Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Musique

Mozart et ses correspondances « euskaraz » par l’Orchestre Symphonique du Pays Basque

Mozart et ses correspondances © DR

Dimanche 18 novembre à 17h, en l’église Saint-Jean-Baptiste à Hasparren et dimanche 9 décembre à 17h, salle Maule Baitha à Mauléon, l’Orchestre Symphonique du Pays Basque, Iparraldeko Orkestra, propose d’écouter les correspondances de Mozart, en musique et en langue basque. A cette occasion, l’OSPB se produit en formation chambriste, accompagné du récitant Txomin Heguy. Un programme original en partenariat avec les Villes d’Hasparren et de Mauléon, avec le soutien de l’Institut Culturel Basque.

Grand voyageur, Mozart entretint sa vie durant des échanges épistolaires réguliers avec sa sœur, son père puis son épouse, Constance. Abondante et d’une grande diversité, la correspondance de la famille Mozart représente une source d’informations précieuses nous renseignant tant sur la vie musicale et sociale de l’époque que sur la vie personnelle et affective du musicien. Remarquablement écrites, ces lettres mettent, par ailleurs, en lumière le talent épistolaire du compositeur, son sens de l’humour, son goût pour les calembours et son ton parfois trivial.

Inspiré du spectacle «Fragments d’une vie à travers ses lettres et sa musique» créé par l’Orchestre de Chambre de Toulouse en avril 2006, « Mozart et ses correspondances » retrace la vie du compositeur, depuis l’annonce de sa naissance dans une lettre signée de son père Léopold jusqu’à celle de sa mort.

Ce spectacle mêle aux pages les plus célèbres de Mozart destinées aux seules cordes (Petite Musique de Nuit K.525, Divertimenti K.136, 137, 138…), la lecture de lettres choisies qui éclairent d’un jour nouveau la vie et la personnalité du musicien : tracas matériels (fatigue liée aux tournées de concerts, maladies), témoignages d’amour filial, joies (rencontre de son épouse, naissance de ses enfants), deuils (perte de sa mère, mort de son père), considérations esthétiques (réflexions sur sa façon de composer, de la nécessité de composer un opéra allemand…), postscriptum volontiers grivois…

Traduites en langue basque par Txomin Héguy, ces lettres sont tirées de la correspondance de Wolfgang Amadeus Mozart adressée à son père Léopold, sa sœur Marianne et sa femme Constance. Les anecdotes sur Mozart, enfant prodige, proviennent des Mémoires de Marianne

Mozart.

Récitant : Txomin Heguy

Violon 1 : Marina Beheretche, Aurélia Lambert, Delphine Labandibar, Arnaud Bonnet

Violon 2 : Arnaud Aguergaray Patrick Prunel, Olivier Parrot

Alto : Sandrine Guédras, Olivier Seube

Violoncelle : Yves Bouiller, Emmanuelle Bacquet

Contrebasse : Marin Bea

Cors : Arnaud Guicherd, Cécile Gaume

Hautbois : Juan Mari Ruiz, Isabelle Vicente Da Silva

Tarifs

Plein : 15€

Groupe (à partir de 10 personnes minimum) et étudiants (+ 22 ans) : 10€ par personne, paiement porté par une structure type association, CE, etc.

Moins de 22 ans et élèves CRR (hors pratiques amateurs) / : gratuit

Formule Piccolo : 20€ (2 adultes + 1 élève du CRR) sur présentation d’un justificatif

Abonnés Impro : 10€ (sur présentation de la carte Abonnés Impro)

Rédaction

 

VISUEL / DR

Mozart et ses correspondances

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.