Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Tradition

Dimanche 19 mai, venez goûter à la bonne eau de Bidart

Pèlerinage à Notre Dame d’Uronea (vers 1900) © DR

La Paroisse St-Joseph-des-Falaises de Bidart organise une journée de fête, de rencontre, de prière et d’animations en partenariat avec les associations culturelles de Bidart et Guéthary, ce dimanche 19 mai, à l’occasion de la renaissance d’une longue tradition de Bidart, qui a été relancée en 2015 : la procession de Notre-Dame d’Uronea.
L’eau est présente partout au Pays Basque, et sa valeur est magique depuis les rivières souterraines qui ont procuré son abri à l’homme préhistorique de Sare ou d’Isturitz et fourni leur décor aux ébats des sorcières à Zugarramurdi, débordant même dans les Landes voisines pour donner un nom à la propriété de l’ancien chef d’Etat François Mitterrand (« Latché », de latxia, le ruisseau en euskera). Les Lamiñak, petits êtres de la mythologie basque, y puisaient leurs forces nocturnes…
Pendant son séjour à Saint-Jean-de-Luz pour son mariage avec l’Infante d’Espagne en 1660, Louis XIV avait été conquis par les eaux bienfaisantes de la source d’Ur Onea à Bidart. Il s’en fit livrer deux tasses par jour, rapporte le chroniqueur Saint-Simon dans ses Mémoires retraçant l’histoire de la cour au début du XVIIIe siècle.

Cette source consacrée représenta longtemps l’archétype du pèlerinage populaire décrit de manière pittoresque par plusieurs témoins au cours des temps. Par exemple dans un ouvrage intitulé « L’Océan au Pays Basque édité à Bayonne en 1932 » : après l’office, les pèlerins accourent à la source. Les uns lavent les yeux tout meurtris et larmoyants. Les autres pansent des ulcères qui, depuis des années, refusent de se fermer. De petits bébés boivent les timbales d’eau fraîche que la mère leur présente. Des vieillards trempent leurs articulations noueuses. Des jeunes filles très pâles, les pommettes rosées, les gestes lents et lymphatiques, boivent à petites gorgées. De jeunes couples au rire joyeux boivent l’un après l’autre dans la même timbale pour sceller leur union future…

Programme de la journée :
10h30 Messe à l’église de Bidart, animée par les enfants, les danseurs, les musiciens et les choeurs.
11h30 Procession vers la chapelle Uronea. Prières, chants, danses, musique.
12h30 Animations. Pique-nique tiré du sac. Boissons (vin, …) en vente sur place au profit de la paroisse.
Journée à Bidart animée par les associations culturelles, et la paroisse de Bidart et Guéthary.
A la fin de la messe, la procession de Notre-Dame d’Uronea portée sur les épaules s’élancera de l’église de Bidart, au milieu des rues de la ville, jusque la chapelle Uronea, sur un parcours d’environ une demi-heure de marche, avec la participation des paroissiens, des enfants et de leurs familles. Cette procession sera ouverte par deux chevaux et cavalières, et animée grâce à la mobilisation des associations sportives et culturelles locales, telles que la batterie fanfare « Alegera », les danseurs de « Xinkako », le choeur « Boga Boga », et la communauté brésilienne de Palavra Viva.
Cette édition 2019 verra le renouvellement, par le groupe “Xinkako”, de toutes nouvelles danses dédiées à Notre-Dame d’Uronea, la restauration de la statue dorée du XVIIIème siècle de Notre Dame d’Uronea, ainsi que la participation de la communauté missionnaire des jeunes consacrées de Palavra Viva.
Cette journée festive se poursuivra par des animations et un pique-nique tiré du sac sur le parc de la chapelle Uronea.

 

 

Pèlerinage à Notre Dame d’Uronea (vers 1900)

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.