Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Exposition

Le Collectif Uharte à la chapelle Saint-Pierre d’Uhart-Mixe

Gracianne devant sa toile à côté de Chritian Saint Marc © DR

Sur les chemins du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle par les voies en provenance de Sorde-l'Abbaye (par Garris et Saint-Palais), ou d'Orthez (par l'Hôpital d'Orion et Osserain) et de Navarrenx, on rencontre le village d'Uhart-Mixe avec son château et sa chapelle Saint-Pierre. C'est dans l'édifice religieux que l'artiste-peintre abstrait Christian Saint Marc organise depuis trois ans les expositions du collectif Uharte pendant la saison estivale.
Le château d'Uhart Mixe - comme le nom du village – provient du basque « ur arte » et signifie « entre les eaux », entre la Bidouze et son affluent le ruisseau Ispatchoury. Depuis 1996, le château est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques.
Le premier seigneur d’Uhart-Mixe, Raymond-Arnaud d’Uhart, aurait été cité en 1193. Puis, Thibaut de Luxe devint seigneur d'Uhart par mariage en 1249. Il aurait accompagné le roi de France saint Louis IX, et celui de Navarre, Thibault II, lors de la croisade de 1270.
Remaniée au début du XVIème siècle (date 1518 sur une porte), la chapelle fut modifiée à la fin du XVIIème siècle par la surélévation d'un niveau et l’adjonction d'une aile en 1699.
Composée d'une maison-tour féodale (casa-torre) et de sa chapelle, la demeure avait appartenu jusqu’au XIXème à la même famille.
Remarquablement restauré il y a une dizaine d'années par ses propriétaires Marie-Hélène Lesparre et son époux (décédé depuis lors), le château accueille des expositions dans sa belle chapelle Saint-Pierre de style roman du XIème siècle, et dont le plafond en forme de carène de bateau a été récemment restauré par un artisan de Béguios.
C'est dans ce lieu emblématique de recueillement que Miren Laxague (peintre), Chantal Allais (aquarelliste), Mauricette Stévenot (peintre), Marie Roger-Etchegoyen (peintre), Hervé Larrieu (sculpteur) et Christian Saint Marc (peintre) ont souhaité montrer leurs œuvres. Après ses études aux Arts Appliqués à Paris et une vie professionnelle dans le textile d'ameublement de luxe, Gratianne Ahrweiler originaire de Basse-Navarre,  devenue récemment membre du collectif, se consacre à la peinture dont elle expose des toiles aux motifs géométriques qui rappellent la trame de ses  créations textiles aux couleurs chatoyantes dont les tissus sont présentés dans sa nouvelle boutique du 42 rue Thiers à Saint-Palais.
On peut cependant espérer que ce lieu restauré chargé de spiritualité revienne aussi de temps à autre à sa fonction première sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle.
Jusqu’au 30 septembre exposition du collectif Uharte, à la chapelle Saint-Pierre du château - ouvert toutes les après-midi du lundi au dimanche de 15h à 19h. Fermé le mardi (entrée est libre).

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.