0
Actualité
L’Ordre de Malte très actif en  Pays Basque et en Béarn © Ordre de Malte

| C.de Bartaud et ALC

L’Ordre de Malte très actif en Pays Basque et en Béarn

Michel Germain, prenant la direction de l'Hôpital de l'Ordre de Malte à Dakar, c'est Alain de Flaujac qui le remplace, dans ses fonctions, toujours assisté de Jean-Paul de Launoy pour le Béarn et Cécile de Bartaud. La Délégation basco-béarnaise de l'Ordre de Malte France tient à remercier Michel Germain pour les actions menées et l'énergie déployée en tant que délégué de l'Ordre de Malte France dans le département.
L'Ordre de Malte en France va au-devant des plus démunis en couvrant 54 départements dans des actions de maraudes, de SAMU social, de distribution de repas et de petits déjeuners. Il offre des soins, apporte un soutien social, juridique, vient en aide aux victimes avec ses équipes de bénévoles qui participent aux opérations de secours en soutien des services publics. L'Ordre de Malte dispense également des formations pour soigner et accompagner dans quatre domaines : sanitaire (ambulancier), social, médico-social, secourisme et prévention des risques.
En Pays Basque et en Béarn, l'Ordre de Malte mène les mêmes actions qu'au plan national. Une belle équipe de bénévoles très réactifs assure les maraudes en allant au contact des personnes en situation de précarité, participe aux JML (Journées Mondiales pour les Lépreux) et collecte lunettes et autres matériels : « vous pouvez vous engager dans nos actions, auprès des personnes fragilisées par la vie, selon votre temps, vos compétences, vos souhaits et les besoins locaux, nous sommes toujours à la recherche de nouveaux bénévoles pour rejoindre les équipes ».
Renseignements sur les activités du département sur notre page Facebook : délégation 64 - Ordre de Malte France, par mail à :   udiom64@ordredemaltefrance.org   où sur le site national : www.ordredemaltefrance.org

Rappelons encore que, sans doute en raison du passage de nombreux pèlerins de Saint-Jacques, la célèbre croix de Malte est très présente au Pays Basque. D’abord croix blanche à huit pointes apposée sur la tenue noire des desservants de l'hôpital de Saint-Jean Baptiste à Jérusalem, elle a ensuite était utilisée par l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem sur un fond rouge, comme pavillon de sa flotte. Ces couleurs rouge et blanche conservées sur le drapeau actuel de l’Etat maltais reprennent d’ailleurs celles de la bannière du comte normand Roger Ier de Sicile qui régna sur l’île au XIe siècle.
Beaucoup de maisons, dans notre région, portent le nom basque d’« Ospitalia », qui correspond à la dénomination gasconne d’Espitaou. Ou bien elles arborent cette croix sur leurs linteaux de porte ou de fenêtre, tel celui de la ferme Iturburua à Lantabat qui daterait de 1736. On recense également un certain nombre de stèles discoïdales comportant ce motif, depuis celle du XVIe siècle en possession de Pierre d’Arcangues (actuellement au Musée Basque) jusqu’aux exemplaires trouvés à Doazit en Chalosse. Et les vestiges des commanderies et maisons dépendantes de l’Ordre sont innombrables dans notre région : nous y reviendrons plus en détail dans une prochaine « Lettre ».

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| Connexion | Inscription