Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Exposition

Le langage incandescent d’Ivan Sollogoub

Il y a toujours une aube et un crépuscule ...par Ivan Sollogoub © DR

(Cliquez sur le visuel  pour voir les autres)

Après une quinzaine d’années d’absence, le peintre parisien Ivan Sollogoub revient sur la Côte basque avec un carnet de nouveautés.

Ni abstrait, ni figuratif, entre expressionniste figuratif et réalisme, les sujets de cet artiste d’origine russe dansent sur la toile.

Avant de construire son propre chemin, Ivan Sollogoub avait été pendant six ans l’élève du peintre réaliste de tradition naturaliste russe Sergueï Toutounov(1) de l'Institut Sourikov(2) à Moscou,  ayant appris l’art académique de la peinture qu’il pratiqua admirablement pendant plusieurs années, tout en s’inspirant des grands maîtres.

Dans ses tableaux réalisés uniquement à l'huile, un monde incandescent scintille comme celui du portrait de sa maman Katia, partie trop tôt, dont surgit  une forte lumière intérieure. Une lumière personnelle et originale qui se métamorphose en éclats pointillistes dans la série « nature ».

Un monde au vert oxygène dans lequel le peintre respire de temps à autre avant de s’abreuver des jaunes électriques nocturnes de sa nouvelle série citadine.

Il s’en dégage une atmosphère « entre jour et nuit » où Ivan Sollogoub patine  allègrement sur ses diverses perspectives.

Aujourd’hui, ayant acquis une reconnaissance nationale après un premier prix d’art figuratif à Biriatou en 2003 et de nombreuses expositions - principalement en France,  un quadragénaire au regard océan poursuit sa recherche de l’infini.

A partir du vendredi 10 novembre jusqu'au 3 décembre à la galerie du magasin Bellevue, 31, boulevard du Général de Gaulle à Biarritz, sur la Grande Plage (tél. 09 51 04 08 72). Horaires d’ouvertures : de 9h à 18h tous les jours de la semaine sauf le mercredi.


(1) En 1982, Sergueï Toutounov était tombé amoureux d’une française d’origine russe qu'il épousa. Ce dernier avait réussi à quitter l’union soviétique, ce qui était très difficile pendant le communisme, pour s'établir à Paris.
 

(2) Vassili Ivanovitch Sourikov ( 1848 -1916) appartenant aux peintres ambulants (mouvement réaliste artistique russe, 1870-1923). Il est considéré comme le plus grand des peintres russes de scènes historiques de grande échelle. Ses chefs-d'œuvre font partie des peintures les plus connues de Russie.
 

Ania de Miller La Cerda

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.