2
Portrait
L’éventail à multiples facettes d’Olivier Escarmant
L’éventail à multiples facettes d’Olivier Escarmant
© DR

| A de MLC

L’éventail à multiples facettes d’Olivier Escarmant

oeil de Olivier Escarment.jpg
oeil de Olivier Escarment.jpg © DR Sculpture l’œil d’Œyregave
oeil de Olivier Escarment.jpg
1 sculpture St Jacques de Compostelle-Olivier Escarment.jpg
1 sculpture St Jacques de Compostelle-Olivier Escarment.jpg ©
1 sculpture St Jacques de Compostelle-Olivier Escarment.jpg

Originaire du Périgord, le sculpteur contemporain, graveur, verrier, artisan d’art et enseignant, Olivier Escarmant (1962), s’était établi il y a 35 ans à Tosse dans les Landes. 
Dans son atelier, Olivier Escarmant esquisse, grave,  forge, fond le bronze, sculpte la pierre, le marbre, sa matière préférée, devenue si onéreuse qu’il ne peut plus la travailler à son grand regret. Depuis quinze ans, il utilise de préférence l’acier de recyclage en s’inspirant des recherches sur le travail du métal, fer et cuivre, du sculpture contemporain espagnol Pablo Emilio Gargallo (1881-1934) qui fut à l’initiative de la sculpture en métal découpée. 
Son imposante sculpture intitulée « l’œil d’Œyregave » (4,50 m sur 1m) aux méandres argentés des rivières et à l‘œil doré - oeyre en gascon -, à la confluence des Gaves de Pau et d’Oloron marque l’endroit de la remontée des saumons. Commandée par le maire du village d’Œyregave, l’oeuvre en acier (24 mm), découpée au chalumeau, est située sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Une coquille aux langues de feu évoque le pèlerinage en rappelant qu’Olivier Escarmant effectua ce chemin semé d’embûches et de joie spirituelle depuis Tosse jusqu’à Compostelle (1991). 
C’est à l’occasion de l’exposition annuelle d’art d’Œyregave, en octobre dernier, que la sculpture « l’œil d’Œyregave » fut inaugurée en présence d’ élus, des députés et sénateurs et responsables de la Communauté des communes du pays d’Orthe. 
Atypique, ancien enseignant au lycée Agricole de Dax, Olivier Escarmant, après diverses formations à la Monnaie de Paris puis à la fonderie de Bordeaux, avait intégré pendant deux ans la section statuaire, ostéologie, anatomie de la faculté de médecine de Bordeaux (1989-1991). Une formation qui lui avait permis d’apprendre en détail le corps humain. 
Lauréat de la Fondation Patrimoine BPSO 2008, Prix du Conseil général des Landes 1986, Lauréat National en 1993 pour diverses œuvres, Olivier Escarmant aspire à transmettre un savoir-faire local qui se perd. 

1 - Les membres de la Peña remercient Olivier Escarmant en lui remettant le Prix de la Peña Campera (2015) pour la réalisation de son cheval de bronze 
2 -  l’œil d’Œyregave , la dernière sculpture d'Olivier Escarmant ( 2019)
3-  Détail de la sculpyure de ll’œil d’Œyregave  ( 2019)

Répondre à () :


Captcha
Escarmant olivier | 27/03/2020 13:38

Super !!!!

DELANOË. Roland | 28/03/2020 09:23

Je suis passionné du patrimoine et un vrai Ami d'Olivier Escarmant. qui n'a pas fini de nous surprendre !!

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription