0
Tradition
Mère des hommes, majestueuse et tendre © DR

| FX.Esponde

Mère des hommes, majestueuse et tendre

Le cinquantenaire de l’anniversaire du premier pas sur la lune éblouit encore l’imaginaire des contemporains que nous sommes. Une prouesse qui stupéfia le monde entier en 1969 !

En noir et blanc, sur les modestes écrans de télévision de ces temps-là, l’adulte, l’enfant fut dans l’éblouissement. On venait de connaître les violents évènements de 68, et les révoltes sociales dont on ne s’était guère remis totalement.

Il fallait changer de monde. La lune nous fit changer d’univers.

Un vitrail du Musée d’Amsterdam réalisé par le maître du Livre de Raison dit « du Cabinet d’Amsterdam » - qui fut le précurseur de Dürer en 1471-1528 - représente « la Mère de l’Humanité », soit la Vierge Marie dans son humanité affectueuse, sous les traits d’une mère, et transfigurée d’une beauté intemporelle.

En relisant la déclaration de l’astronaute américain donnant son impression quand, le premier, il posa le pied sur la lune, on redit « ce fut un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité »...

Or, sur le tableau mentionné plus haut, cette Vierge portant son Fils, posée sur la lune à ses pieds, préfigurait déjà dans le génie des artistes une figuration imaginaire dont on peut mesurer la portée avec ce pas sur la lune de l’humanité au cours du XXème siècle.

L’humanité et l’univers en osmose véritable, dans l’intensité spirituelle de l’espérance nourrie par tout un chacun, un jour, d’embrasser cette part du mystère qui ne trouve son apaisement que dans la foi de la parousie.

Il fallut donner un nom ou un titre à ce vitrail non signé comme le seront bien des oeuvres réalisées dans nos édifices religieux.

- Vierge de l’Apocalypse - reprenant deux attributs donnés à la Vierge de l’apocalypse dans le Livre 12,1-2. Apocalypse n’aura de plus grande densité comme l’avènement d’un autre temps que depuis ces jours de la marche sur la lune...

Le manteau du soleil stylisé où les planètes lumineuses du firmament habillent la vierge, et la lune sous ses pieds comme exposées par le maître-verrier. Soleil et Lune bien présents dans la représentation lumineuse de l’histoire humaine.

Les artistes soulignent cependant que les douze étoiles initiales furent remplacées par une couronne royale faite de feuillages d’or pur.

Marie et Jésus portent des auréoles en forme de croix pour Jésus, distinct de la femme de l’apocalypse pour Marie portant à terme la vie de l’enfant-né, le maître-verrier ayant préféré représenter l’apaisement de la mère portant son enfant, par ce visage serein et affiché.

Entre la Mère et le Fils, on devine une complicité d’attitude comme en toute femme ayant accompli sa mission de maman.

L’abondance de l’or et son expression de gloire divine est saisissante dans la couronne de la vierge, les auréoles et les chevelures des deux témoins représentés scintillent.

Et pour ajouter davantage encore aux rayons de lumières du ciel, le soleil déchire les ténèbres qui sont évoquées par le croissant de lune dont la Mère de Jésus fait son escabeau à ses pieds.

L’artiste et auteur de cette merveille est emporté dans le firmament de son être spirituel.

Il participe à la création souveraine du Créateur du Monde, et s’épanche dans ces sentiments intimes de toute vie portée par le mystère de l’Auteur divin qui demeure, le seul et Unique Seigneur du ciel et de la terre, du cosmos et de notre planète.

Sublime pour ce temps de l’été où le soleil et la lune honorent leur rendez-vous avec les hommes dans le langage des images et des voix célestes, dans le silence habité d’un firmament immense et invisible, dans les ravissements de la sensibilité humaine prompte à contempler le ciel pour découvrir les horizons de sa vie, passagère et incompressible.

Les anciens disaient de la fête du quinze août « la Pâque de l’été » pour signifier, au-delà du calendrier solaire et lunaire ancien, la manifestation immatérielle d’un temps béni de l’Eternel qui réveille l’été d’une ardeur incandescente et soutenue !

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription