0
Manifestation
« Arts du corps, arts du sport », la nouvelle édition de « Confluences »
« Arts du corps, arts du sport », la nouvelle édition de « Confluences »
© DR – La Pamperruque ressuscitée par la Cie Maritzuli

| Rédaction

« Arts du corps, arts du sport », la nouvelle édition de « Confluences »

La cinquième édition de « Confluences » organisée par la Ville de Bayonne se déroulera  du 8 au 16 février sur le thème « Arts du corps, arts du sport ». Des sportifs de haut niveau (Marielle Goitschel, Isabelle Mir, Antoine Battut, Olivier Magne, des écrivains (Yamina Benahmed Daho, Sylvain Prudhomme), une journaliste au passé de danseuse (Maya Lauqué), des danseurs et chorégraphes (Tony le Guilly, Fábio Lopez, Jon Olazcuaga, Mizel Théret) et Bernard Chambaz, invité d’honneur aux talents multiples, participeront à cette nouvelle édition des « Confluences » qui est également redevable à l’association « Bayonne Centre Ancien » ainsi qu’au musée Basque et de l’histoire de Bayonne. 
De tout temps, des Bayonnais devenus des personnalités du monde des arts et des sciences ont participé au rayonnement de la ville et gardé en mémoire les liens forts qui les unissaient à leur cité. C’est cette histoire du territoire et des figures illustres qui lui sont liées que « Confluences », temps fort de la saison culturelle proposée par la Ville, souhaite évoquer. 
Dans la tradition des « Entretiens de Bayonne » qui avaient longtemps nourri la vie culturelle bayonnaise, en particulier lors de la venue des Écrivains de la Marine, « Confluences » manifeste l’ambition de contribuer à faire connaître Bayonne « hors de ses murs ». Et le succès de la manifestation littéraire et artistique consacrée en 2015 à Roland Barthes dans le cadre des commémorations nationales avait encouragé Bayonne à renouveler ce rendez-vous annuel qui permet de fédérer diverses institutions et associations autour d’une thématique ou d’une personnalité phare en invitant des intellectuels référents à Bayonne pour animer débats et manifestions artistiques. 
Le spectacle: 
- Samedi 8 février à 20h30 au théâtre Michel-Portal, « Eden » par la Cie Illicite Bayonne : diplômé du Conservatoire national du Portugal, boursier de la Juilliard School de New York, élève de Maurice Béjart, ancien danseur du Malandain Ballet Biarritz, le chorégraphe Fábio Lopez fonde la compagnie Illicite Bayonne en 2015. D’ores et déjà primé pour son travail, il propose avec Eden , un programme chorégraphique qui explore le légendaire triptyque : enfer, purgatoire et paradis. Avec Aura - Le Purgatoire créé à Donostia-San Sebastián en 2017 et Cage of God - Le Paradis monté à Genève en 2019, le triptyque Eden sera complété par Mad - L’Enfer, la production 2020 de la compagnie sur une musique de Philippe Hersant (prix des places : 14 € /plein tarif, 10 € /carte Déclic, demandeur d’emploi sur présentation d’un justificatif, personne en situation de handicap, - 12 ans, étudiants sur présentation de la carte d’étudiant, 8 € /école de danse sur présentation d’un justificatif. Billetterie : Office de tourisme de Bayonne, billetterie en ligne : bayonne-tourisme.com /plein tarif uniquement) 
Les rencontres : 
- Samedi 8 février à 16h, au Musée Basque et de l’histoire de Bayonne : « Danser la Pamperruque » par Jon Olazcuaga Garibal, danseur, chercheur en danse et concepteur de costumes, qui a consacré une étude remarquée à la Pamperruque, sorte de ronde née à Bayonne et dansée en plein-air, souvent « fils et filles des magistrats et des notables », pour  honorer des visiteurs ou marquer un événement important comme la convalescence de Louis XV en 1744 ou la naissance du dauphin en 1781...  En association avec Claude et Jon Iruretagoyena et leur Cie Maritzuli qui avaient ressuscité cette danse quasi-rituelle au château de Roll-Montpellier il y a bien des années, ainsi que des costumes d’époque et « mouvements » à l’appui… 
- Dimanche 9 février à 11h, au Grand Salon de l’Hôtel de Ville : « La danse, art du corps », table ronde animée par Pierre Vilar, avec Maya Lauqué, journaliste et présentatrice de télévision, également passionnée de danse qu’elle a pratiquée au plus haut niveau (École de Danse de l’Opéra et Conservatoire de Paris). Elle évoquera la pratique et le goût de la danse en compagnie de trois danseurs et chorégraphes de renom, dans trois perspectives différentes : Fábio Lopez, Tony le Guilly, Mizel Théret. 
- Lundi 10 février à 19h, au Grand Salon de l’Hôtel de Ville, conférence de Pierre Vilar sur une « Petite philosophie du rebot », spectaculaire spécialité de pelote basque constituant tout un art qui met en œuvre un nombre considérable de techniques et de savoirs. En écho à cette conférence, la salle du Musée Basque dédiée à la pelote mettra en exergue le rebot pendant toute la durée des Confluences. 
- Mardi 11 février à 19h, au Grand Salon de l’Hôtel de Ville, Jacques Marty, Christian Prieur, Bernard Behoteguy entraîneront leurs auditeurs dans un parcours à travers les espaces sportifs bayonnais, l’histoire de ses clubs et la mémoire de ceux qui s’y sont illustrés. Sur une réalisation de « Bayonne Centre Ancien - Patrimoine et Avenir » accompagnée de projections. 
- Mercredi 12 février à 19h, au Grand Salon de l’Hôtel de Ville, « Arts et essais », table ronde sur le rugby  animée par Pierre Vilar, avec Bernard Chambaz, Olivier Magne (international  de 1997 à 2007), troisième ligne aile d’exception, consultant à Eurosport, Europe 1, et commentateur à TF1 et TMC), et Antoine Battut, ancien basketteur, ingénieur de formation, rugbyman professionnel depuis 2004, et capitaine courageux de l’Aviron Bayonnais apprécié de tous pour son engagement et ses qualités d’analyse. Egalement (sous réserve) Yannick Bru et Jean Monribot. 
- Jeudi 13 février à 19h, à la médiathèque centre-ville : rencontre animée par Pierre Vilar sur « L’écriture, art des corps » avec Yamina Benahmed Daho, auteur de « De mémoire » (Collection L'arbalète/Gallimard, 2019). 
- Samedi 15 février à 16h, au musée Basque, « Sorti de sa réserve » avec l’ écrivain Bernard Chambaz. 
- Dimanche 16 février à 11h, Grand Salon de l’Hôtel de Ville, dialogue animé par Pierre Vilar avec Isabelle Mir  (médaillée olympique, neuf victoires en coupe du monde), Marielle Goitschel (championne mondiale à seize ans, deux médailles d’or olympiques, sept en championnat du monde, sept fois championne de France) et Bernard Chambaz sur « Le ski, un sport qui se danse ». Suivi à 16h, au Grand Salon de l’Hôtel de Ville, d’une rencontre animée par Pierre Vilar « Par les routes » avec Bernard Chambaz (historien, romancier, poète, chroniqueur, voyageur et sportif d’exception qui a toujours lié l’écriture à sa pratique sportive (cycliste  Tour de France,  d’Italie, d’Espagne, prix Goncourt du premier roman pour « L’Arbre de vies » en 1993, prix Apollinaire et Grand Prix de Littérature sportive en 2014, auteur en 2019 du roman « Un autre Eden ») et Sylvain Prudhomme (prix Femina 2019 pour « Par les routes » chez L’Arbalète/Gallimard, Grand Prix du Roman de l’Académie française, Renaudot des Lycéens, voyageur, traducteur, collecteur de contes et reporteur). 
Quant à Pierre Vilar qui animera les diverses rencontres de cette édition de « Confluences », ce critique littéraire et universitaire a enseigné à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 puis à l’Université Paris Diderot, et actuellement la littérature française et l’histoire de l’art à la faculté de Bayonne (UPPA) tout en animant les ciné-clubs de Saint-Jean-de-Luz (Le Sélect) et Saint-Palais. Il est la cheville ouvrière des rencontres culturelles des Confluences de Bayonne depuis la création de cette manifestation. 
 

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription