Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Antiquités & Brocantes

Marie-Antoinette, une femme de goût !

La reine Marie-Antoinette © DR

Femme de goût, la reine Marie-Antoinette s’intéresse à la décoration et à l’ameublement.
Elle suit toutes les étapes de la création des meubles et des décors. Avec une touche de romantisme, elle recherche la sobriété raffinée, les lignes pures et géométriques d'un style néo-classique plutôt antique (le XVIIIe siècle). Elle privilégie les tons pastels.

Ses intérieurs sont décorés de lambris ou de tentures à fond blanc à motifs élégants avec des arabesques dorées ou des vues champêtres, des petits bouquets de fleurs. Elle apprécie les arts orientaux (Turquie, Inde, Chine Japon), et a hérité de sa mère d’une grande collectionneuse de laques japonaises que Marie-Antoinette enrichira.

La reine aime les perles et les rubans dont elle fera orner en bronze les bordures de ses meubles. Parmi ses meubles-bijoux d'exception, l'ébéniste Jean-Henri Riesener  réalisa le fameux bureau à cylindre en losanges enserrés de nacre accompagné de sa table d’auge, visibles aujourd'hui au boudoir de reine au château de Fontainebleau (vers 1786).

Parmi les meilleurs ébénistes de Marie-Antoinette, on peut citer Georges Jacob (1739-1814), Jean-Ferdinand Schwerdfeger (1734-1818) et Jean-Henri Riesener (1734-1806), ce dernier restera son préféré pour la finesse de sa créativité.

Cruauté, le lendemain de son décès, les enchères des effets ayant appartenu à la reine «s’enflamment » !
(A noter dans votre agenda : Les Journées Européennes des Métiers d’Art du 1er au 7 avril 2019 ).

A propos  :
Cette année à la demande de Laurent Brunner, directeur de Château de Versailles, Thierry Malandain met en scène la reine Marie-Antoinette dans son dernier ballet. Un spectacle que les biarrots pourront découvrir au début de la saison estivale à partir du Samedi 1 Juin 2019 à 20h30 à la gare du midi.
Après une avant-première à Biarritz en novembre et des représentations à Saint-Sébastien, Pampelune et Bilbao en février, la première française, accompagnée par l’Orchestre symphonique d’Euskadi.

Ce week-end aura lieu les 29, 30 et 31 mars à Versailles, une représentation du ballet Marie-Antoinette suivie le 31 mars d’un dîner de Gala de l’ADOR au bénéfice de l’Opéra Royal à  l’occasion du ballet Marie-Antoinette (séance de 19h). Une éblouissante soirée en pespective. Ah « si Versailles m’était conté … » !

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.