliqué à n'importe qui", précise le théologien. Les orthodoxes ne font pas de la Dormition un dogme, mais personne ne la remet en cause. La différence entre Dormition et Assomption est aussi théologique, les orthodoxes refusant le dogme de l'Immaculée Conception sur lequel se base en partie l'Assomption. "Chez les catholiques, Marie est immaculée par sa conception et sa naissance ; chez les orthodoxes, elle l'est parce que sa vie a correspondu à sa vocation."

(*) d'après le site "Parlons d'Orthodoxie", W. Golovanoff et le site https://greekreporter.com/2016/08/14/dormition-of-virgin-mary-when-was-the-greatest-summer-celebration-established/#sthash.44jS5CYj.dpuf 

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription