Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Actualité

Non à l'antisémitisme à Bayonne

La synagogue à Saint-Esprit © DR

A Bayonne comme en de nombreuses villes de France, le rassemblement contre l’antisémitisme a réuni plusieurs centaines de membres à l’initiative de la Licra et du Consistoire israélite de la côte basque.

Un mot du rabbin pour remercier l’assistance, une intervention de la Licra et un temps de réunion fraternelle contre le racisme et l’antisémitisme en présence du sous-préfet de Bayonne, du Président du conseil départemental 64, du Maire et président de l’EPCI de Bayonne, des maires d’Hendaye, d’Anglet, de Mouguerre, de nombreux élus et conseillers municipaux venus de la côte basque, d’une délégation de gilets jaunes, et d’un public varié de provenances multiples.

Un rassemblement dépouillé, dans la gravité et le recueillement ,en pensant aux vandalismes commis en Alsace sur des sépultures juives, aux agressions verbale s et écrites portées à Paris ces jours passés contre des juifs, une réunion où l’on comptait en nombre important les familles juives de la région, inquiètes de ce retour dans les espaces publics de délits antisémites.

La communauté juive de la ville achève actuellement la réhabilitation de la synagogue de Saint Esprit - la petite Jérusalem de la tradition bayonnaise - qui va rouvrir prochainement après plusieurs années de remise en état.

Ce temple représente pour les familles juives un espace de prière et un lieu patrimonial de la présence juive dans la ville depuis le XVème siècle.

Le cimetière juif situé sur les hauteurs du quartier Saint Etienne de Bayonne fut construit sur un terrain cédé par un curé de la paroisse du lieu et témoigne des relations continues existant entre juifs et chrétiens dans Bayonne, ville d’accueil des israélites venus d’Espagne d’où les nouveaux venus apportèrent leur savoir faire et leurs métiers au long des siècles passés.

A Bayonne comme en de nombreuses villes de France, le rassemblement contre l’antisémitisme a réuni plusieurs centaines de membres à l’initiative de la Licra et du Consistoire israélite de la côte basque.

Un mot du rabbin pour remercier l’assistance, une intervention de la Licra et un temps de réunion fraternelle contre le racisme et l’antisémitisme en présence du sous-préfet de Bayonne, du Président du conseil départemental 64, du Maire et président de l’EPCI de Bayonne, des maires d’Hendaye, d’Anglet, de Mouguerre, de nombreux élus et conseillers municipaux venus de la côte basque, d’une délégation de gilets jaunes, et d’un public varié de provenances multiples.

Un rassemblement dépouillé, dans la gravité et le recueillement ,en pensant aux vandalismes commis en Alsace sur des sépultures juives, aux agressions verbale s et écrites portées à Paris ces jours passés contre des juifs, une réunion où l’on comptait en nombre important les familles juives de la région, inquiètes de ce retour dans les espaces publics de délits antisémites.

La communauté juive de la ville achève actuellement la réhabilitation de la synagogue de Saint Esprit - la petite Jérusalem de la tradition bayonnaise - qui va rouvrir prochainement après plusieurs années de remise en état.

Ce temple représente pour les familles juives un espace de prière et un lieu patrimonial de la présence juive dans la ville depuis le XVème siècle.

Le cimetière juif situé sur les hauteurs du quartier Saint Etienne de Bayonne fut construit sur un terrain cédé par un curé de la paroisse du lieu et témoigne des relations continues existant entre juifs et chrétiens dans Bayonne, ville d’accueil des israélites venus d’Espagne d’où les nouveaux venus apportèrent leur savoir faire et leurs métiers au long des siècles passés.

François-Xavier Esponde

NDLR : il est à espérer que la même ambiance fraternelle présidera à une manifestation qu’il conviendrait d’organiser afin de protester contre les dizaines d’églises et autres lieux de cultes chrétiens profanés et vandalisés dernièrement. ALC

 

NDLR : il est à espérer que la même ambiance fraternelle présidera à une manifestation qu’il conviendrait d’organiser afin de protester contre les dizaines d’églises et autres lieux de cultes chrétiens profanés et vandalisés dernièrement. ALC

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.