Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Tradition

Timothée, ami de Paul

Thimothée et Paul © DR

1 - Parmi les figures des personnages de la bible, on peut trouver ces sujets qui traversent le cours du temps comme Timothée, ami de Paul et compagnon de route dans ces terres orientales où le voyage est inscrit dans les gènes des populations.

Hors le récit historique de référence de l’Histoire ecclésiastique d’Eusèbe de Césarée au III-IVème siècle, qui rappelle que Timothée fut le premier évêque d’Ephèse, les récits le concernant décrits dans les Actes de Timothée ou Passion de Timothée demeurent apocryphes.

On y relate la lapidation de Timothée à coups de gourdins et de pierres au cours de fêtes païennes, pour avoir proclamé son Dieu du temps de l’Empereur Nerva.

Pour la tradition chrétienne, le compagnon de Paul est un proche collaborateur et le « coach » de cette époque des communautés naissantes chrétiennes.

En langage moderne, le « coach » est l’usage contemporain de l’entraîneur qui forme, éduque et promeut la conversion de nouveaux arrivés de l’évangile pour qui, de toute évidence ce Dieu qui sauve en Jésus, n’était pas conforme aux coutumes religieuses antérieures.

Les parents de Timothée sont de leur époque.

Le père est grec et la mère juive portant le prénom d’Eunice, déjà attachée au Christ précédemment.

C’est sous l’influence de sa mère et de sa grand-mère Loïs qu’il apprit la tradition juive et chrétienne de ses origines, dès son enfance. 2 Tm,1,5.

Au cours de son second voyage de mission à Lystres, Paul remarque Tiimothé, âgé d’une vingtaine d’années.

Pour se conformer aux usages juifs du temps, il lui demande de se faire circoncire pour faciliter les rapports avec la communauté juive de sa mère, Actes 16,1-3.

Par la suite, Tiimothée remplacera Jean Marc envoyé à Chypre avec Silas, autre compagnon cité dans les Actes des Apôtres.

Paul le présente à l’assemblée des anciens pour le consacrer à la mission et lui recommande “de ne pas négliger la grâce de la foi transmise des premiers apôtres” avant les suivants. 1 Tm 4,14.

Affectueusement, il l’appellera son enfant, Timothée, “mon véritable enfant dans la foi, conformément aux paroles prophétiques jadis prononcées sur toi, livre ainsi la bonne bataille en gardant la foi et une conscience droite.” 1Tim 1, 2.18-19.

Une adhésion spirituelle de ce temps inscrite dans le référentiel des anciens, omniprésents dans l’esprit des témoins du moment.

2 - Le destin de ces deux hommes Paul et Timothée sera porté dans le temps au cours de leurs voyages ensemble en Asie, en Macédoine, à Athènes et à Rome.

Paul lui destinera plusieurs Lettres Pastorales, trois écrites par l’auteur lui-même.

Les problèmes ne manquent pas sur place.

A Corinthe Paul envoie son émissaire, sur recommandation personnelle.

Mis en prison une première fois puis une seconde fois encore, Paul demande à Timothée de le rejoindre et de lui apporter des effets personnels : “En venant rapporte moi le manteau laissé à Troas chez Carpos. Apporte moi aussi mes livres et mes parchemins.” 2 Tim, 4,13 la demande est  faite à Timothée, mon enfant bien aimé. 2,Tim 1,2.

L’amitié existe dans les relations personnelles entre les apôtres.

“En respectant de la sorte ses origines juives par sa mère, la mission des anciens autour de sa rencontre à Lystres, Paul achève la filiation du jeune apôtre dans la filiation divine donnée dans l’Eglise.”

Les lettres de Paul sont belles, inspirées et inspirantes pour tout un chacun.

Elles confortent l’enrichissement mutuel des origines spirituelles de ces deux hommes, l’aîné et le puiné. Lui demandant même de boire du vin pour confirmer sa fragile constitution 1 Tim,5,23, malgré les interdits en usage dans les coutumes religieuses, de ne pratiquer le vin comme les païens qui avaient l’habitude d’ajouter à l’ordinaire un supplément arrosé et abondant jusque dans les festivités religieuses en cours.

De Paul à Timothée se noue la confiance, l’attachement entre deux êtres qui ont en commun le même souci de l’évangile, Ph 2,20-22.

Ceci ne voulant pas braver le lien filial et fidèle de leurs sentiments indispensables noués dans la confiance mutuelle, le projet de Dieu au milieu de ces communautés chrétiennes inspirera l’amitié de ces hommes d’exception. Quand vint le temps gravé dans la maturation de Paul, vint aussi ce désir de connaître et comprendre la passion d’une vie désormais donnée à partager pour Timothée. Paul et Timothée, le rabbin juif et le gréco-juif s’enrichiront de leur histoire, de leurs rencontres et de leurs voyages de mission. Ils apporteront à l’Eglise cette richesse unique de la diffusion évangélique dans ces contrées premières de la Méditerranée.Sans cette histoire ouverte, le courant du Nazaréen eut été résumé à une péripétie d’un groupuscule juif localisé.Paul et Timothé donneront à cette aventure spirituelle une richesse ajoutée et la dimension qui ne cesseront de croître au fil de l’histoire de l’Eglise.

 

 

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.