0
Tradition
Toros : la Temporada bayonnaise débute ce vendredi
Toros : la Temporada bayonnaise débute ce vendredi

| Alexandre de La Cerda 1063 mots

Toros : la Temporada bayonnaise débute ce vendredi

zTradition1 Léa Vicens.jpg
La rejoneadora Léa Vicens ©
zTradition1 Léa Vicens.jpg
zTradition1 Léa Vicens2.jpg
Léa Vicens ©
zTradition1 Léa Vicens2.jpg

Les Aficionados retrouveront à Bayonne avec plaisir leur « rejoneadora » particulièrement apréciée Léa Vicens qui vient de remporter une victoire lundi dernier devant le tribunal correctionnel de Nîmes : en compagnie de la société organisatrice de corridas de Simon Casas et de la mairie de Nîmes, représentée par son maire Jean-Paul Fournier, Léa Vicens était poursuivie par la Société protectrice des animaux qui les accusait de « sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux »
Déboutée, la SPA avait été condamnée à payer 3000 euros au titre des frais de procédure ! Car, si le droit français prévoit effectivement, pour de tels actes, une peine pouvant atteindre deux ans de prison et 30 000 euros d’amende, il fait cependant une exception en faveur des « courses de taureaux lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée » (article 521-1 du Code pénal).

D’autant qu’avant Nîmes, de telles décisions avaient déjà été rendues en ce sens par les tribunaux de Bayonne et de Béziers, préfigurant, sauf surprise, la décision que pourrait prendre le tribunal de Dax à la rentrée…

Devant cette volonté manifeste de la SPA d’occuper le terrain judiciaire et médiatique, la défense de Léa Vicens ne pouvait que regretter « l’utilisation d’un tribunal correctionnel comme une tribune quand on connaît le volume d’affaires traitées par les juridictions, le manque de moyens qu’elles subissent, les retards qu’elles doivent gérer…»

Et concernant les tenants de la lutte contre les corridas qui ne cessent de fustiger des aficionados se complaisant « dans le sang, la torture (…) On vit dans un pays qui est un grand abattoir », on ne manquera pas de s’étonner devant l’absence de réaction de ces mêmes défenseurs du « bien-être animal » à l’égard des méthodes d’abattage « rituel » (halal et kasher) qui semblent avoir cours dans d’innombrables abattoirs, sans étourdissement, et dont l’aspect « cruel » inflige de très grandes souffrances aux animaux égorgés en pleine conscience : leur agonie peut durer jusqu’à 14 minutes, provoquant un stress générant un risque sanitaire auquel serait liée la diffusion de la dangereuse bactérie intestinale « Escherichia coli ».

Et pire encore, on n’a jamais entendu quelque protestation ou manifestation des « anti-corridas » contre les égorgements, clandestins car illégaux, de moutons – parfois dans les baignoires des appartements ou dans les escaliers d’immeubles - à l’occasion de la fête religieuse musulmane de l’Aid el Kébir : ces derniers jours, les saisies se comptent par centaines, voire plus, de Marseille à Roubaix, où en deux jours, les agents municipaux ont ramassé près de 200 sacs remplis de restes de moutons. En 2017 la municipalité de cette ville très « cosmopolite » avait même mis à disposition des fidèles musulmans des bennes afin qu’ils y jettent les carcasses de moutons – des déchets que seuls les abattoirs et les bouchers qui débitent eux mêmes leur viande devraient avoir à gérer, en temps normal. Et on peut toujours attendre une vidéo du groupe « L214 » dénonçant ces pratiques...

Programme

- Vendredi 30 juillet à 18h30
Un cartel  fort et original pour ouvrir la Temporada : toros de Pedraza de Yeltes (Salamanque) pour Daniel Luque, Sergio Flores et Adrien Salenc.
Les toros de Pedraza de Yeltes reviennent à Bayonne après la course goyesque mémorable réalisée en 2019, au cours de laquelle Daniel Luque a triomphé, coupant les deux oreilles et la queue d'un exceptionnel toro de Pedraza. Lequel a eu droit à une vuelta posthume.
Daniel Luque, tête d'affiche de cette temporada à Bayonne est le seul torero qui se produira deux fois après son triomphe historique lors de la Corrida goyesque bleue d’août 2019.
Sergio Flores et Adrien Salenc : des retrouvailles après ce moment unique vécu en 2019 lors de la corrida des six toreros et leur double triomphe. Depuis, les reprogrammer ensemble coulait de source.

- Samedi 31 juillet à 18h30
Toros de Jalabert Frères pour Léa Vicens, Andy Cartagena et Guillermo Hermoso de Mendoza : La chouchoute de Bayonne, Léa, le spectaculaire Andy et la présentation à Bayonne de Guillermo, fils de la légende Pablo Hermoso de Mendoza. Un joli clin d'œil aussi adressé à nos amis Navarrais et au jumelage Bayonne-Pampelune. 

Feria de l’Atlantique

- CORRIDA GOYESQUE BLEUE - vendredi 3 septembre à 19h : Toros de El Montecillo (Tolède) pour Antonio FERRERA, Daniel LUQUE et Emilio DE JUSTO
Le vendredi 3 septembre les Arènes de Bayonne accueilleront la cinquième corrida goyesque de leur histoire et, pour la deuxième fois, elle sera bleue après le succès mémorable de 2019.
L’occasion de présenter en France l'élevage de EL MONTECILLO, dont le propriétaire est le jeune David SANCHEZ MEDINA, petit-fils de PACO MEDINA ancien propriétaire (aujourd'hui disparu) de VENTORILLO. Certains toros sélectionnés avaient été cochés pour Madrid.
À coup sûr, un cartel extrêmement puissant qui annonce un spectacle inédit avec donc Antonio FERRERA, Daniel LUQUE, le torero le plus en verve ces dernières saisons et le maestro extremeño Emilio de JUSTO, qui a connu un triomphe majuscule à Madridle 4 juillet dernier.
Génial pour les uns, baroque pour les autres, ou encore totalement inspiré pour les aficionados épris d'art et de magie, ANTONIO FERRERA signe son retour à Bayonne pour ce rendez-vous, si attendu, de la Corrida Goyesque Bleue. Le Maestro Enrique PONCE ayant décidé de mettre un terme indéterminé à sa carrière, la Ville de Bayonne a choisi un torero d'inspiration et totalement transfiguré en la personne d'Antonio FERRERA pour cette corrida très spéciale, du vendredi 3 septembre.
Chacun a encore en mémoire la faena exceptionnelle réalisée, voilà 2 ans, à Madrid par le Maestro FERRERA : "Inénarrable, absolument inénarrable. Une tauromachie grandiose, émouvante, inquiétante, profonde et mystérieuse." pour Antonio Lorca, le grand journaliste du quotidien EL PAIS. Un moment unique pour l'Histoire de la tauromachie.

PROGRAMME DE LA FERIA DE L’ATLANTIQUE 2021 :

- Vendredi 3 septembre à 19h - CORRIDA GOYESQUE BLEUE

- Samedi 4 septembre : une journée, deux rendez-vous.
À 11h - NOVILLADA 
À 19h - CORRIDA DES 6 TOREROS

- Dimanche 5 septembre : une journée, deux rendez-vous
À 11h - NOVILLADA SANS PICADORS
À 17h30 - GRANDE CORRIDA DE CLÔTURE

INFORMATION ET LOCATION : 
Bureau des Arènes de Bayonne, du lundi au samedi de 10h à 17h30. Vente en ligne  et informations sur arenes.bayonne.fr/
Courriel : arenes@bayonne.fr / Tél : 0 970 82 46 64 / Points de vente : Arènes de Bayonne, Office de Tourisme de Bayonne, Office de Tourisme d’Anglet, Office de Tourisme de Biarritz / PASS SANITAIRE obligatoire pour accéder aux arènes.

Répondre à () :


Captcha

| | Connexion | Inscription