Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Actualité

Le Tournoi des Trois Tripots

Le jeu de paume de Labastide-Clairence © DR

 Evènement sportif exceptionnel et rare : le « Tournoi des Trois Tripots » de jeu de paume aura lieu au Pays Basque et en Béarn du 10 au 17 octobre.

Ce grand tournoi international réunit tous les deux ans plus d’une centaine de joueurs et joueuses, amateurs et amatrices de jeu de paume provenant de plusieurs pays où l’on pratique encore avec assiduité cette belle discipline sportive très ancienne, mère de tous les jeux de balles : Angleterre, Ecosse, France, Etats-Unis, Australie, Irlande et Pays-Bas.

Les parties qui s’étendent sur une durée d’une semaine verront s’affronter en double les meilleurs équipes dans les trois tripots (c’est ainsi que l’on désignait autrefois les bâtiments où l’on jouait à la paume) historiques du Pays Basque, qui comptent parmi les plus anciens encore en activité, véritable patrimoine vivant, aujourd’hui modifiés en trinquets : Labastide-Clairence, officiellement le plus ancien au monde, qui remonte au début du XVIème siècle, Saint-André à Bayonne qui date du début du XVIIIème siècle, et Urrugne au Trinquet Dongaïtz, ancien jeu de paume certifié, peut-être du XIVème ou XVème siècle, et où joua le roi Louis XI.

Le tournoi fera aussi un détour par le jeu de paume de Beaumont situé en plein cœur de la ville de Pau, récemment restauré, et qui fut construit à la fin du XIXème siècle.

Rappelons que le jeu de paume, né en France pendant le haut Moyen Age, connut une vogue extraordinaire dans notre pays jusqu’au XVIIIème siècle, avant de tomber en désuétude.

Le jeu de paume fut repris et popularisé en Angleterre, le pays qui compte le plus grand nombre de tripots avec 30 établissements en activité, et de licenciés.

Rappelons qu’au Pays Basque le jeu de paume était pratiqué dans plusieurs villes et villages des trois provinces qui en ont conservé quelques traces.

Le plus grand champion de paume, Pierre Etchebaster, était originaire de Saint-Jean-de-Luz, et fut champion du monde de 1929 à 1952 avant de devenir professeur au Real Tennis et Rackets Club de New York où il fit une belle carrière.

Voici donc une excellente occasion de faire découvrir au public ce jeu si passionnant aux règles complexes ; les entrées dans tous les établissements mentionnés sont libres.

 

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.