0
Musique
Festival Ravel : sous l'oeil de St Jacques et de Jacques Thibaud, J.-F. Heisser et B. Chamayou lancent le Festival
Festival Ravel : sous l'oeil de St Jacques et de Jacques Thibaud, J.-F. Heisser et B. Chamayou lancent le Festival

| Alexandre de La Cerda 864 mots

Festival Ravel : sous l'oeil de St Jacques et de Jacques Thibaud, J.-F. Heisser et B. Chamayou lancent le Festival

z Bertrand Chamayou.jpg
Sous l'oeil de J. Thibaud, la virtuosité "endiablée de Bertrand Chamayou dans la "Valse" de Ravel ©
z Bertrand Chamayou.jpg
z Heisser Chamayou salle centré.jpg
Château d'Arcangues : J.F. Heisser et B. Chamayou devant une salle enthousiaste ©
z Heisser Chamayou salle centré.jpg
z1 Les soeurs Labèque, B. Chamayou et J.F. Heisser.jpg
Les soeurs Labèque, B. Chamayou et J.F. Heisser ©
z1 Les soeurs Labèque, B. Chamayou et J.F. Heisser.jpg
z2 Charline Claveau, v.-présidente du Conseil Régional (Culture et langues régionales).jpg
Charline Claveau, v.-présidente du Conseil Régional (Culture et langues régionales) ©
z2 Charline Claveau, v.-présidente du Conseil Régional (Culture et langues régionales).jpg
z3 Dessert au chocolat à la clé de Sol des frères Ibarboure.jpg
Dessert au chocolat à la clé de Sol des frères Ibarboure ©
z3 Dessert au chocolat à la clé de Sol des frères Ibarboure.jpg

Deux magnifiques soirées orchestrées par les deux directeurs artistique, les pianistes Jean-François Heisser et Bertrand Chamayou, ainsi que le délégué du Festival Marc de Mauny, ont lancé cet événement totalement renouvelé qu’aurait certes apprécié Ravel dont il porte le nom avec talent.

Dimanche dernier, après de multiples concerts – dont celui du Quatuor Modigliani - et animations qui avaient illustré Saint-Jean-de-Luz, c’est à la mairie, en présence du premier magistrat Jean-François Irigoyen, de Pello Etcheverry, premier adjoint, délégué à la culture, au patrimoine et à la langue basque, de Patricia Arribas-Olano, ainsi que d’autres élus et invités qu’eut lieu le récital au piano de Jean-François Heisser et Bertrand Chamayou. 
Un très original programme autour de la valse, composé du « Ruban dénoué » de Reynaldo Hahn, soit douze valses à deux pianos écrites en 1917 « pour distraire ses camarades au front » pendant les « loisirs militaires » du compositeur, ainsi que des « Trois valses romantiques » de Chabrier… 
Et en clôture, la sublime valse de Ravel, exécutée magistralement par nos deux pianistes : placé de manière à suivre sur son clavier l’incomparable doigté de l’ancien élève de J.-F. Heisser, je restais émerveillé, subjugué par le brillant et la fougue du talent de Bertrand Chamaillou qui se "déchaînait" sous l'oeil avisé du grand violoniste Jacques Thibaud, voisinant avec la statue de saint Jacques, et dont le buste s'intercalait avec la perspective portuaire aux bateaux dansant au fil des ondes... perspective aboutissant à la "Maison de Ravel" !

Nous retrouvions les deux artistes le mercredi suivant, lors de la magnifique soirée de gala du Festival Ravel dans le salon des Gobelins du château d’Arcangues dont le maître des lieux, Michel d’Arcangues, lui-même mélomane averti, rappelait la vocation musicale ancienne. 
L’interprétation inspirée de la « Pavane pour une Infante défunte » par Bertrand Chamayou aurait déjà suffi à combler le passionné ravélien que je suis, sans oublier Albéniz par J.-F. Heisser… 
Mais la présence - en guise de très heureuse surprise - des sœurs Labèque qui enchantèrent le public avec « Ma mère l’Oye » de Ravel avant de se joindre pour un piano à quatre mains dans des valses enjouées de Stravinsky, Katia avec Bertrand Chamayou et Marielle avec Jean-François Heisser, ont achevé d’enthousiasmer le public qui participait ainsi à une action de levée de fonds permettant de financer les frais pédagogiques de cinq quatuors, deux trios et d’une quinzaine de stagiaires inscrits à l’Académie Ravel.

Un dîner – tout autant de gala que la musique – achevait de combler l’assistance (où l'on remarquait Charline Claveau, vice-présidente du Conseil Régional pour la culture et les langues régionales, qui réitéra l'appui de la collectivité au Festival) : orchestré par les frères Ibarboure, il associait à un exquis et recherché carpaccio de langoustine et à une déclinaison de poularde, un délicieux dessert au chocolat à la délicate « sculpture » d’une clé de Sol ! 
Une belle soirée orchestrée par Marc de Mauny avec l'aide particulièrement efficace de Marie-Odile Dours, également très active au sein des mousquetaires d'Armagnac, ce qui nous valut une agréable conclusion au goût du domaine de Tariquet...

Les prochains concerts :

Samedi 28 août 
- VILLA DUCONTENIA, SAINT-JEAN-DE-LUZ 12h Concert des jeunes Un concert, une œuvre Programme élaboré pendant la session de l’Académie
- THÉÂTRE MICHEL PORTAL, BAYONNE à 19h Conférence de Jean Echenoz et Ramon Lazkano avec Jean-François Heisser et Bertrand Chamayou / 21h Orchestre de Chambre Nouvelle-Aquitaine (direction JEAN-FRANÇOIS HEISSER) Ramon Lazkano, Ravel (scènes) pour soprano, ténor et orchestre de chambre Livret de Jean Echenoz (Lucie Peyramaure, soprano, Mathias Vidal, ténor, Manuel de Falla L’Amour sorcier (El amor brujo) version originale 1915 - Antonia Contreras contaora. 

Dimanche 29 août 
ÉGLISE D’ASCAIN à 17H Yulianna Avdeeva / Chopin Mazurkas op. 41 Barcarolle op. 60 Polonaise-Fantaisie op. 61 / Maurice Ravel Pavane pour une infante défunte Valses nobles et sentimentales La Valse 

Lundi 30 août 
- ÉGLISE D’HENDAYE — 21h Sophie Koch, Bertrand Chamayou et les Jeunes de l'Académie Maurice Ravel / Shéhérazade Igor Stravinsky Faune et bergère, op. 2 Et autres mélodies 

Mardi 31 août 
- VILLA DUCONTENIA, SAINT-JEAN-DE-LUZ à 12h Concert des jeunes Un concert, une œuvre Programme élaboré pendant la session de l’Académie.
- ÉGLISE SAINT-ESPRIT DE BAYONNE à19h Concert des jeunes au Festival Paseo Œuvres de Claude Debussy, Ernest Chausson Maurice Ravel
- ÉGLISE D’ESPELETTE — à 19h Quatuor Diotima avec JEAN-FRANÇOIS HEISSER piano / Franz Schubert Quatuor N° 6 D. 74 / Ramon Lazkano Lurralde César Franck Quintette pour piano et cordes / Entracte pique-nique / Jerusalem Quartet avec PIERRE GÉNISSON clarinette Claude Debussy Quatuor à cordes op. 10 / Carl Maria von Weber Quintette avec clarinette op. 34 

Mercredi 1er septembre 
ÉGLISE DE SAINT-PÉE-SUR-NIVELLE à 21h Stéphane Degout, Michel Dalberto / Gabriel Fauré La Bonne Chanson op. 61 / Maurice Ravel Gaspard de la nuit / Robert Schumann Dichterliebe op. 48

Jeudi 2 septembre 
- THÉÂTRE DU CASINO MUNICIPAL DE BIARRITZ à 21h Michel Portal et le Trio Paul Lay Michel Portal clarinette, saxophone soprano Paul Lay piano Simon Tailleu contrebasse Donald Kontomanou batterie En première partie, hommage à Chick Corea avec : Charles Heisser piano Baptiste Archimbaud contrebasse Timothée Garson batterie
- CHAPITEAU HARRIET BAITA, SAINT-JEAN-DE-LUZ à 17h Rencontre avec les compositeurs Ramon Lazkano, Philippe Manoury et Michael Jarrell avec Jean-François Heisser et Bertrand Chamayou. 

z5 Instants de détente .jpg
Instants de détente "d'après soirée" : Louis d'Arcangues (à d.) avec le pianiste virtuose Bertrand Chamayou qui a émerveillé l'assistance, Marie-Odile Dours et A. de La Cerda ©
z5 Instants de détente .jpg
z4 Les Frères Ibarboure avec le délégué du Festival, Marc de Mauny.jpg
Les Frères Ibarboure avec le délégué du Festival, Marc de Mauny ©
z4 Les Frères Ibarboure avec le délégué du Festival, Marc de Mauny.jpg

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription