0
Patrimoine
Bilbao : de nouvelles donations au Musée Bellas Artes
Bilbao : de nouvelles donations au Musée Bellas Artes

| Baskulture

Bilbao : de nouvelles donations au Musée Bellas Artes

zPatrimoine1 Musée Bellas Artes 2 Vorsterman-Van Dyck.jpg
Portrait d'Orazio Gentileschi selon Van Dyck (série Iconographie) de Lucas Vorsterman ©
zPatrimoine1 Musée Bellas Artes 2 Vorsterman-Van Dyck.jpg
zPatrimoine1 Musée Bellas Artes 3 Miguel Zugaza, Miriam Alzuri y Javier Novo.jpg
Miguel Zugaza, directeur du musée, Miriam Alzuri et Javier Novo devant « La famille Iglesias, Saint-Sébastien, 2015 » ©
zPatrimoine1 Musée Bellas Artes 3 Miguel Zugaza, Miriam Alzuri y Javier Novo.jpg

Le Conseil de la fondation du Musée des Beaux-Arts de Bilbao annonce l'entrée dans la collection d'une série importante d'œuvres d'art qui ont été données au cours des derniers mois, dans le fil du traditionnel mécénat de nombreux collectionneurs qui, tout au long de son histoire, ont contribué à l'enrichissement du musée, admis comme un bien patrimonial et culturel essentiel pour les habitants de la région, et comme un signe de progrès commun. Et la direction du musée de rappeler qu'au cours des deux dernières décennies, depuis la constitution de la Fondation du Musée des Beaux-Arts de Bilbao en 2001, l'ensemble des œuvres qui ont rejoint les collections par donation est supérieur aux acquisitions, non seulement en nombre de pièces, mais aussi en qualité patrimoniale et en valeur estimée.
En particulier au cours de ces dernières années, le musée a reçu des œuvres telles la peinture de Luis Paret « Le Triomphe de l'amour sur la guerre » (1784) - donnée par Alicia Koplowitz en 2018 -, la sculpture en acier de Bilbao (1983) de Richard Serra - donnée en 2018 en mémoire de Martín García-Urtiaga et Mercedes Torrontegui pour leurs petits-enfants, ou l'installation suspendue Chiffres (1997) de Juan Muñoz - donnée en 2019 par la Fundación Vizcaína Aguirre, membre du Conseil d'administration du musée.
Malgré les circonstances difficiles actuelles, la persistance de ce patronage exemplaire permet de présente aujourd'hui une sélection des derniers dons reçus : une œuvre du photographe allemand
Thomas Struth, une sculpture de Dora Salazar (Alsasua, Navarra, 1963), trois gravures du sculpteur Vicente Larrea (Bilbao, 1934) et deux importantes collections de documentaires artistiques de Juncal Ballestín (Vitoria-Gasteiz, 1953-2015) et Juan Carlos Eguillor (Saint-Sébastien, 1947 – Madrid, 2011), respectivement, qui sont présentés dans le cadre de l’exposition ABC. L'a »lphabet de Musée de Bilbao » et la salle d'art contemporain [Dora Salazar y Ballestín].
Bien qu’elles seront annoncées au public ultérieurement, le dond'un collectionneur privé de deux gravures extraordinaires de Lucas Vorsterman d’ un très grand intérêt, car ils sont étroitement liés à l'un des chefs-d'œuvre de la collection, « Lot et ses filles », par Orazio Gentileschi.

La première gravure avait été réalisée à partir de la peinture « Lot et ses filles » par Orazio Gentileschi, qui conserve la collection du musée de Bilbao, et reproduit en position inversée ce tableau Il a été lancé par Lucas Vorsterman I, le graveur préféré de Rubens et Van Dyck, probablement lors de son séjour en Grande-Bretagne (1624-1630). Au pied apparaît un vaste dédicace à Gaspar Roomer, célèbre marchand et mécène flamand installé à Naples. Il la seconde est l'effigie bien connue de Gentileschi que Van Dyck a esquissée, et que dans cette version enregistrée il a été inclus dans la célèbre série Iconographia. Le dessin pourrait être fait par Van Dyck dans sa période anglaise, et la gravure proviendrait de la dernière étape de Vorsterman à Anvers, à partir de 1630.

A propos de la photo de Thomas Struth, qui a participé à la récente exposition que le Musée Guggenheim Bilbao a consacrée à l'œuvre Struth - elle fait partie de l'une de ses séries photographiques les plus caractéristiques, dans laquelle il saisit des gens de différentes parties du monde dans leur contexte familial. Ici, il dépeint la famille des Homme d'affaires de Donostiarra Eduardo Iglesias Hernández, décédé en 2019, qui apparaît assis dans le jardin de sa maison et entouré de ses enfants Eduardo, Alberto, Lourdes et Cristina -le sculpteur Cristina Iglesias, qui avait déjà travaillé avec Struth à la date à laquelle la photo a été prise quelques projets artistiques -, de leurs beaux-parents et petits-enfants. Malgré l’apparition de l’instantané, le portrait, comme tout Struth, est le résultat de longues séances de travail précédent. Struth est considéré comme l'un des photographes vivants les plus influents, donc l'incorporation Maintenant, ce don à la collection du musée est un fait d'un grand intérêt.

Horaires d'été du musée Bellas Artes
Pour les mois de juillet, août et septembre, de larges horaires d'ouverture sont mis en place, ce qui permettra d'étendre la possibilité de visite tout au long de la journée :
- du lundi au samedi de 11h à 15h et de 17h à 21h (gratuit de 19h à 21h pour l’expo ABC -  l'alphabet du musée).
- dimanche et jours fériés de 11h à 15h.

Rédaction

Légendes :
1. « Lot et ses filles » selon Gentileschi (1629-1630) de Lucas Vorsterman (Zaltbommel, Pays-Bas, 1595-Anvers, Belgique, 1675). Eau-forte et burin sur papier 332 x 430 mm.
2. Portrait d'Orazio Gentileschi selon Van Dyck (série Iconographie) de Lucas Vorsterman. Burin sur papier, 247 x 177 mm.
3. Miguel Zugaza, directeur du musée, Miriam Alzuri et Javier Novo devant « La famille Iglesias, Saint-Sébastien, 2015 » de Thomas Struth, (Geldern, Allemagne, 1954), impression chromogène sur papier 182 x 289 cm

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription