0
Actualité
Quand l’Armagnac, son divin nectar et ses châteaux s’offrent aux Amis d’Arnaga © ALC

| Han Izena

Quand l’Armagnac, son divin nectar et ses châteaux s’offrent aux Amis d’Arnaga

L'amitié n'est pas un vain mot au château Briat à Mauvezin d'Armagnac : édifié vers 1540, cet ancien pavillon de chasse construit à l’origine par Jeanne d’Albret recèle une peinture figurant divers épisodes de la vie d’Henri IV qui fait tout le tour du grand salon ainsi qu’une très ancienne bibliothèque familiale. Le maître de maison en a montré tous les recoins, avec d'innombrables et passionnantes anecdotes historiques, une visite exceptionnelle au nom de son amitié avec Alexandre de La Cerda car, contrairement au chai, la demeure familiale de Briat n'est généralement pas ouverte au public ! Au cours du délicieux déjeuner (après un passage au chai accompagné de savantes explications viticoles) qui a ensuite réuni la quarantaine de membres de l'association "Les Amis d'Arnaga", Alexandre de La Cerda - qui organisait cette excursion - et son ami Stéphane de Luze, qui les a magnifiquement reçus dans sa belle demeure gasconne, se sont échangés leurs productions respectives : ainsi, après avoir goûté à l'apéritif maison « Skerzo » à base d'armagnac, le bordeaux château Miller La Cerda s'est laissé apprécier pendant le repas (foie gras, magret et confit d'oie grillés au feu de bois, délicieuse croustade généreusement arrosée d'armagnac et flambée), et l'assistance a pu goûter à l'exquis armagnac château Briat-Pichon-Longueville qui a clôturé royalement la fin du banquet !

Membre de l’Association des cinq crus d’armagnac légendaires, Stéphane de Luze est un des rares producteurs de bas-armagnac (le meilleur terroir armagnacais) à proposer entre autre la « Blanche de Briat », 100% de l’ancien cépage « folle blanche », d’une grande finesse aromatique et d’un parfait équilibre au nez et au goût.

La journée s'est achevée non loin de là, au château de Caumale que ses propriétaires, Geneviève et Pierre Fabre, ont également fait visiter avec son mobilier et ses nombreux souvenirs historiques créoles liés aux îles sucrières (entre autres, Saint-Domingue) où tant de Basques et de Gascons se sont illustrés au XVIIIème siècle…

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription