1
Portrait
L’historienne Josette Pontet entre à l’Académie de Bordeaux
L’historienne Josette Pontet entre à l’Académie de Bordeaux
© DR - Lauréate des Trois Couronnes au château d’Arcangues

| Alexandre de La Cerda

L’historienne Josette Pontet entre à l’Académie de Bordeaux

Bien que formé à l’école des Hautes Études Commerciales pour exercer ses talents dans l’industrie, c'est en passionné d'histoire - il est l'auteur de plusieurs études, dont  - que Jean-Louis d’Anglade accueillera l’historienne bayonnaise Josette Pontet au sein de l’Académie nationale des sciences, belles lettres et arts de Bordeaux, créée en 1712 par lettres patentes de Louis XIV, et dont il vient d'être élu président. La réception, en qualité de membre correspondant, de la dynamique présidente de la Société des Sciences Lettres et Arts, « fondée en 1873, la plus vieille association de Bayonne » se déroulera au cours de la séance publique de l’académie bordelaise, jeudi 20 février à 16h (1, place Bardineau, près du Jardin Public).  
Lauréate du Prix littéraire des Trois Couronnes qu’elle avait reçu en décembre 2016 au château d’Arcangues parmi quelques auteurs - et acteurs – particulièrement méritants de notre région à une époque où l’histoire est tellement malmenée dans les écoles, les collèges, les lycées, et ailleurs, Josette Pontet a enseigné l’histoire moderne à l’Université Bordeaux 3 ; elle a écrit de nombreux ouvrages historiques et organise régulièrement rencontres et colloques réunissant des spécialistes reconnus, des personnalités de renom, qui présentent le résultat de leurs recherches récentes, en les mettant à la portée d’un large public. Et le plus souvent, elle assure l'édition de très beaux volumes d’actes de ces colloques.  
Il suffit de rappeler celui consacré au bicentenaire de la présence de Napoléon à Bayonne en 1808,  manifestation placée sous la présidence d’honneur de la Princesse Napoléon, et du professeur Jean Tulard, membre de l’Institut, Josette Pontet avait réussi à attirer une trentaine de spécialistes parmi les plus reconnus de l’époque napoléonienne, historiens, historiens de l’art, historiens du droit, militaires (entre autres, Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, et de nombreux confrères d’universités étrangères). 
En 2010, journée d’études organisée à l’occasion du 400ème anniversaire de l’assassinat  d’Henri IV ; en novembre 2011, le colloque « Les années 1870-1871 dans le Sud-Ouest atlantique » 
Ce sera ensuite le colloque « Bayonne, berceau du jansénisme ? ». En 2014, le remarquable colloque international consacré à « Guerres et paix : les enjeux de la frontière franco-espagnole du XVIème au début du XIXème siècle ». En 2015, journée d'étude intitulée « 1715-2015 : Regards sur le règne de Louis XIV » pour le tricentenaire de la mort de Louis XIV. Cette même année, une rencontre autour de la béatification du Père Cestac à Bayonne et Anglet. 
Le professeur Josette Pontet joue ainsi un rôle majeur dans la vie intellectuelle et culturelle de Bayonne mais aussi du Pays Basque, des pays du Bas-Adour, et, au-delà, de la région en proposant également des conférences et des sorties dans le cadre de l’université du Temps Libre.  
Mais à tous ses ouvrages et études consacrés à Bayonne et au Pays Basque (« Histoire de Bayonne » (Privat), une étude de l'agglomération bayonnaise, de la fin du XVIIème siècle au milieu du XIXème siècle, autour de Bertrand d'Etchauz, évêque de Bayonne (fin XVIe-début XVIIe siècle) etc., l’historienne joint de nombreuses publications sur le Bordelais (« Démographie et société à Saint-Emilion sous la Restauration », « Les chanoines de Guyenne », « Regards sur la banlieue bordelaise au XIXème siècle », « Se prénommer dans le Bazadais aux XVIIIème et XIXème siècles »). 
 

Répondre à () :


Captcha
Dominique MORINCÔME | 22/07/2020 18:21

Bonjour, Je suis doctorant à l'Université de Bordeaux. Je travaille avec M. Coste professeur sur "les conséquences économiques, sociales et humaines" de l'invasion de 1814 (Campagne du Sud-Ouest). Je souhaiterai contacter Mme PONTET Josette, historienne pour lui proposer de bien vouloir faire partie du "comité de thèse". Je vous remercie de bien vouloir me faire suivre ses contacts avec son accord. En vous remerciant, D. Morincôme

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription