Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Actualité

Un jeune angloy en voyage à Moscou et Saint-Pétersbourg

A Saint-Pétersbourg, Victor Delcroix coiffé de la « chapka » russe. © DR

L'espace d'un mois, les supporters du monde entier auront les yeux rivés sur la Russie, pays organisateur du plus grand événement sportif planétaire avec les Jeux Olympiques, la Coupe du monde de football. Et de l’avis de très nombreux visiteurs, Moscou a constitué une vraie bonne surprise pour les fans de football arrivés dans la capitale russe pour soutenir leurs équipes favorites. Le quotidien britannique « The Guardian », peu suspect d’« empathie » pour la Russie – il est l’un des plus critiques envers Moscou parmi la presse européenne – a été obligé d’en convenir : « C'est beaucoup plus facile de se déplacer dans la ville que nous ne le pensions et la ville est beaucoup mieux qu'on ne s'y attendait (…) tout le monde est vraiment sympa et je ne peux aller nulle part sans que les gens essayent de prendre des photos avec moi. Je pense que je devrais commencer à prendre de l'argent pour cela », déclarait même un jeune péruvien venu de New York pour voir jouer son pays !

Nous avons donc choisi, à l’occasion de cet événement exceptionnel, de diffuser les impressions d’un jeune lycéen angloy qui s’était récemment rendu en Russie avec ses parents. Il s’agit de Victor Delcroix, élève à Villa Pia, qui s’apprête à passer son Bac « économique et social » en vue d’entrer en prépa littéraire, puis d’obliquer vers Sciences-Po. Les auditeurs de « Radio Bonne Humeur » connaissent également l’heure d’émission de Victor le samedi soir (musique & littérature de 19h à 20h sur 98,3 fm), et celle consacrée à son voyage russe avait remporté un franc succès.

ALC

Nous sommes partis de Roissy Charles De Gaulle pour arriver à l’aéroport de Moscou-Cheremetievo.
La différence de températures nous a agréablement surpris, en effet cela allait renforcer le dépaysement. Le premier contact avec la population locale fut vraiment intéressant, nous comprîmes alors à cet instant-là, la réelle différence de culture entre nos deux pays.

La langue est déjà l’une des premières grandes spécificités, elle est douce et mélodieuse. Nous avons pris beaucoup de plaisir à l’écouter, même si la crainte de ne rien comprendre planait sur nous.

Nous avons pris un taxi afin d’aller de l’aéroport au centre-ville de Moscou. Ce trajet nous a permis de découvrir les grandes avenues, les grands et luxueux immeubles de cette capitale. De par ce trajet, nous comprîmes que nous arrivions dans une ville majestueuse aux facettes étonnantes.
Après avoir posé nos affaires à l’hôtel, nous décidâmes d’aller manger dans le quartier Tverskoï. Ce fut donc notre premier déplacement dans la ville et notre première expérience culinaire russe.
Le lendemain, nous prîmes le métro (qui est déjà un musée à lui tout seul), et nous nous rendîmes dans les plus grands monuments de la ville, comme le couvent Novodievitchi, la galerie Tretiakov.
Nous sommes également allés voir un ballet comique au Bolchoï, cela nous a permis de nous plonger dans l’univers de la culture.
Les deux jours suivants, nous visitâmes le Kremlin, le parc Gorki, la Place Rouge et d’autres lieux emblématiques.
Pour l’émission de radio que nous allions préparer, nous nous rendîmes à l’ambassade de France en Russie afin d’interviewer la responsable de la culture. Cette interview nous permis de cerner réellement les très bons liens entre nos deux pays qui sont promis à se développer. Egalement rencontré une étudiante française en commerce arrivée depuis deux mois qui nous a dit « la bonne entente avec les habitants, super sympas ».

Par la suite, grâce au train express le « Sapsan » (avec un service « super », déjeuner et journaux distribués comme dans les avions), nous sommes arrivés à Saint-Pétersbourg. C’est en rejoignant notre hôtel par l’une des avenues principales, Nevski, que l’âme de Saint-Pétersbourg se dévoilait à nous. Les jours suivants, nous allâmes visiter les grands et somptueux palais : l’Ermitage, le Palais d’Hiver, la forteresse Saint-Pierre-et-Paul mais également l’imposante cathédrale de Saint-Isaac.
A Saint-Pétersbourg, nous avons également rencontré le service consulaire de France afin de continuer notre émission radio. Nous fûmes accueillis chaleureusement et avons interviewé le consul de France ; nous avons également vu la bibliothèque et l’Alliance Française.
Le retour en France fut dur, car nous nous sentions bien en vacances là-bas, mais nous avons déjà hâte d’un prochain voyage en Russie !

Victor Delcroix

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.