Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Histoire

Le château de Laas ou la douceur de l’art de vivre au XVIIIe

Château de Laas © DR

En Béarn, limitrophe du Pays Basque, le château de Laas présente une des collections d'Arts Décoratifs des XVIIIème et XIXème siècles les plus prestigieuses de France. A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, les 15 et 16 septembre, le château de Laas vous accueille.

Situé entre Sauveterre et Navarrenx, non loin du gave d’Oloron, à moins d’une heure de Bayonne, ce château du XVIIIème fut la demeure de Louis et Madeleine Serbat, riches collectionneurs. Sans descendance, ils léguèrent leurs biens, la demeure et ses collections à l’Etat.

Acquise en 1946 par le couple, cette gentilhommière avait gardé son caractère intimiste : aucun bibelot ni aucun tableau n’ont bougé depuis le départ du couple : une manière de découvrir l’art de vivre à la française du XVIIIème et XIXème siècle, à l’image d’une chambre qui conserve le lit où avait dormi Napoléon après la bataille Waterloo.

Cette ancienne baronnie d’Henri IV reconstruite au XVIIIème, aux arbres séculaires, vaut le détour pour ses décors intérieurs à l’exceptionnelle collection de tapisseries d'Aubusson et Gobelins, de tableaux de Brueghel, Rubens, Fragonard, Elisabeth Vigée-Lebrun et son mobilier, ses objets d’art et sa collection d’éventails, mais aussi ses porcelaines et faïences des manufactures de Sèvres, de Paris ou de Tournai, ou ses objets provenant des cristalleries les plus reconnues comme Saint-Louis et Baccarat.

Sur son domaine de 12 hectares, le long des berges du Gave d’Oloron avec en toile de fond la chaîne des Pyrénées, son jardin à la française - gardé par un lion et une levrette - peaufine ses rectangles de gazon encadrés de buis et de fleurs qui se prolongent par des jardins à l’italienne et à l’anglaise, avec des tulipiers de Virginie, lagerstroemias, gingko biloba, hêtres pourpres, cèdres du Liban… non loin d’une bambouseraie.

A cette occasion, au cœur des dépendances en face du château, une exposition temporaire invite à découvrir les subtiles manières de goûter les boissons exotiques et gourmandes au XVIIIème siècle. A cette époque, des plantations de cacao, de café et de thé avaient été créées dans les colonies, multipliant par la même les échanges commerciaux et culturels.

De Limoges à Sèvres, les manufactures françaises rivalisaient de raffinement et d’inventions. Entre les verseuses, les théières, les chocolatières et les tasses à chocolat permettant de loger un espace pour la moustache des messieurs, l’art de vivre de cette époque est à l’origine de changements majeurs dans l’économie des grandes puissances européennes ainsi que dans le domaine des Arts.

Château de Laas (tél. 05 59 38 91 53)

Samedi 15 septembre (7 visites) : 13h15 – 14h15 – 15h15 – 15h45 – 16h15 – 16h45 – 17h15

Dimanche 16 septembre (8 visites) 11h – 13h15 – 14h15 – 15h15 – 15h45 – 16h15 – 16h45 – 17h15 (entrée 5€, durée de la visite : 45 minutes).

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.