57
Actualité
La violence des racailles à Bayonne et ailleurs
La violence des racailles à Bayonne et ailleurs

| Alexandre de La Cerda

La violence des racailles à Bayonne et ailleurs

zzActu2 Philippe Monguillot 2 manif Balichon.jpg
La marche blanche pour Philippe Monguillot ©
zzActu2 Philippe Monguillot 2 manif Balichon.jpg

« Vous direz à tous ceux qui nous soutiennent que Philippe se bat et que l'extraordinaire équipe médicale fait son maximum » ! C’était le message adressé par l’épouse de Philippe Monguillot, le conducteur du Tram'bus, très grièvement blessé à la tête, laissé pour mort par ses agresseurs et qui gît dans un état de mort cérébrale à l’hôpital de Bayonne. 
Hélas, Philippe Monguillot est décédé ce vendredi après-midi à 17h30. R.I.P. Goian bego.
A longueur d'ondes et de colonnes, toute la presse a commenté cette agression, mais extrêmement rares sont les médias qui se sont hasardés à donner le nom des auteurs du méfait. Exception faite du quotidien « Le Parisien » qui indiquait que cette bande de malfaiteurs "se réunissait dans l'appartement de l'un d'eux, Mohammed A."... 
En passant, on peut noter la différence de traitement avec l'agresseur de la mosquée de Bayonne, dont les journaux avaient dans l'heure qui suivait l'attaque, non seulement donné le nom et l'adresse, mais même le pedigree complet, et celui de son père, avec force clichés tendant à le rattacher à un mouvement politique ! 
Alors que généralement, lorsque ce sont des maghrébins (et autres Africains) qui attentent à la vie d'un Européen ou d'un Asiatique, on se contente de l'antienne : « à l’heure actuelle tout ce que nous pouvons dire c’est qu’un individu né et résidant sur la planète Terre aurait été en possession d’un couteau de cuisine qui pour une raison encore inconnue aurait causé des dégâts corporels majeurs... d’après les premiers éléments de l’enquête il s’agirait d’un homme bien connu des services de police mais la présomption d’innocence nous empêche bien évidemment de dévoiler l’identité de ce malheureux déséquilibré »... 

Quant aux autres participants à l'agression  de Philippe Monguillot, il s'agirait de Mohamed C., Moussa B. et Sélim Z. (et non des "Français marginaux" comme certains confrères l'ont honteusement laissé supposer). En réalité, des racailles au casier long comme le bras !
Pour sa part, comme l'a rapporté la presse, le procureur a reconstitué cette agression "d'une extrême violence". Dans un premier temps, "trois personnes, dont une avec un chien, montent dans le Tram'bus à l'arrêt Gare de Bayonne".
"Un quatrième homme monte ensuite à l'arrêt Balichon. Le chauffeur veut alors contrôler son ticket et demande aux trois autres de placer un masque sur leur visage. Les insultes fusent, puis il y a une bousculade. Le chauffeur est poussé hors du bus. Là, deux des individus lui donnent de violents coups de pieds et de poings dans la partie haute du corps et notamment vers sa tête".
Les quatre hommes prennent la fuite en laissant le chauffeur "inconscient sur le trottoir" et vont "se réfugier dans l'appartement de l'un d'eux" (ndlr.: il s'agit de Mohammed. A, selon "Le Parisien"), a-t-il ajouté, assurant que "rien n'expliquait cette extrême violence". Un premier suspect a été arrêté dès dimanche. Quatre autres l'ont été lundi, dont un mineur rapidement mis hors de cause. "La violence des coups, leur visée et les déclarations (lors des auditions) me permettent de retenir la qualification de tentative d'homicide volontaire pour les deux mis en cause qui ont porté les coups", a encore déclaré Marc Mariée.
Les deux suspects, âgés de 22 et 23 ans, soupçonnés d’être les auteurs des coups portés sur le chauffeur du tram'bus - en état de mort cérébrale depuis lors - ont été mis en examen pour tentative d’homicide volontaire et incarcérés. Deux autres accusés ont été mis en examen, l’un pour « soustraction de criminel à l’arrestation et aux recherches et non-assistance à personne en danger » et le second, pour « non-assistance à personne en danger ».

La longue liste des violences quotidiennes qui pourrissent notre vie

Interrogée par le quotidien « Le Parisien », une sexagénaire qui vit  depuis son enfance dans le quartier où habitent les criminels agresseurs, explique : « Non vraiment, ici, ce n'est plus comme avant, ça s'est vraiment dégradé, ça devient la cité du n'importe quoi ! ». Elle parle d'incivilités de plus en plus fréquentes et d'un sentiment d'insécurité croissant. Alors, lorsque, lundi matin, elle croise des policiers dans l'ascenseur de son immeuble, elle est à peine surprise.

Venu de Paris, le nouveau ministre délégué aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, le confirme : « Les incivilités sont quotidiennes malheureusement dans les transports aujourd'hui »...
Or, cet ensauvagement de la société est une réalité : cette agression s'ajoute à la longue liste des violences quotidiennes qui pourrissent notre vie !
Ainsi, récemment, le général (luzien) Bertrand Soubelet, injustement écarté "sous la pression politique" de son poste à la Direction générale de la gendarmerie nationale après son audition par la commission des Lois de l’Assemblée nationale, indiquait combien il avait été "ému par la mort de Mélanie Lemée, jeune championne de judo de 26 ans, amoureuse de la vie et gendarme au service de la sécurité des Français", en précisant : "je ne suis pas un adepte de la langue de bois. Ce drame a été provoqué par un jeune Français d'origine maghrébine qui roulait sous l'emprise de stupéfiants à une vitesse supérieure à 130 km/h sur la commune de Port Sainte Marie après avoir refusé deux contrôles dans les minutes qui précédaient. Connu pour différentes infractions il n'avait plus de permis car il avait été annulé. Voilà la réalité brute...
Ma colère s'explique par le fait que sa mort est déjà rangée dans la rubrique des faits divers et (...) que certains se réjouiront de ce drame".
Ajoutons que Yassine E. (comme toujours, très peu de médias osent citer le prénom du criminel) avait déjà été condamné à trois reprises pour des infractions à la législation sur les stupéfiants et (…) sur la circulation routière, qu'il conduisait sans permis, sous l'empire de stupéfiants, et il venait de faire l'acquisition de 150 grammes de cocaïne (procureur). 
Nul doute qu'aucune "Traoré" ni aucun rappeur ne "graffera" une fresque en son honneur à Stains, avec les encouragements du maire, Azzédine Taïbi, ni ailleurs...
Pas plus, sans doute, en l'honneur du chauffeur de bus bayonnais en état de mort cérébrale... 
En revanche, on louera sans doute l'esprit civique de cet autre "jeune", Zakaria Zigh, "plus jeune colistier élu sur la liste du nouveau maire PS de Saint-Ouen, Karim Bouamrane", qui, après avoir été arrêté par la police lors d'une course-poursuite sur un scooter volé (simple rappel à la loi !) a de nouveau été interpellé par la police deux jours plus tard, cette fois avec du cannabis (sous le pont Alexandre-III !)... Devant les policiers, samedi soir, il avait indiqué être conseiller municipal. Il leur avait glissé qu’il « devait se faire oublier quelque temps avant de réintégrer (son) siège de conseiller »

Les Landes n'échappent pas, hélas, à cette "contagion" : mardi 7 juillet, en début de soirée, au boulodrome de Mimizan, un jeune homme de 25 ans a été blessé de trois coups de couteau, près d’un banc voisinant le boulodrome de Mimizan. Le jeune homme a été très grièvement touché, à tel point qu’un hélicoptère Ecu 40 a été envoyé à l’hôpital de Mont-de-Marsan afin de chercher du sang et de le transfuser. Le jeune homme a ensuite été transféré à l’hôpital de Bordeaux par hélicoptère, dans un état grave.

En Bretagne, un homme été jugé ce jeudi 9 juillet par le tribunal correctionnel de Saint-Nazaire pour avoir cambriolé un vieillard avant de le tabasser et de lui défèquer dessus en maculant sa tête avec les excréments aux cris de “Allah Akbar”. Et à l'arrivée des agents au domicile de la victime, le prévenu les insulte, et les menace de mort. A plusieurs reprises, il crie « Allah Akbar, je vais revenir avec une voiture, tout défoncer, faire un carnage ». Devant le tribunal, quand le procureur dénonce son « comportement odieux », il préfère se boucher les oreilles. L’homme a déjà été condamné à 19 reprises, dont une fois pour assassinat.

Bordeaux : à Saint-Michel, habitants et commerçants à bout !

Le quartier Saint-Michel a connu de violentes bagarres entre « jeunes en errance » pendant et après le confinement rapportait par ailleurs le quotidien « Sud Ouest ».
C'était d'abord sur le cours Victor-Hugo, lorsqu'un homme blessé par un coup de couteau avait été secouru, près de son établissement. La victime était la deuxième d’une série de sept blessés par arme blanche, durant la nuit du 24 au 25 juin, dans l’hyper-centre de Bordeaux.
Selon nos confrères de « Sud Ouest », depuis le déconfinement, les agressions au couteau se multiplient dans le cœur historique de la capitale de la Nouvelle-Aquitaine. Le restaurateur d'un snack témoin de ces affrontements acceptait de se confier à la journaliste "à condition que son nom et celui de son commerce n’apparaissent pas". « Je ne veux pas d’ennuis. Les gars qui ont fait ça sont des barjots. Ce sont de jeunes clandestins défoncés aux médocs et à l’alcool. Ils dealent, trafiquent et squattent le coin depuis le confinement. Ils se font la guerre entre eux et nous pourrissent la vie. Presque tous les soirs, il y a une bagarre. Baladez-vous dans le quartier : on ne parle que de ça ».
Et les entretiens de notre consoeur de « Sud Ouest » avec une trentaine de riverains, des commerçants ou encore des travailleurs sociaux dans le quartier cours Victor-Hugo/Saint-Michel/porte de Bourgogne ne fera que confirmer la triste réalité. « Place Bir Hakeim, une dizaine de jeunes avec des haches, pioches et des sortes de sabres, a déboulé de Victor-Hugo et traversé la place en courant. Ils sont partis vers le tram. C’était surréaliste ». Ou encore "des jeunes qui jouent de plus en plus du couteau ou autres armes blanches, y compris artisanales, comme cette tige en fer aiguisée retrouvée cachée dans un arbre par le patron d’un café du cours Victor-Hugo qui vient de décider d’avoir recours à un videur, tous les jours d’ouverture".
Toujours de l'enquête de « Sud Ouest », on apprend que "Hussein, lui, a un « spot » à côté de son bar : un coin de trottoir, à l’angle du quai des Salinières, sur lequel « une dizaine de jeunes prennent place, toutes les fins d’après-midi ». « Ce n’est pas toujours les mêmes. Ils dealent surtout des médicaments, revendent des trucs qu’ils ont volés, des téléphones, des colliers, de tout. Ils sont à l’affût d’une éventuelle proie et se cachent à peine. » Ils étaient déjà présents avant le confinement, surtout autour de la porte de Bourgogne et du quai de Salinières. Quand tout a fermé à cause du coronavirus, « ils sont remontés sur le cours Victor-Hugo, dans la rue des Faures et sur la place Meynard, là où il y avait un peu plus de passage et donc potentiellement un peu plus de clients », explique Driss Ben Haddou, le président de l’association des commerçants de Saint-Michel".

Selon plusieurs riverains, il s’agit majoritairement de jeunes Algériens et dans une moindre mesure de jeunes Marocains. « Il y a des mineurs, mais surtout des majeurs de 20–25 ans. Quelques filles leur tournent autour. Il se dit que des nouveaux sont arrivés de Toulouse et Marseille, ces dernières semaines », témoigne un commerçant de la rue des Faures.
« D’après ce qui circule, beaucoup sont originaires de deux villes, Mostaganem et Jijel, et se concurrencent. Ils n’ont rien, donc rien à perdre. J’ai essayé d’en raisonner. Peine perdue : ils sont ingérables. Je n’avais jamais vu ça », lâche-t-il, dépité et affirmant avoir des échos de commerçants de la Victoire et de la gare tout aussi exaspérés. Habitante de Saint-Michel depuis vingt-quatre ans, Fatima abonde. « On a vu des scènes ahurissantes pendant le confinement et les semaines qui ont suivi. C’est monté jusqu’à une trentaine de jeunes dans la rue des Faures, qui trafiquent, gueulent, se battent et sortent les lames. Rien à voir avec les dealers habituels du quartier, discrets voire courtois. Je n’ai jamais vu ces gosses s’en prendre à un habitant, mais vous retrouver au milieu d’une telle ambiance, ça fait peur».  Estimant ne pouvoir assurer la sécurité de ses clients, le patron d’un café de Saint-Michel a d’ailleurs fermé son bar, pendant un week-end, fin juin".

Autant dire que le nouveau maire de Bordeaux est "attendu sur le sujet", conclut la journaliste  de « Sud Ouest »...
Et  pour notre part, il convient d'espérer qu'alertés par le drame du conducteur du tram'bus bayonnais, nos propres édiles sauront faire face à la situation en germe dans l'agglomération avant qu'elle n'empire à la manière du "bourbier bordelais" !

Ndlr.: nous avons reçu ce "message de sympahie pour le chauffeur agressé à Bayonne" adressé par l'abbé François-Xavier Esponde :
"Bayonne, ville pacifique habituée à la diversité sociale durant l’été   ne peut que trouver cet acte sauvage, ignoble et dégradant. Les transporteurs sont exposés à des échanges parfois discourtois, mais de tels actes barbares n’ont pas leur place dans la société. Sympathie à la famille, à ses proches et aux camarades, et bien au delà à tout un chacun qui peut un jour subir une telle violence aux conséquences incalculables. Nous pensons à eux, quelles que soient leurs opinions et voulons leur témoigner de la gratitude pour le métier qu’ils accomplissent parfois au risque de leur vie".

Légendes : 1. le tram'bus bayonnais à l'effigie de son malheureux conducteur 
2. marche blanche pour Philippe Monguillot à Bayonne 

Répondre à () :


Captcha
Debayle Jocelyne | 10/07/2020 10:46

Après l'ignoble agression de Bayonne, cherchant des informations, j'ai trouvé étrange l'imprécisionconcernant les auteurs du crime. Vous semblez en donner l'explication que je soupçonnais. L'idéologie ambiante de crainte et de '2 poids, 2 mesures ' me paraît très inquiétante.

Michèle binet | 12/07/2020 20:53

C'est terrible et ce n'est sur le commencemant

Moi | 31/07/2020 23:50

Tant de bêtises d amalgames et de généralités dans si peu de mots. Votre vie doit être bien triste pour penser si peu et en plus si mal. C est comme si je me basais sur vos propos pour dire que tous les basques sont idiots alors que c est juste vous et qqs1 trop nombreux. La pauvreté est l ennemie il serait temps d ouvrir les yeux ...

pitois | 10/07/2020 12:00

C'est incroyable en effet; les médias dans leur majorité, respectent un truc qui s'appelle la présomption d'innocence, tant que le présumé coupable n'est pas passé devant un juge. Personnellement je trouve cette ligne de conduite assez respectueuse de la personne humaine et cela évite probablement à quelques bas du cerveau d'être tentés de faire justice eux-mêmes. L'affaire de la mosquée de Bayonne relevait du champ de l'attentat contre une communauté. Le nom de l'auteur a été donné comme ceux des auteurs des attentats de 2015 à Paris, les frères Kouachi ou Amedy Coulibaly. Des noms alsaciens? Vous sous-entendez qu'il y aurait un vaste complot qui protégerait certaines communautés. Et du coup vous dénoncez et stigmatisez en particulier l'une d'elles. Ne seriez-vous pas surpris que les médias écrivent de chaque dealer qui passe au tribunal qu'il est basque ou non-basque, blond ou homo-sexuel, joueur de foot, collectionneur de timbres, petit-fils d'un voleur de poules, cancre dès le primaire....? Je suis d'accord avec vous sur un point: les médias ont la responsabilité de s'interroger en permanence sur les détails, les appartenances et autres traits de caractère qu'il convient de mentionner ou pas au regard des circonstances et de la gravité des faits relatés. Et prendre la bonne décision dans l'urgence. Mais mentionner une appartenance à une catégorie de la population, c'est évidemment ouvrir la voix à un discours d'exclusion. Les Basques comme les Bretons et bien d'autres, qui ont beaucoup voyagé à travers le monde au cours des siècles, n'auraient pas aimé ressentir cette exclusion dans les régions du globe qu'ils ont explorées. Gardons-nous d'exclure globalement. Que la justice passe pour tous ceux qui dérapent, quel que soit leur statut social, leur origine ou leur couleur de peau. Voilà le seul enjeu auquel une démocratie évoluée comme la nôtre doit veiller.

Jiji Lemoche | 10/07/2020 19:06

@pitois Vous avez parfaitement raison. Les commentaires comme le vôtre sont trop rare et il vous honore. J'ajouterais en plus que les prénoms sont balancés sans aucune source.

Depassagesurlessentiersdelavie | 11/07/2020 09:58

Merci Monsieur pour votre sage vision du monde. Mon esprit n'a pas choisi d'atterrir dans le corps qui est le mien, une valise contenant culture, religion/philosophie, langue, gastronomie et j'en passe. Il faut bien qu'un voyageur sur les sentiers de la vie ait un bagage qui l'aide à commencer son périple. Triste de voir des esprits s'identifier à une banale valise... Tant que des valises ne commettent pas d'actes ignobles, même si à leur contact je n'ai rien à apprendre, échanger, recevoir ou donner, je peux poursuivre mon chemin sans m'arrêter plongé dans mes pensées sans prétentions. Quand une valise devient dangeureuse même pour une autre valise, alors a plus forte raison pour un autre voyageur comme moi, dois je tendre l'autre joue et la main, defendre ou me défendre ou encore marcher le sabre au clair ? Je m'interroge encore...en attendant une femme a perdu son mari dans d'atroces circonstances des enfants se font voler leur père et d'autres pourraient suivre.... Je préfère la compagnie de mon chien et de mon chat..eux sont vraiment Humains et nous nous entendons comme larrons en foire. Les humains n'ont d'humains que le nom et les démocraties évoluées ont plus de compassion pour les criminels plutôt que pour leurs victimes. Je redoute le jour où j'exploserais.... j'espère que des sages comme vous sauront m'arrêter a temps. Merci encore pour votre regard bienveillant qui me laisse un peu d'espoir.

Chacha | 12/07/2020 00:15

Bravo! 👍

Gouverneur | 09/08/2020 01:01

Tous ces délinquants violent doivent être exécutés asap Leurs géniteurs en prisons Nettoyer la merde Nettoyer la société

Alexandre de La Cerda | 10/07/2020 13:17

Il ne s'agit aucunement de stigmatiser une communauté, une religion ou une nationalité, mais de dire ce qui est sans la "fausse pudeur d'une midinette" : combien de fois a-t-on lu dans les faits divers "un portugais, un italien, un espagnol, un roumain", etc. à propos d'une saisie de drogue à la frontière, ou un polonais ou un russe en train de faire du grabuge après s'être enivré ? Les nationalités sont souvent citées, et l'on voit fleurir à l'occasion les qualificatifs "tradi", "d'extrême droite" (injure au dernier degré dans notre société)... Sans que la réciproque ne soit jamais vraie (ou très rarement). N'appartenant à un camp ni à l'autre, je me contente d'observer l'éternel "deux poids, deux mesures" !

Russalka | 14/07/2020 18:26

Je suis née en terre musulmane ( en Afrique ) de parents franco-français partis là-bas à l'époque de la décolonisation pour aider ces jeunes pays à créer leurs infrastructures et accéder à la démocratie. J'y ai vu en 20 ans les mentalités changer sous le joug de l'islam conquérant. En France, ma fille ainée a été il y a quelques années gravement projetée sur un trottoir de Marseille, par une voiture, aux cris de Allah U'akbar, simplement parce que blanche, non musulmane, elle ne portait aps le voile dans une ville qui était encore française. Dans ma petite ville de sud Gironde, il y a pas moins de 5 fichés S, et il y a peu, nous nous sommes vues avec quelques amies femmes et mes deux filles refuser la sortie d'un grand magasin pour aller dans la rue, au prétexte que "Dieu refuse que les femmes sortent en ville lors du ramadan ". Huit jeunes avec clébards, huit jeunes d'origine maghrébine et noire, agressifs, mais nous ne nous sommes pas laissées intimider. Les édiles locaux en ont la trouille, ils dealent en plein jour, caillassent, agressent, et chacun se tait. Nous avons forcé le passage et avons rejoint la rue commerçante en leur faisant un doigt d'honneur collectif d'une dizaine de minutes. Je ne vous dis pas leur rage, l'un d'eux m'a poursuivie, je lui ai fait face ( j'ai 64 ans) il s'est sauvé: ces gens n'ont aucun cran et n'attaquent qu'en meute. Seul face à une femme, sa religion ne le protégeait même plus :)

Pierre | 10/07/2020 18:56

Il y 30 ans en venant de la.region lyonnaise je suis venu quelques mois habiter à Dax pour mon travail . A l epoque personne ne réalisait ce que nous vivions chez moi .et on me regardait comme un raciste et un extrémiste. Forcément à l epoque les maghrébins en tres petit nombre s intégraient, joueraient au rugby, et avait l accent du sud ouest. Maintenant j aimerais revoir tous ceux qui ne me croyaient pas ...bienvenu dans le vrai monde , vous n etes plus épargnés. Et dans ma région avec 30 ans d avance je vous laisse imaginer comment nous vivons ...

Chesnay | 10/07/2020 22:50

Solidarité avec les victimes de cet événement.honte à la presse et aux politiques qui ont caché la vérité sur l'identité des racailles criminelles. V

Martine Dupont | 11/07/2020 01:54

Je n'étais pas raciste, et puis je le suis devenue. Lorsqu'un couple de gaulois fait un enfant, Le musulman lui en aura fait quatre. Quarante ans que ça dure, On les encourage avec des allocations et la nationalité française bradée piétinée sur laquelle ils vomissent. Le grand remplacement s'opère dans le déni général. Pour tout musulman qui se respecte, une gauloise est une "chienne" bonne à se faire violer en tournante de préférence, un bon gaulois lui, est un gaulois mort. Ils nous agressent, nous volent, nous tuent. Leur violence toujours plus accrue est décuplée par leur haine du non musulman. Combien étaient-ils au rassemblement "Charlie" Combien étaient-ils à la marche blanche de Bayonne. En Seine Saint Denis, dans un silence complice, les églises sont taguées ou vandalisées. Les chauffeurs de bus sont arabes et barbus, avec musique arabe fort dans le bus. Persécutés, Insultés, tabassés, à force de crachats, les gaulois ont déguerpi. Seuls en pâture restent celles et ceux n'ayant pas les moyens d'organiser leur fuite. Bientôt d'autres crimes toujours plus déniés ... Ô ma belle et aimée France, je pleure de te voir abandonnée aux hordes barbares ...

Calmon Martine | 12/07/2020 07:53

Baronne n’est qu’une ville envahie parmi tant d’autres....à Perpignan, les gitans et les maghrébins se font la guerre à coup de fusils dans les quartiers nord devenus infréquentables..... Visite du nouveau maire.... Nous attendons des solutions mais maintenant que nous sommes envahis et sans aucune restriction, que pourra t il faire sans être conspué par la bien pensance généralisée ?,,,,

Bouli | 12/07/2020 16:16

Quel déballage de conneries et de haine : bravo vive la FRANCE !!!

Bidru | 11/07/2020 03:15

Je ne supporte plus ces discours commençant par "Il ne s'agit aucunement de stigmatiser une communauté, une religion ou une nationalité" Cette naïveté bienveillante m'insupporte. Appeler leurs fils "Oussama" ce n'est pas assez prosélyte ?? La France part en couille Aux armes citoyens !!

J. Busch | 11/07/2020 08:43

Cet acte des barbares du 'Français marginaux' a également été communiqué par la presse allemande, et encore une fois, la censure est utilisée, l'identité des auteurs a été délibérément gardée secrète. Mais à un moment donné, cela commence à se retourner. Vous (éditeurs allemands) ne l'avez pas encore remarqué. Tentative d'homicide et omission de fournir de l'aide? Je préférerais plutôt un meurtre avec préméditation et une aide au meurtre. Cet acte aurait pu se produire ailleurs en France, comme en banlieue parisienne ou de facto dans d'autres ghettos européens. Des espaces largement libres de droit ont été créés - mais le sont depuis des décennies. Où sont les accusations de racisme contre les auteurs maintenant? La différence est que Philippe Monguillot était un homme juste avec une famille. George Floyd était un criminel.

| 11/07/2020 09:20

Cet acte des barbares du 'Français marginaux' a également été communiqué par la presse allemande, et encore une fois, la censure est utilisée, l'identité des auteurs a été délibérément gardée secrète. Mais à un moment donné, cela commence à se retourner. Vous (éditeurs allemands) ne l'avez pas encore remarqué. Tentative d'homicide et omission de fournir de l'aide? Je préférerais plutôt un meurtre avec préméditation et une aide au meurtre. Cet acte aurait pu se produire ailleurs en France, comme en banlieue parisienne ou de facto dans d'autres ghettos européens. Des espaces largement libres de droit ont été créés - mais le sont depuis des décennies. Où sont les accusations de racisme contre les auteurs maintenant? La différence est que Philippe Monguillot était un homme juste avec une famille. George Floyd était un criminel.

Frédéric | 11/07/2020 09:48

Toujours pareil... Certains médias ne donnent plus le nom des agresseurs. Alors voilà:pour le chauffard qui a tué Mélanie la gendarmette, il s'agit de Yassine E. Merci baskulture de ne pas pratiquer la langue de bois!

Madoz Moussard Maité | 11/07/2020 10:18

Il faut que tout cela cesse, et la peine doit être à la mesure de l agression aneantissant une famille. Stop à cette racaille qui prolifère,

WONG TENG CHOU CHARLES | 11/07/2020 10:19

On ne se connaît pas mais votre douleur est également ma douleur. Cette agression est l'une des plus ignobles que je connaisse. Le justice la plus dure doit être appliquée à ces hommes sans honneur pour être à quatre à frapper Philippe. Dans la réalisation de mes fonctions, j'aurais fait comme lui savoir exiger le respect de la réglementation des transports. On devrait ne pas mourir pour cela. Je vous souhaite un courage et suis tout coeur et en pensée avec toute la famille.

Aminot | 11/07/2020 12:13

L article représente bien l'état abandonné de la France en 2020

Charly | 11/07/2020 12:19

Certes, je partage la douleur de la famille de ce chauffeur devant cet horrible meurtre s'identifiant tout simplement à la barbarie.Cependant je considère que ces symboles, tels que marches blanches, manifestations, bougies etc....ne servent à rien car, à aucun moment ils n'ont contribué à l'apaisement de la colère ni à la baisse des agressions physiques violentes. Depuis longue date le rôle de l'état et la complicité des médias s'avèrent désastreux dans la mesure où ils ont parfaite connaissance de l'improbabilité d'une réponse pénale appropriée et que leur seul but est de préserver à n'importe quel prix la paix sociale. Pour ma part, ce n'est pas stigmatiser une communauté de révéler que la grande majorité de ces criminels que l'on peut qualifier de barbares est composée de multi-récidivistes d'origine maghrébine,(cf statistiques nationales de l'observatoire de la délinquance) violents, haineux, racistes et qui refusent le vivre-ensemble. Leur comportement résulte tout simplement d'un laxisme judiciaire systémique leur octroyant un très fort sentiment d'impunité dont ils usent à souhait. La dégradation de ce climat d'insécurité est également alimenté par une politique de victimisation conduite idéologiquement par de nombreux intellectuels et certains partis politiques avec des relents nauséabonds de clientélisme..

Vive le mélange | 11/07/2020 13:35

Mon dieu vous êtes un manipulateur raciste ça marche sur les attardés au Rsa de la campagne mais ne prenaient pas tout le monde pour des cons. La délinquance et le mal n'a pas de couleur de peau bande de sous races de racistes c'est vous les merdes.

Chris Londres | 14/07/2020 22:50

C’est les sales traitres collabos comme toi qui permettent au cancer islamique de se propager, honte à toi!

Susbielle | 11/07/2020 14:14

Entièrement d’accord avec les commentaires mais il faut agir et pas discuter dans le vide !! Tous ces juges à la solde de la racaillade !!

Susbielle | 11/07/2020 14:14

Entièrement d’accord avec les commentaires mais il faut agir et pas discuter dans le vide !! Tous ces juges à la solde de la racaillade !!

Mohamed et Sophie | 11/07/2020 15:58

Autant sommes-nous tristes pour cet épouse désormais veuve et ses enfants moitié orphelins , autant nous le sommes pour ces jeunes voyous sous l'empire de l'oisiveté, du non avenir, n'appartenant ni à leur pays d'origine et ni au pays "d'accueil ", qui n'a d'accueil que d'un mot dans le dictionnaire. Ils ressortiront de la prison encore plus endurcis, plus haineux, plus perdu. Vivement la justice divine qui aura son dernier mot.

Marianela | 17/07/2020 17:36

Bonjour. Vous Mohamed , avez vous tué quelqu’un? Avez vous frappé violemment une personne pour la voler? Vous avez suivi votre chemin dans le respect de l’autre. Vous avez fait votre vie honnêtement et vos origineS ne vous ont pas empêché de le faire. Alors le problème est ailleurs. Nous laissons faire trop exactions et n’avons pas mis en place les moyens pour les éviter et les condamner puis pour nous protéger de ces malades de la haine. Des gens incapables de vivre en société et qui reportent la responsabilité sur les autres. Une éducation réduite à peau de chagrin. Des parents démunis face à cette violence. Une violence visible partout dans notre société. Trop de télévision, trop de Netflix trop de jeux vidéos. Etc. C’est un projet de société qu’il faut entièrement revoir. Punir c’est utile si on peut prévenir.

RoseduPaysbasque8 | 11/07/2020 16:20

Jeune femme basque originaire de Bayonne vivant à Lyon, je suis choquée de voir ce qui s’est passé dans ma ville natale. Les agresseurs de Philippe Monguillot doivent être sanctionnés comme il se doit, avec les peines correspondant à la gravité de leur acte. Toutefois, cet article me dérange en ce qu’il établit l’amalgame entre les prénoms et l’origine de ces hommes et ce qu’ils ont fait. Un de mes professeurs-formateurs s’appelle Mohamed. Par respect pour lui et pour son travail honorable, je me dois de refuser l’amalgame établi entre le prénom et l’acte dans cet article. De plus, ces propos ne reposent sur aucun fondement scientifique et visent juste à alimenter la haine vis-à-vis des communautés maghrébines vivant sur le sol français, dirais-je. Merci à plusieurs d’entre vous dont pitois pour votre analyse mesurée. Bien cordialement, Rose du Pays basque 🌹

Realista | 11/07/2020 16:51

Peu importe la communauté qui a commis tel ou tel acte ! Première étape, il faut en finir définitivement (sanction exemplaire et dure) avec les récidivistes et les multirécidivistes. En ce qui me concerne, c'est la justice qui est responsable en laissant dans nos rues en toute impunité des ....(même pas envie de leur donner un nom). Qu ils s'appellent Mohamed, joshua, moussa ou Martin cela ne fera pas revenir nos morts. Par contre, on peut éviter ce drame en faisant ce qu'il faut définitivement contre ceux qui ont une carte de fidélité au commissariat ou en maison d'arrêt

Filipe | 11/07/2020 19:31

Ça ne peut plus continuer ainsi... la gauche et le gouvernement au nom des droits de l’homme on fait de notre pays un monstre d’insécurité. On ne se sent plus tranquille nulle part! Dois-je m’armer lourdement pour le jour où ça me retombera dessus? Le pays basque ne doit pas devenir comme le reste de ce Pays! Autonomie!

Chechen | 11/07/2020 19:36

Il est grand temps que les francais se passent respectés comme leur invites tchechenes

Josso | 11/07/2020 20:31

Bonjour, Je soutiens de toutes mes forces cette famille endeuillée. Tout racisme mis à part, combien de temps allons nous supporter de nous faire agresser par une minorité aux cerveaux vides. Force est de constater que ce genre d'agression se répète quasi quotidiennement aux quatre coins de France. Les pouvoirs publics reculent, la police également. Il y a des trous rouges dans l'état de droit. Comment croyez-vous que ça va finir ? En guerre civile probablement si l'on ne fait rien. Les musulmans honnêtes doivent réagir également. Qui ne dit rien conssent. Solidarité avec le pays Basque.

PIERRE claude | 11/07/2020 22:16

Nos gouvernants laissent volontairement pourrir la FRANCE , tous des sans couilles

Thévenet Gilles | 11/07/2020 23:50

Peine de mort pour les racailles !!

Martine Calmon | 12/07/2020 08:03

Je suis d’accord avec vous et je vous assure que je ne suis pas la seule, mais la bien pensance ambiante reste de mise. Comme d’habitude les autorités réagiront quand il sera trop tard !!! Et l’on dit que gouverner c’est prévoir !!

Christian GARRONE | 12/07/2020 08:28

Pas 36 solutions avec ce genre de parasites : la loi du talion ;les éliminer le plus vite possible !!!

stephane | 12/07/2020 10:28

Je suis révoltée par l'aveuglement, le laxisme et l'incurie de nos dirigeants qui transforment notre pays en dictature de la violence. La paix et la démocratie ont existé, réellement : les avoir perdu nous fait perdre la foi en la vie.

Xabi | 12/07/2020 11:32

Bonjour Pourquoi le terme "français marginaux" ne s'appliqueraient pas aux agresseurs ? Faut il comprendre que les Mohammed, Moussa et autres Selim ne peuvent pas être français et marginaux ?

Thierry | 12/07/2020 17:31

Traiter le journaliste de cet article de raciste primaire me fait bien sourire en tant que Basque. On vit dans un pays où certains faits et évidences ne peuvent plus être dites, penser et écrites, quelle tristesse, et c'est les mêmes qui nous cause de liberté d'expression !?, Il a eu sa liberté le Philippe ? . Et on parle de salopards qui ont massacrés un mec à 4, des lâches, des petits, des merdes. Il fut un temps où la force Basque de part sa présence nous aurait évité toutes ces merdes. Perso, j'aurai apprécié avoir les noms, prénoms, et nationalité de ces personnes.

Helies -Bourit Michèle | 12/07/2020 21:12

Tristesse à 19h 10 heure de l agression de Philippe Monguillot à l arrêt baluchon. ..heure de l agression il y a 1 semaine déjà. .. la racaille ne passera pas ...

Patrick Bourselier | 13/07/2020 03:09

Un premier pas serait de légiférer en supprimant le zéro peine aux délinquants mineurs, j'entends par délinquance les vols violences et les agressions physiques. Mr le ministre Dupont Moretti, on vous attend. L'heure n'est plus aux acquittement. À vous d'agir et de faire changer la peur de camp.

Christian Bauduin | 13/07/2020 10:10

Bien résumer tous ces faits. J'ai vécu en famille pour mon travail " Algérie,Iraq,Sénégal.voyager au Maroc dans les années 80,et n'ai jamais connu ce genre de problèmes.il faut dire que dans ces pays la fermeté est de rigueur.Chez nous trop de laxisme et nos politiques sont les grands responsables de ce que nous vivons aujourd'hui,y compris les médias.Dans ma jeunesse (Nord de la France).nous vivons en bon terme avec les anciens des pays d'AFN.Aujourd'hui ils ne sont même plus respectés par leurs jeunes.Rare sont ceux qui se sont intégrés à 100%. On ne parle même plus des grands frères dans les médias. Un travail énorme attend des politiques et des personnes de bonne foi qui prendront le problème sous toutes ses formes.Mais ces personnes existent-elles?LA EST LA QUESTION.

Alain | 13/07/2020 11:51

Pays Basque

PIERRE MERCIER | 13/07/2020 17:37

TOUS MES HOMMAGES A SON EPOUSE SA FAMILLE ... DES ACTES DE CE GENRE DEVRAIENT ETRE CONDAMNES PAR LA PEINE DE MORT SANS PROCES . AUCUNE INDULGENCE POUR CETTE RACAILLE .

BRISTIEL | 13/07/2020 17:38

Il n'y a pas eu de voitures brulées, ni de casse , que du respect.. la suite vous la connaissez. C'est cela l'honneur de la France

BRISTIEL | 13/07/2020 17:45

Une remarque . Pour moi, dès l'instant ou l'on est auteur d'un acte ou d'un crime pris sur le fait : il n' y a pas de présomption d'innocence . Encore moins de se trouver des circonstances atténuantes ..... Dans la vie, il faut assumer ses actes et faits !

Le templier | 15/07/2020 01:38

Notre président mr Macron par sa faculté à parler que dis je à souffler sur les braises et À souffler encore va finir par nous amenez à l'élection de l'extrême droite en 2022 et là ce sera la guerre Civil pour finir on sera tous perdant par la faute des ploucs de la rue et des guignols de politique à moin qu'un miracle se produise et que le Roi revienne .......Pax

Fremorin | 19/07/2020 05:28

La haine attire la haine! Un psychopathe n'est pas plus maghrébin qu'asiatique ou européen!! Il faut éduquer les gens. Punir les voleurs,violeurs. ....etc lutter contre les échecs scolaires, aider les plus faibles à évoluer dans nos sociétés. Surtout se batterie contre toute forme de racismes, et rejet de l'autre. Beaucoup de nos pseudo citoyens sont plus dangereux que ceux qu'on montre du doigt. Je suis français et je peut vous dire que dans pratiquement chaque famille il y a de bonnes personnes mais aussi de très mauvaisesympa personnes !!! Arrêté de vous voiler la face!!! L'ÊTRE HUMAIN PEUT ÊTRE BON COMME TRÈS MAUVAIS !!

Le templier | 15/07/2020 01:53

Je ne sais pas si tout le monde à bien compris qu'un Homme est mort pour avoir Fait son devoir et même aller au-delà de son devoir en servant et protégeant les plus faibles face À ces immondices que sont les racailles qui hantent nos rues faute d'une justice efficace. Phillippe mérite emplement un hommage national au nom de tous les Français silencieux et travailleurs qui font vivre se pays à bout de bras

Sarko | 17/07/2020 21:43

Vous avez tous votés pour ces gouvernements donc... fermez la puisque c est votre choix et ne vous plaignez pas. Qui sont les elus au pays basque. Des gauchos alors stop ca gueule mais ensuite ça vote pour ces poltrons qui font rentrer un maximum d étrangers qui sont ensuite nourris logés blanchis...

Luca de Paris | 20/07/2020 11:22

Mohamed C., Moussa B., Sélim Z. et Mohammed A. sont victimes de leurs parents, qui auraient dû les appeler "Corinne", comme disait Eric Zemmour, afin qu'ils s'intègrent mieux...

Bernard VOEGTLIN | 21/07/2020 20:00

Honte à la presse et aux politiques qui ont caché la vérité sur l'identité des racailles criminelles. cela représente bien l'état abandonné de la France en 2020

latour | 22/07/2020 10:25

Il rentre en France 1 millions d'etrangers en notre pays par an !! Macron et sa clique ne fait RIEN !! il faudra qu'il paye !! le fossoyeur de la republique est en place !

Marc | 02/08/2020 21:59

Bonjour, Tout d'abord, mes sincères condoléances à la famille ! Un être qui s'en va, est toujours quelque chose d'extrêmement douloureux, et ce, quel que soit la couleur de peau ! Vous avez remarqué, je ne parle pas de Religion ! Une vie est une vie ! J'ai lu tous vos post, et je dois dire que toutes ces prises de positions, pour la plupart, me désolent ! Nous avons, ici, la preuve qu'il y a encore énormément de chemin à faire. Ceci dit, je comprends, mais, sincèrement, il me semble qu'il serait plus humain de trouver de vraies solutions à ces problèmes de délinquance. Et certaines personnes ont l'air d'oublier que la richesse de la France est en grande partie due à la variété de sa population. Que pour en arriver là, elle a dû faire face bien souvent à ce genre de problème. Issu de Bretons, Normands depuis des générations, il y a eu un petit Polonais, mon Grand-Père, qui a quitté son Pays pour venir en France. Rien d'extraordinaire hein ! Mais justement si ! Il n'était pas seul, ils étaient des dizaines de milliers à venir s'installer en France, vous pensez que cela n'a pas posé de problèmes, de bagarres, de morts ? ? ? ? Vous pensez qu'ils étaient tous intelligents, lettrés et sans histoires ????? Renseignez-vous ! Ah ! et les Italiens aussi avec les Espagnols, vous savez, tout ceux qui ont rachetés de grès, où de force, une grande partie des vignes du sud de la France et qui maintenant sont des Français presque irréprochables ! C'est la France ! Et je ne parle pas des autres régions, je ne connais pas véritablement les mélanges ethniques des différentes régions qui composent notre beau Pays. Mais, une chose dont je suis certain, c'est que toutes ces ethnies lui ont donné sa richesse ! Alors, vous vous indignez pour un phénomène que nous connaissons depuis des générations, pourquoi ? Pour une couleur de peau ? ? ? remontez donc votre arbre généalogique, vous serez surpris ! J' ai 62 ans, je suis issu d'un milieu pas spécialement favorisé, parti à 14 ans de chez moi pour aller à Paris seul, j'ai fait ma vie du mieux possible, et Dieu sait que j'en ai vu et fait, mais tout ce que je lis me révolte. Les insultes, le racisme et surtout, les prises de position Religieuses. Ah ! La religion, un beau moyen de diriger les Peuples avant que les Politiques ne s'accaparent, aidés par les Banquiers, le monopole de la manipulation des masses ! Posez-vous d'autres questions, pourquoi ces pays sont restés si pauvres, alors que leurs dirigeants sont devenus si riches, comment leurs dirigeants ont fait pour amasser autant de richesses, aidés par qui ? ? ? Car enfin, pourquoi la plus part de ces gens quittent leur pays ? ? ? Pour essayer de SURVIVRE ! Alors, un pays comme la France ne doit plus exploiter les pays les plus pauvres, et refuser de les accueillir lorsque les choses se gâtent pour eux ! Quant à la délinquance issue de cette immigration, demandons des comptes à nos dirigeants. Car enfin, ils sont payés grassement pour avoir des résultats ! Rendons les directement responsables, sur leur revenus, avantages et retraites, et pendant au moins dix ans, de leurs postes politiques, donc de leurs décisions. C'est leur incompétence qui a tué cet homme !

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription