Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Patrimoine

Lettre au Président de la République

En ces temps de « grand débat national », il nous a semblé utile d’y verser la lettre en forme de doléances que viennent de publier les Amis du Lac d’Hossegor dont les arguments pourraient être utilement repris par tous les défenseurs du patrimoine tant architectural que naturel, eux qui œuvrent en étroite collaboration avec d’autres associations voisines, dont « Giltzarri’ à Saint-Jean-de-Luz :

La Lettre de ce jour aurait pu s'appeler : Bonjour et au revoir ! Et vulgairement on aurait pu ajouter : « Circulez il n'y a rien à voir » !

Cela va faire 18 ans que l'Association des Amis du lac publie des « Doléances »... En vain !

Cela fait 18 ans que nous martelons des évidences concernant notre patrimoine, notre identité, notre mémoire... En vain !

Alors lorsque le Président de la République nous invite à aller en mairie pour faire nos propositions par écrit, nous sommes surpris.

Quoi ! L'info n'est pas partie jusqu'à lui ? Il n'a rien reçu ? Il ne sait rien de nos souhaits ? De nos exigences ?

C'est donc pour cela qu'il s'adresse directement à nous ? Mais alors à quoi servent les intermédiaires ?

A rien ? Il veut les supprimer ? Il va falloir dit-il que cela change ? Bon...

Mais le sait-il, le Président de la République, que nous sommes bien loin de Paris ?

Que le TGV n'arrive ni à Dax, ni à Bayonne...  Que nous sommes adossés à l'océan et que lorsque la houle s'en mêle, que le vent soulève les vagues, nous n'entendons plus rien... Le sait-il, le Président ?

Lui a-t-on dit que son Cahier de revendications nationales ne va servir à rien pour nous... Tant que nous ne serons pas sortis du "bourbier" du lac dans lequel les responsables (mais on ne sait pas lesquels) nous ont enfoncés ?

Le sait-il, le Président, lui qui veut notre avis, que nous avons sur la tête une communauté des communes qui ne nous connaît même pas ! Une vraie chape de plomb... et un gouffre financier...

Monsieur le Président, vous qui allez visiter des écoles surchargées dans la banlieue parisienne avec 12 enfants par classe, vous a-t-on au moins invité à venir à Hossegor voir notre lac... Un joyau qui souffre... Et une architecture dont nous sommes fiers mais qui est en danger ?

Et le port de Capbreton qui ne va pas bien à deux pas d'un « Gouf », relique océane... Vous a-t-on dit de venir ici au bout de l'estacade, comme y était venu Napoléon ?

Monsieur le Président, si en mairie il y avait eu un Grand livre Blanc, je n'aurai pas parlé du SMIC, de l'inflation, des retraites... Je ne suis pas compétent !

Mais au nom des Amis du Lac, je vous aurais demandé de venir faire ici, avec nous, un Tour du lac à pied...

On aurait parlé de Rosny jeune, de Paul Margueritte que vous connaissez certainement puisqu'ils ont participé à la création de l'Académie Goncourt !

On vous aurait parlé de Maxime Leroy qui voulait faire d'Hossegor une Cité parc, avec des villas construites sous les pins...

On vous aurait parlé des Architectes qui ont inventé pour la ville un style qui a émerveillé la population...

Monsieur le Président, on vous aurait aussi donné un beau brin de mimosa pour l'Elysée (certes la couleur est jaune) mais cela sent tellement bon, il annonce le renouveau !

On vous aurait parlé du bonheur, de comment faire pour être heureux... alors, à la télévision, vous auriez pu, un soir au 20 heures, dire aux Français si violents :

- « Je reviens d'un endroit où les gens n'ont pas besoin de chars dans les rues, ni de CRS... ni de grenades ! Je reviens d'un lieu où les hommes ont appris à vivre en respectant la famille et la nature »...

Et vous auriez pu terminer votre discours par : « Françaises, Français, je viens de voir un exemple ! C'est en effet par là qu'il faut débuter dans la vie : car pour aimer les hommes et les servir... il faut commencer par aimer la nature et les animaux » !

Au revoir Monsieur le Président... Vraiment, l'idée de votre Cahier m'aura été utile.

J'aurai pu ainsi écrire ce que j'avais sur le cœur ! Même si cela ne sert à rien...

Ainsi va la vie...

Les Amis du lac

NOTA : Les Amis du Lac organisent le samedi 11 mai prochain (de 10 à 17 h) au Sporting-Casino d’Hossegor un colloque intitulé : « Architecture : les influences réciproques ». Il s’agit de l’Architecture de style « basco-landais » pouvant être élargi ou rénové… Ce travail de recherche inédit va compléter les travaux effectués depuis 18 ans par l’Association littéraire des Amis du lac sur le thème des « influences réciproques » entre :

1 - Architecture et Nature

2 - Architecture et Littérature

3 - Architecture et Peinture

4 - Architecture et Sculpture

5 - Architecture et Musique

6 - Architecture et Photo

Déjeuner sur place à 12 h 30 (sur inscription : Association Amis du lac – 23 Av. Edmond Rostand – 401150 Hossegor ou par mél à : eric.gildard@orange.fr ou au tél 05 58 43 42)

 

 

 

 

 

Commentaires

Réagir
  1. A.D. Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS
    le 08/02/19 à 11h19

    Erreur quand même : le TGV arrive bien à DAX... Et il va plus loin jusqu'à HENDAYE ou jusqu'à PAU de ce carrefour ferroviaire dacquois.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.