Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Patrimoine

Une perspective pour le Musée Bonnat-Helleu

Le nouveau musée Bonnat-Helleu © col Musée Bonnat

En décidant de transférer l’école du Petit-Bayonne afin d’agrandir et restructurer le musée Bonnat-Helleu, le maire de la capitale du Pays Basque Jean-René Etchegaray s’est engagé dans un projet-phare qui marquera son mandat.

Début juin, à l’issue d’une procédure de concours, le projet de l’agence Brochet Lajus Pueyo a été désigné lauréat pour mener à bien la rénovation du musée Bonnat-Helleu. Le coût global du projet se monte à 16,9 millions d’Euros.

Les travaux débuteront au début de 2018 pour doubler les surfaces du musée, qui sont actuellement de 2 000m2 sur quatre niveaux.

L’opération de rénovation et d’extension du musée Bonnat-Helleu aura pour objectifs principaux :

- de promouvoir le rayonnement et la renommée du musée au regard de son exceptionnelle collection, de doter le musée d’espaces d’expositions temporaires et permanentes et d’animation, de lieux d’accueil du public, d’une documentation-bibliothèque, de locaux administratifs, etc.

Il comprendra également des réserves et des espaces de travail pour la préservation des collections dans les meilleures conditions de conservation. Il sera proposé un parcours renouvelé des collections permanentes. Autre objectif, garantir le lien entre le musée et le quartier, la ville, par un espace café et boutique, lieu de convivialité ouvert et accessible sans obligation de visite du musée.

 La rue Laffitte, cordon ombilical culturel

La métamorphose du musée et la requalification de la rue Jacques-Laffitte, en favorisant le piéton et en dégageant la façade du musée, vont constituer le cœur d’une véritable stratégie urbaine au service de l’attractivité, et du rayonnement du Petit-Bayonne, l’antique quartier du Bourg Neuf entre Nive et Adour qui s’est développée à partir du XIIe siècle grâce à « l’âge d’or » de l’époque « anglaise ».

Appelé à devenir « le quartier des musées » grâce au rôle joué également par le musée

Basque et de l’histoire de Bayonne, ce secteur de la ville profitera également de la piétonisation en cours de la rue Bourgneuf.

Un « quartier des musées » préconisé dans nos colonnes (« La Semaine » du 29 juillet) par le directeur du Musée Basque, Rafa Zulaika : « certes, il faut être patient, mais le Musée Basque mérite assurément une extension vers la caserne des pompiers voisine (propriété municipale) qui permettrait de créer un nouvel auditorium équipé de moyens techniques et de projection, à la jauge plus importante que l’actuel (logé à Dagourette, ndlr.). Cela nous permettrait encore de faire venir ici notre bibliothèque et notre centre de ressources documentaires, très riches, actuellement au Château-Neuf. De plus, en terme de stratégie de politique culturelle pour la ville, l’extension à la caserne des pompiers qui touche à la rue Laffitte permettrait de faire le lien avec le musée Bonnat-Helleu, provoquer des synergies et constituer une sorte de cordon ombilical culturel, matérialisé à l’occasion par des expositions temporaires de sculptures dans l’espace public !

Je rêve que cette extension pourrait être créée à l’occasion du centenaire du musée qui, ayant vu le jour en 1922, fut ouvert au public en 1924 ».

 Les architectes du nouveau musée Bonnat-Helleu

 En 1986, Olivier Brochet, Emmanuel Lajus et Christine Pueyo furent à l’origine de la nouvelle agence d’architecture créée à Bordeaux. Depuis lors, l’équipe imprime sa marque dans toutes sortes de réalisations : économiques, sportives et plus précisément culturelles…

Parmi leurs principaux travaux : le cœur du Paris historique avec le musée de l’Orangerie où l’équipe a gardé l’esprit initial de la symétrie du lieu  en ajoutant une extension. Plus récemment, pour le musée de l’Homme au Trocadéro, le cabinet bordelais a reconstruit entièrement le hall d’entrée permettant une circulation plus fluide des visiteurs tout en concevant un équipement culturel moderne accessible à des publics. Le respect d’une architecture d’antan modernisée, c’est aussi le pari du musée Bonnat-Helleu qui souhaite marier le classique existant en ajoutant harmonieusement des éléments contemporains.

Olivier Soupre, de l’agence d’architectes bayonnais J. et J. Soupre, qui travaille depuis plus de 25 ans aux côtés de l’agence Brochet Lajus Pueyo, se joint au projet, ainsi que, pour la scénographie, le très compétent Christian Germanaz, auteur de la muséographie du musée des Beaux-Arts d’Ajaccio, Palais Fesch, et du musée des Plans-Reliefs à l’Hôtel national des Invalides à Paris.

 Comme un phare dans la ville

C’est fin 2019 que le nouveau musée Bonnat-Helleu devrait en principe rouvrir ses portes sur la future « rue des musées », à proximité du musée Basque et de l’histoire de Bayonne. Il comprendra :

-Une nouvelle percée aménagée dans la façade composite située rue Jacques-

Laffitte, entre musée et école.

-Des ouvertures sur rue au rez-de-chaussée transformées en portes vitrées.

Les fonctions publiques du musée, café et boutique, seront installées en façade, entre rue et patio.

-Une salle d’exposition temporaire de 300 m2 accueillera des expositions internationales,

-Un auditorium moderne de 114 places sera installé en sous-sol

-Un nouvel espace public qui sera relié à l’extérieur se raccordant à l’espace public bayonnais.

-Le phare du Musée : rue Frédéric-Bastiat, un ajout bâti, contigu au lycée professionnel Paul-Bert, offrira des salons de repos à chaque niveau du parcours des collections permanentes et proposera des vues vers l’espace public de la ville. L’éclairage intérieur de nuit signalera le nouveau musée Bonnat-Helleu comme un phare dans la ville.

Du verre, bois et des parquets mettront en valeur les œuvres entourées de lumière et de couleur, tout en jouant sur la volumétrie des bâtiments anciens et nouveaux, notamment dans la grande salle dominant la cour.

Le cabinet des dessins, à la fois lieu d’étude et de consultation, occupera désormais une place centrale dans le nouveau musée et se livre visuellement au visiteur.

En rénovant et en restructurant une partie des surfaces et l'extension, le musée Bonnat-Helleu proposera une nouvelle muséographie adaptée à une vision scientifique et culturelle plus contemporaine.

L’objectif de ce programme sera ainsi d’accueillir tous les publics dans un musée Bonnat Helleu de Bayonne restructuré, ouvert et convivial qui rivalisera avec les plus grands musées nationaux. Un nouvel espace renouvelé et considérablement augmenté qui pourrait également accueillir les plus belles pièces de la collection Gramont dont le public a pu apprécier quelques exemplaires lors de l’extraordinaire exposition « 1660 - La Paix des Pyrénées : politique et famille, l'esprit de Velázquez »  au Musée Basque voisin (qu’on peut encore admirer jusqu’au dimanche 25 septembre) ?

Article publié par Anne de La Cerda dans la semaine du 23 sept 2016

Mots Clés :

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.