0
Patrimoine
Hossegor : art de vivre et sauvegarde du patrimoine !
Hossegor : art de vivre et sauvegarde du patrimoine !
© DR – Les vœux des Amis du Lac d’Hossegor

| Rédaction

Hossegor : art de vivre et sauvegarde du patrimoine !

C’est au bord du lac que les Amis du Lac ont présenté leurs vœux autour de l’« Art de vivre », thème de recherche pour cette année, avec musique, tapas et « serment du lac » ! Une belle soirée conviviale comme savent les organiser le président Eric Gildard et son équipe. Car, depuis des années, dans la tradition des troubadours et des templiers, le « Serment du lac », lu à la bougie au bord du lac d’Hossegor auquel les membres de cette active association culturelle et patrimoniale jurent fidélité (au moment où il est attaqué de toutes parts !) a clôturé les vœux 2020 des « Amis du lac d’Hossegor »...
Un « Art de vivre » qu’ils espèrent partager avec un grand nombre d’habitants, afin de « bien vivre, de changer la méthode relationnelle, souvent faite de tension, de revanche, de pouvoir et d’indifférence : « C’est pour nous l’urgence ! C’est seulement en améliorant les rapports humains que nous allons améliorer notre soif de vivre mieux dans un territoire formidablement beau... Et nous le répéterons autant qu’il le faudra : le bonheur ce n’est pas le bitume et le béton (vous voulez des exemples de « défigurations », de froideurs et de tristesses ?), mais une ambiance dans des lieux où le public peut circuler à sa guise… L’homme créait suivant ses besoins et ses désirs le milieu dans lequel il vit, il se sent bien ! Il n’a pas besoin de technocrates derrière leurs ordinateurs pour lui dire ce qui est bien pour lui. Cette prétention d’élus et de « petits » responsables divers, qui se répand, se heurtera sans cesse au bon sens naturel. Le conditionnement sous les menaces diverses ne peut durer car l’homme porte en lui la révolte nécessaire pour exiger sa place dans la société... L’Art de vivre fait appel à des notions simples de respect et de tolérance, de confiance et de justice : de la maison au travail, de la rue aux commerces, du sport au voyage ou de la table aux plaisirs artistiques, il est capable de juger, de décider et de faire la part des choses... L’homme ne peut bien vivre sans liberté, celle qu’en permanence on lui conteste, on lui vole... 2020 une année faite encore d’espoir et de combats pour préserver sa dignité, ses joies aussi, si l’on parvient à faire entendre raison : il nous faudra convaincre » !
Et en ces temps de campagne pour les élections municipales, Eric Gildard de citer Frédéric Beigbeder qui, dans son dernier livre, tire à boulets rouges sur certaines « dictatures de l’esprit » : « blaguer avec des amis », dit-il, « c’est ce que je préfère au monde... Mais quand il n’y a rien d’autre, la sincérité disparaît, la vérité aussi, la beauté se meurt, la culture est menacée. Ouvrons les yeux ! » - Sera-t-il entendu ? On en doute lorsque l’on voit jusque dans nos communes le peu de crédit accordé à la culture ! Beaucoup d’élu confondent animation avec réflexion ! C’est ainsi que l’on s’appauvrit... Ah si les futurs élus pouvaient le comprendre ! 

Dans l’ombre d’un soir clément, par petit vent d’ouest et bruissement de vaguelettes venant s’échouer aux pieds des participants, des ombres ont envahi l’espace, éclairées seulement à la bougie... Miracle ou mystère, pratiques ancestrales ou rites de dévotion, selon les croyances, les Amis après avoir entendu les douze articles du Serment ont donc juré fidélité devant le "Relais du Lac", bel établissement de 3 étoiles au bord du lac, avant d’échanger des vœux pour l’An Neuf, avec une coupe de champagne, des tapas et les galettes qui ont permis de désigner des Reines et des Rois autour, comme à l’accoutumée, de poésies et de musique, grâce à la présence du guitariste Célédonio Sanchez qui présentait son dernier CD et de quelques belles voix, en particulier celle du ténor Miguel Echeverria, également peintre réputé... 
« On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d'années ; on devient vieux parce qu'on a déserté son idéal. Les années rident la peau : renoncer à son idéal ride l'âme ». Cette citation de Douglas McArthur orientera ainsi pour pour l’année « Art de vivre » 2020 les notions de bien-être et de beauté, l’originalité et l’audace qui guideront les Amis du Lac d’Hossegor, en partenariat avec leurs collègues de Saint-Jean-de-Luz : « Rien n’est perdu » ! Et d’après eux,  « les maisons « Cubes » sans âme ni style, ne devraient pas gagner la partie de l’urbanisme « éphémère »…

Répondre à () :


Captcha

Newsletter

Ne ratez aucune actualité !

Abonnez-vous à notre newsletter via ce formulaire.

| | Connexion | Inscription