0
Patrimoine
Des bords de l’Adour à Urrugne, les arbres sont d’actualité © DR

| Anne de Miller-La Cerda

Des bords de l’Adour à Urrugne, les arbres sont d’actualité

Le « goût » de l’arbre est dans l’air du temps, et sa protection à l’ordre du jour ! On s’inquiète pour son avenir, auquel on lie le nôtre. On s’intéresse à son mode de vie, révélant des formes de communication ou de coopération. Certains sont en quête d’énergie vitale à son contact quand d’autres s’émerveillent des formidables pouvoirs qu’il recèle. L’arbre produit la matière vivante et rejette un « déchet » miraculeux, l’oxygène. On semble découvrir aujourd’hui que la vie sur terre deviendrait impossible en son absence. Et l’arbre inspire les artistes !

Ainsi, à partir du 5 avril, Jean-Marc Loeillet nous promènera dans son univers végétal à l’occasion de l’exposition « Jours et nuits » dans la belle propriété de « Naguile » située sur la rive gauche de l’Adour, à l’entrée de Lahonce.

Artiste figuratif originaire de Paris, Jean Marc Jean Marc Loeillet s’est installé dans le Sud-Ouest depuis une trentaine d’années. A Paris, cet ancien modèle posa dans toutes les écoles d’Art ce qui lui permit de côtoyer les artistes et d’en devenir un lui-même. Après avoir suivi des cours du soir, il choisit le thème de la nature et quitta la capitale pour s’installer sur le Côte Basque puis dans les Landes.

Depuis près de quinze ans, au rythme des saisons, Jean Marc Loeillet peint la poésie des arbres qui l’entourent comme le cerisier en fleurs, le platane, le chêne… et le hêtre, celui qu’il préfère pour son écorce.

Exposition « Jours et Nuits «  de Jean-Marc Loeillet,  du 5 au 14 avril de 14h à 19h ; vernissage le vendredi 5 avril à 18h.

Lattitude exemplaire de la mairie dUrrugne : 24 chênes avec leurs écosystèmes et un site magnifique sont sauvés !

Une pétition de l'Association Sainte-Anne/Pendichenea qui s’était engagée en faveur de la protection de l'environnement et des écosystèmes, en particulier les 24 chênes marqués de la lettre A (donc, promis à l’abattage) avait abouti à la fin de l’année dernière avec 2 151 signatures ! Elle s’opposait à l'élargissement des chemins de Sainte-Anne et de Pendichenea qui aurait transformé ces chemins ruraux en voies urbaines. Or, d’après l’association, « ce chemin fait partie d'un patrimoine naturel, il est magnifique, un des seuls si proche du littoral » et il apparaissait « essentiel de protéger ce lieu pour les générations futures ». D’autant plus que « trop d'arbres avaient été sacrifiés pour l'élargissement de l'A63, l'agrandissement du Leclerc, les lotissement etc »...

Les villes de Ciboure et Urrugne « s’étant engagées à protéger les écosystèmes et l'environnement... », l’association souhaitait « qu'elles puissent prendre le temps de réfléchir et de respecter leur engagement afin de suivre la sagesse des arbres qui sont là pour notre santé, notre oxygène, nous éviter des inondations , des glissements de terrain et de maintenir les écosystèmes ».

Finalement, une récente réunion de l’association avec les responsables municipaux vient d’aboutir à la sauvegarde des chênes menacés : « nous remercions la mairie d'Urrugne qui nous a écoutés et a fait tout le nécessaire pour la sauvegarde des chênes. Elle a investi dans lexpertise sérieuse d'un expert forestier de la Gironde qui a produit un rapport de 95 pages » ! De nombreux chênes sont en très mauvais états et sont à haut risque pour les automobilistes et riverains. Plusieurs vont être démontés et d'autres abattus. Les autres seront suivis durant les cinq prochaines années. La mairie d’Urrugne s'est engagée de faire de nouvelles plantations et de réaménager le chemin différemment afin de protéger les talus selon tout ce que préconise l'expert forestier. Et l’association pourra assister à la plantation des arbres : « nous avons aussi demandé de pouvoir planter certains végétaux afin de créer de nouveaux écosystèmes pour les abeilles , c'est accepté. Nous avons eu beaucoup d'échanges favorables et il est important de souligner quand une mairie s'investit autant pour protéger cet environnement. Nous les remercions car il est essentiel de faire renaître un chemin si beau » !

Anglet sengage dans le cadre de l’ « Appel de la forêt »

Une conférence de Georges Feterman, professeur agrégé de sciences naturelles et président de l’association A.R.B.R.E.S. (Arbres Remarquables, Bilan, Recherche, Études et Sauvegarde), fera le point sur les connaissances nouvelles concernant les relations entre les arbres et le monde vivant, les formidables capacités de ces végétaux, les relations avec les hommes et l’ensemble des écosystèmes. Mardi 2 avril, Bibliothèque de Quintaou à 18h30 (entrée libre, dans la limite des places disponibles).

Par ailleurs, l'espace culturel « Uei en Gasconha » (centre culturel Tivoli) présente du 3 avril au 15 juin une exposition sur le gemmage (réalisée par la mairie de Castet) : travail du gemmeur, ateliers de distillation, production d'essence de térébenthine, colophane et autres produits dérivés, colorants, anti-oxydants, etc. Ouvert de 15h à 18h, les mercredis, jeudis et samedis. Jusqu'à 19h le samedi 18 mai. Samedi 4 mai à 11h, visite commentée. Samedi 18 mai, ouverture de l'exposition jusqu'à 19h, suivie à 19h30 d'un concert polyphonique de Los Estagats et d'un pot gascon.

Anne de La Cerda

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription