Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Tradition

Les célèbres Sanfermines de Pampelune

San Fermin, bas-relief © DR

Les célèbres Sanfermines de Pampelune popularisés par Ernest Hemingway qui les découvrit en 1923 et les fréquenta jusqu’en 1959 conservent leur pouvoir d’attraction. Bayonne, jumelée avec la capitale navarraise, développe des projets communs en matière d’animation patrimoniale.

C’est ce vendredi 6 juillet que débuteront par le célèbre « Chupinazo » (ou fusée) lancé depuis le balcon de l’hôtel de ville de Pampelune !

Les informations les plus anciennes à propos des fêtes en honneur de Saint Firmin datent du XIIe siècle. Elles font référence au transfert d’une relique du Saint depuis Amiens jusqu’à Pampelune en 1186. Compte tenu du contexte médiéval, il est raisonnable de penser que ce fait a permis la propagation de la dévotion au saint parmi les habitants de la ville.

En plus des manifestations religieuses commémorant le martyr du Saint, d’autres manifestations ont vu le jour dans la ville tout au long de l’année, comme la foire au bétail ou différents événements taurins. Au fil du temps, l’apparition de ces éléments à caractère populaire a permis aux citoyens d’avoir un rôle plus important dans la fête. Les gens sont les acteurs majeurs et le moteur des fêtes de San Fermin actuelles.

La tradition rapporte que le père – un sénateur romain - et la mère de saint Firmin, qui étaient parmi les plus riches et les plus considérables habitants de Pampelune à la fin du Ier siècle, furent convertis à la Foi chrétienne par saint Honorat ou Honestus, prêtre de Toulouse et disciple de saint Saturnin. Convaincus que de la première éducation dépend ordinairement le reste de la vie, ils mirent leur fils entre les mains de ce saint ecclésiastique, qui l’instruisit et le prit pour compagnon de ses courses apostoliques.

Saint Saturnin était le premier évêque de Toulouse ; il a été martyrisé en 257 en étant attaché à un taureau furieux. La tradition fait souvent l'amalgame entre le martyre de Saint Saturnin et celui de Saint Firmin. Firmin fut ordonné prêtre à Toulouse et retourna provisoirement à Pampelune.

Programme de la première journée des Sanfermines, ce vendredi 6 juillet :

- 12h, Casa Consistorial Chupinazo Lancement de la fusée annonciatrice des fêtes, retransmis sur écrans géants à Parque de Antoniutti, Paseo de Sarasate, Avenida Carlos III, Plaza del Castillo et Plaza de los Fueros.

- Plaza de los Fueros à 17h : Festival folklorique Ensembles danse: Amaiur, Ardantzeta, Basakaitz, Duguna, Harizti, Iruña taldea, Larratz, Mikelats, Muthiko Alaiak, Oberena, Ortzadar, Txori Zuri. Danses: Ciclo de Arizkun, Gipuzkoako Sokadantza, Jauzi, La Era.

- Géants et Grosses Têtes défilé à 18h

- Plaza de Toros 19h Corrida de "rejones" à cheval

- Chapelle de San Fermín (église de San Lorenzo). Vêpres traditionnelles de Mariano García et Fernando Remacha interprétées par la Chapelle de Musique de la Cathédrale et l'Orchestre Symphonique de Navarre. Directeur: Maître de la Chapelle de la Cathédrale.

- Musique, défilés, concerts en ville toute la soirée.

Rédaction

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.