Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Antiquités & Brocantes

Pau ce samedi : le thème basque en exergue, avec Pablo Tillac

"Trois pelotari" par Pablo Tillac © DR

Cliquez sur le premier visuel pour voir les autres !
 

Ce samedi 17 novembre à 14h30, les commissaires-priseurs Carrère et Laborie mettent en scène quelques objets et tableaux de la fin du XIXème à nos jours.

Après les avoir été exposés en avant-première à Bayonne, les objets d’art, toiles et aquarelles - dont celles de Pablo Tillac - retrouveront le chemin de l’Hôtel des ventes Carrère et Laborie à Pau.

Parmi les trois œuvres de Pablo Tillac (1880-1969), les amateurs d’art basque pourront apprécier trois séries de dessins « trois femmes du Pays Basque », « trois hommes du Pays Basque » et les « trois pilotari », une œuvre sur papier (22,9 x 28,7 cm) à la technique mixte sertie à l’encre, aux aplats d’aquarelle et de gouache.

Avant d'être Pablo, Tillac était né à Angoulême et s'appelait Jean-Paul. Parcourant le Pays Basque pendant un demi-siècle, il en était devenu le portraitiste et l'ethnographe incontesté.

Pablo Tillac esquissait les scènes de la vie quotidienne, qui sont devenus de véritables documents ethnographiques. Il donna également des conférences et publia des articles sur le thème basque espagnol, les paysages, dont celui de Zugarramurdi avec ses collines, les coutumes. Il a illustré de nombreux livres et publications. Passionné par le monde ibérique au point d'adopter le prénom Pablo, il connaissait bien la culture gréco-latine. D’une grande érudition, il fit partie de la Société des Sciences, Lettres et Arts de Bayonne et de la Société d'Études Basques.

Vincent Bru, député et ancien maire de Cambo signa en 2012 la préface d’un beau livre consacré à Tillac par l’amateur d’art Pierre Minvielle (édité chez Atlantica). Lot « Les trois pelotari » visuel n°1 et son illustration (16,7 x23cm) de la p1 du catalogue,.

Autre gouache, une scène de genre est décrite par l’artiste Eugène Galien-Lalque (1854-1941). Connu également sous les pseudonymes[1] de Léon Dupuy, Eugène Dupuy, Juliany, Eugène Galiany, Jacques Liévin, Eugène Lemaitre, Maurice Lenoir et Dumoutier, ce peintre et graveur français célèbre pour ses paysages urbains parisiens est né à Paris.

Fils du décorateur de théâtre Charles Laloue à Paris, Eugène Gallien Laloue, quand il peignait « le théâtre du Chatelet » savait le faire briller de tous ses éclats impressionnistes comme le montre cette scène citadine. Soulignant le contraste du paysage froid hivernal aux trottoirs mouillés, le peintre jongle ainsi entre extérieur et intérieur avec la chaleur des lumières jaunes rouges qui émane du théâtre parisien.
Originaire de la capitale, cet ancien élève de Léon Germain Pelouse de l’Ecole de Barbizon se démarqua cependant de ce mouvement et n’en fit jamais partie. Bien que non mobilisé à cause de son jeune âge, ce dernier réalisa de nombreux croquis de la 1ère guerre mondiale. Lot 2 de la p 2 du catalogue.

Carrère & Laborie commissaires associés
Hôtel des ventes 3, allée Catherine de Bourbon à Pau
Exposition :
Vendredi 16 novembre de 15h à 20h
Samedi 17 novembre de 10h à 11h30

Enchères : Samedi 17 novembre à 14h30


.

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.