Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Actualité

Chaliapine et le brillant « entre-deux-guerres » luzien

Portrait de Chaliapine par S. de Roberty de La Cerda tante d' A.de La Cerda © Anne de Miller de La Cerda

La conférence « Chaliapine à Saint-Jean-de-Luz » de notre rédacteur Alexandre de La Cerda clôturera le cycle musical de l'Académie Ravel ce lundi 14 mai à 18h à l'Auditorium Ravel de Saint-Jean-de-Luz.

Natif de Russie qu’il avait quittée pour fuir le régime communiste, Fédor Chaliapine (1873-1938) était considéré comme la plus grande basse de son temps. Propriétaire des villas « Korsar » et « Isba » qu’il avait acquises sur la colline Sainte-Barbe de Saint-Jean-de-Luz (grâce à son amitié avec l’écrivain Claude Farrère, résident à Erromardie), l'interprète inégalé de Boris Godounov s’y reposait entre deux tournées. L’occasion de revoir sa famille et d’y rencontrer certaines célébrités artistiques de l’époque : Ravel, Jacques Thibaud, Charlie Chaplin, sans oublier le duc de Windsor, grand amateur de vodka « Zubrovka »... A l’occasion du 80e anniversaire de sa disparition, Alexandre de La Cerda relatera les séjours luziens de Chaliapine grâce à de nombreux témoignages et documents qu’il illustrera avec des enregistrements d’époque.

Dans une lettre datée du 7 août 1935 à Saint-Jean-de-Luz (in « Literatournoe iskoustvo, F. I. Chaliapine, Pisma » (lettres), Moscou, 1957), Chaliapine demandait à sa fille de lui envoyer le deuxième tome de « Pierre le Grand », le roman historique qu'Alexis Nicolaevitch Tolstoï écrivit après son retour en Union Soviétique. « Maintenant, je ne vais plus chanter avant octobre. Mais cet hiver, je pense qu'il y aura quelque travail.

Ici, c'est très agréable, le temps est actuellement magnifique, je reste à Saint-Jean-de-Luz, mais je compte faire un séjour à Cauterets pour les eaux. Demain je recevrai Marthe avec son mari, ils louent une « datcha » à Capbreton, et la petite Natachka est adorable malgré son caractère espiègle ; comme j'aime les enfants, elle me procure beaucoup de plaisir »... 

Homme de Lettres et journaliste, membre de l’Académie des Jeux Floraux, lauréat de l’Académie française, du Prix « Renaissance des Arts », du Prix d’Honneur de la culture basque décerné par la Ville de Bayonne et la Société d’Études basques « Eusko Ikaskuntza » ainsi que du Prix Biltzar des écrivains du Pays Basque, Alexandre de La Cerda avait créé la première station régionale basque et gasconne « Radio Adour Navarre ». Ancien directeur de la rédaction de La Semaine du Pays Basque, collaborateur de Radio France et au 2ème programme de la Radio Suisse-Romande, il est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés à l’histoire et à la culture de la région ainsi que des critiques musicales sur le site baskulture.com et la Lettre du Pays Basque. Entré à la Presse Musicale Internationale, il est l’auteur de « Sarasate » le violoniste basque virtuose » (Carrés Musique de Séguier) et de nombreuses conférences musicales : Albéniz (avec la pianiste Rosa Torres Pardo), Sarasate (avec les violonistes Thibaud Vieux et Leticia Muñoz), le bicentenaire d’Arriaga et les mécènes russes de Beethoven (avec le Quatuor Arnaga), Glinka à Grenade et les sources espagnoles des compositeurs russes, Ravel et Donostia - une amitié, les orgues basques, Ermend Bonnal, La chanson basque, etc.

Lundi 14 mai à 18h à l'Auditorium Ravel de Saint-Jean-de-Luz, « Chaliapine à Saint-Jean-de-Luz » par Alexandre de La Cerda. Entrée : 5 € / 10 € / Gratuit pour les moins de 20 ans / Tarif réduit pour les adhérents, les étudiants de moins de 25 ans et les demandeurs d'emploi.

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.