Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Critique Spectacles

Mauléon : la pastorale « Belako zaldüna » (le chevalier de Béla)

Belazako Zaldüna Pastorala © DR

Soixante ans après « Berterretxen pastorala » et quatorze ans après « Antso handia », la capitale de la Soule renoue avec la tradition des pastorales en mettant cette année en scène l'histoire d'un de ses illustres fils, Jean-Philippe de Béla (1709-1796) connu sous le nom de « Chevalier de Béla ». La pastorale se déroulera les 29 juillet et 5 août. Conçue par Jean Bordachar, l’histoire fera voyager des confins de la Pologne à la Soule en passant par la France du XVIIIe siècle.

Avec Aurélie Inchastoichipy et Arnaud Laphitz dans les deux rôles principaux, 70 acteurs adultes et une vingtaine d’enfants feront revivre cette épopée !

Tout commence avec cette famille dont certains membres deviennent seigneurs du domec de Chéraute en 1525 ; les seigneurs de Chéraute, potestats de Soule, étaient connus dès le XIIIème siècle. D'après P. Haristoy, les Bela sont d'origine navarraise, ils sont issus du lignage des Velez (ou Belez qui se transformera en Bela) de Medrano. Ils étaient parents avec les seigneurs de Lacarre et apparaissent en Soule au début du XVIème siècle ; Garcia de Velez de Medrano épouse en 1525, l'héritière du domec de Chéraute. André de Bela obtient en 1679, l'érection de la seigneurie de Cheraute en baronnie.

D’après l’armorial basque, Gratian de Bela (Belez s'est transformé en Bela), fils de Garcia de Velez de Medrano, épouse vers 1543 la fille et héritière d'Arnaud d'Ohix , bailli de Mauléon ; Gratian de Bela deviendra syndic du Pays de Soule en 1553 . Il  était le fils de Garcia de Belez, qui deviendra Bela.

Les Bela posséderont la baronnie de Chéraute jusqu'à la veille de la Révolution. Jean Baptiste de Bela-Chéraute (1727-1799), baron de Cheraute, est reçu aux Etats de Soule en 1757 pour le potestat d'Espes qu'il tenait sans doute de sa grand-mère ; il épousera en 1769, Dorothée de Lafutzun de Lacarre, fille cadette d’Henri de Lafutzun, baron de Lacarre et de Françoise de Saint Martin.

Jean-Philippe de Béla, ainé de six frères, fut brigadier général des armées du roi.

Lieutenant des dragons à Metz, il combat en Suède et en Europe orientale et participe à la guerre de Succession de Pologne (1733 - 1738) dès 1733. Fait prisonnier par les Russes dans la forteresse polonaise de Dantzig, il est un proche du roi Stanislas Leszczyński (réfugié dans cette même forteresse) qu'il rejoint à Königsberg après s'être évadé. Cette évasion rocambolesque est relatée dans ses Mémoires militaires.

Il invente et fait accepter en 1738 un nouveau modèle de canon et forme en 1745, avec l'approbation de Louis XV6, un corps composé exclusivement de soldats basques, appelé les Cantabres volontaires, puis le Royal Cantabre, précurseur des chasseurs basques avec lesquels s'illustra Jean Isidore Harispe. Le Royal Cantabre fut supprimé en 1749, mais sous une forme plus réduite, perdura jusqu'en 1762. Il se distingua en particulier dans les Flandres1.

Il revient à la vie civile en 1767 et consacre désormais sa vie à la littérature et à la politique. Il entre aux États de Soule en 1767 et aux États du Béarn en 1778.

En revanche, d’après d’autres historiens, le fameux chevalier « était de modeste origine mais sa manie de grandeur l'avait amené à inventer un arbre généalogique faux, qui était lié aux nobles Vélez de Medrano de Navarra »…

Dimanche à 11h, défilé des acteurs de la croix blanche, place des Allées, rue Victor-Hugo et place de la Haute-ville. La représentation débutera à 15h30 précises et sera suivie par les enchères de danse et une soirée animée. Les écoles bilingues de Soule proposeront alors sandwiches et frites.

 « Belazako Zaldüna Pastorala » le 29 juillet et 5 août à Mauléon.

Programme :

- 10h : messe

- 11h : défilé

- 12h30 : repas au Jaï Alaï

- 15h30 : pastorale

- 20h30 : soirée animée

Renseignements : Office de Tourisme de Soule

05 59 28 02 37 /  office-tourisme.souleorange.fr

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.