Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Cinéma

Un cinéma basque « florissant » en 2019

Simon West tourne son « Elcano » à Tenerife © DR

Un nouveau film des réalisateurs de« Handia » (notre « Lettre » du 8 février), deux films sur Elkano, le retour des Etxebeste et beaucoup de « thriller » figurent au menu du cinéma basque pour 2019.

La bonne forme du cinéma basque sera illustrée par des thrillers tels que « El silencio de la ciudad blanca » (Le silence de la ville blanche) ainsi que le deuxième volet de la trilogie du Baztan et la présence de noms célèbres comme Montxo Armendariz, les auteurs de « Loreak » et « Handia » et la famille des Etxebeste, particulièrement appréciée du cinéma basque. Et pour célébrer le 500e anniversaire du début du premier tour du monde, Juan Sebastián Elcano sera le héros en cette année de deux films très différents. Le producteur d’Irun Dibilutoon prépare ainsi depuis plus de deux ans « Elcano, le premier tour du monde », un film d'animation réalisé par Ángel Alonso et destiné au public familial. Un projet dans lequel treize animateurs ont travaillé dans le but de créer une histoire d'aventure pouvant accueillir plus de 150 personnages.

Quant à la superproduction sur le marin getariar préparée par le Britannique Simon West et le réalisateur de Lara Croft, Tomb Raider commencera à la tourner au début de l’année. Une production au budget de 25 millions d’euros qui sera réalisée entre Euskadi, Séville, les Canaries et la République dominicaine. S'il est terminé à temps, le film devrait sortir à la fin de l’année.

2019 sera également l'année du retour du réalisateur navarrais Montxo Armendáriz.

 

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.