Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Patrimoine

Cathédrales de France, des visites pour l’été.

Le chœur de la cathédrale Sainte-Cécile d’Albi © DR

Selon les chiffres connus, elles seraient au nombre de 96 pour la France métropolitaine plus la Corse, en ajoutant les sept Départements d’Outre-Mer et les anciennes cathédrales des régions du Sud-Est et du Sud-Ouest qui appartiennent désormais à l’histoire religieuse.

A l’image de l’histoire du passé, leur architecture différente et unique est l’une des principales curiosités pour les visiteurs.

Huit d’entre elles sont des chefs-d’œuvre exceptionnels.

A – Notre-Dame de Strasbourg reste la plus majestueuse cathédrale gothique en France. Hitler la voulut pour lui et la fit fermer au culte à partir de juin 1940 mais l’on fit se hisser sur l’édifice les couleurs de la France le 23 novembre 1944 selon le vœu prononcé par le colonel Leclerc qui avait exprimé la volonté « de ne déposer les armes que lorsque les couleurs nationales seraient hissées sur la Cathédrale de Strasbourg » !

B - Autre merveille du passé, la Cathédrale Saint-Louis de la Rochelle. Dès le XVème siècle, une première église fut construite dans la ville, mais détruite en 1568 pendant les guerres de religion. Le grand Temple protestant sera bâti sur le lieu même de l’ancienne église Saint-Louis et sa première pierre posée en 1577, mais les troupes de Louis XIII assiégeant le port, l’édifice changea de main en 1628 après une guerre de religion qui provoqua quatorze mois de siège. L’édifice redeviendra l’église Saint-Louis en 1648 avant de subir encore un incendie en 1687, puis on construisit enfin l’édifice actuel en 1742 sous le vocable de cathédrale Saint-Louis de la Rochelle.

C- Autre beauté unique, Saint-Jean de Lyon

Lyon / Lugdunum tient son nom de la colonie romaine désignée par l’Empereur Auguste qui en fit la capitale des Gaules. La mémoire de saint Irénée et de ses disciples va se développer au-delà du IIème siècle dans la population de la ville. De Saint Pothin, premier évêque de Lyon et de la Gaule, aux martyrs de la cité, l’église plonge ses origines dans une histoire religieuse antique ininterrompue.

En 1079 le pape Grégoire VII décide d’accorder le titre de « Primat des Gaules » à l’archevêque de Lyon en souvenir ce cette histoire religieuse originelle et des débuts de l’évangélisation en Gaule. Construite à partir du XIIème siècle, la cathédrale Saint-Jean-Baptiste et Saint-Etienne porte le nom de Primatiale Saint-Jean dans l’Eglise en France.

D - Notre Dame de l’Annonciation du Puy-en-Velay

Remontant au Moyen-Âge, le lieu vénéré de l’art roman est connu comme l’un des plus anciens sanctuaires mariaux de France. Saint Louis y déposa la statue de la Vierge Noire pour inaugurer sa septième croisade en Terre Sainte. Brûlée pendant la Révolution française, une copie du XVIIème siècle est toujours présente dans la cathédrale et donne lieu lors de l’Assomption aux célébrations mariales de l’été.

Carrefour des chemins des pèlerins jacquaires, la cathédrale a vu depuis des siècles des milliers de marcheurs emprunter la route qui conduit à Compostelle.

E - Autre style encore, la Cathédrale de Notre Dame du Réal d’Embrun est singulière dans sa structure et sa construction mêlant les styles roman et gothique à la fois. Placée sur une route stratégique des chemins des Alpes, la cathédrale est située au carrefour emprunté par la papauté pour ses liens avec la France, sur une voie pèlerine des jacquaires dans le cours de l’histoire mouvementée du Saint Siège avec les Royaumes du Midi de la France.

F - Changement de région, Notre Dame et Saint Vaast d’Arras.

Construite à partir de 1745 l’abbatiale de Saint Vaast est issue d’une abbaye ancienne du VIIème siècle. La Révolution française ayant fait irruption dans son histoire, les moines seront chassés de l’abbaye. Il faudra le Concordat de Napoléon pour mettre l’abbatiale à la disposition de l’évêque d’Arras en 1804. Ces travaux commencés préalablement s’achèvent en 1833. La cathédrale est inaugurée en 1848. La guerre y laissant ses blessures, le bâtiment est bombardé à nouveau lors de la Grande Guerre, avant de connaitre une restauration de plus en 1920 et d’ouvrir ses portes au public en 1934.

G - On cite encore Sainte-Cécile d’Albi.

Une splendeur de couleurs et d’illustrations, une merveille pour les yeux. Cathédrale - forteresse érigée à partir de 1277 en réponse aux hérésies cathares, la cathédrale s’impose par sa majesté et l’enseignement contenu dans ses œuvres d’art : 150 statues dans le chœur - 280 à l’origine, un sublime jubé, l’artiste prête son inspiration à une catéchèse visuelle grandeur nature, pour suivre le parcours d’une vie depuis son origine jusqu’au jugement dernier, œuvre réalisée en 1495 pour préparer le passage du fidèle vers l’éternité par des œuvres de piété et de charité...

H –Enfin, Notre-Dame de Bayeux - une autre singularité des cathédrales de France.

Lancée en 1040, la construction de la cathédrale raconte les relations entre la France et l’Angleterre, conquêtes et guerres entre les Anglais et les Normands, puis les évènements plus actuels de notre histoire partagée. Elle est de France, et pour l’histoire du pays, un joyau précieux de ces pages mémorables des relations entre les provinces du nord et de l’ouest du pays où l’église est bien active et engagée lors des hostilités avec ses voisins.

Les célèbres Tapisseries de Bayeux restent une référence de l’art et de la création telles que reconnues comme les fruits d’une Ecole de l’excellence française. Elles se trouvaient primitivement en la cathédrale avant de rejoindre le Musée « Guillaume le Conquérant » où les visiteurs peuvent désormais les admirer !

François-Xavier Esponde

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.