Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Artisanat Patrimoine

Le Bois Guilhou, sa fête et l’histoire du Boucau

Bois Guilhou, la Porte Nord de la propriété Laclau, conservée de nos jours © DR

Le mois de mai verra la 2ème édition de la Fête du Bois Guilhou organisée à l’occasion de la fête de la Nature entre le 9 et le 21 mai, en partenariat avec la Mairie, le Conseil Départemental, le Centre Social dou Boucaou et de nombreuses associations locales.

L’occasion de revenir sur l’histoire du bois Guilhou qui constitue un lieu de découverte de la nature très fréquenté par les écoles. Car cet espace vert présente sur une étendue de 20 hectares une grande diversité d’arbres, de fleurs et d’animaux.

De l’entrée Ouest à celle de l’Est, sur la zone du plateau, les vestiges du parc d’antan dominent le fleuve et constituent une invitation à la promenade. La partie plane du versant Sud concentre les plantes d’affinités méditerranéennes. Le versant Nord, où coule le Lèbe qui finit en s’élargissant dans une zone humide, est un écosystème fragile, très riche, qu’il convient de préserver. Des circuits thématiques permettent de découvrir des arbres remarquables comme des cyprès chauves, par exemple.

Ce domaine doit son premier nom à la famille Laclau, propriétaire du site au XVIe siècle, avant qu’un nouveau propriétaire n’y commence la construction d’un château en 1830 en étendant le domaine à la propriété voisine de Grasincaou qu’il acheta. En 1874, le domaine passe aux mains de la famille Guilhou qui lui donna son nom actuel.

Malheureusement, la nuit du 20 au 21 juin 1932, un violent incendie ravage le château et il ne reste que le monumental porche d’entrée recouvert d’une large toiture en tuiles.

Jusqu’à leur destruction en 1986, les murs encore noircis du château gardèrent le souvenir du prestigieux passé de cet endroit racheté en 1986 par le Conseil général pour en faire ce parc élégant et enchanteur que nous connaissons aujourd’hui.

Lou Boucau

L’occasion également de parcourir les bords de l’Adour, entre Bayonne et le département voisin des Landes, à la découverte du Boucau, à l’embouchure de ce fleuve dont le cours changea plus d’une fois dans l’histoire ! Embouchure qui se trouvait alors bien plus au nord, près de Vieux Boucau (en gascon = la vieille embouchure). Or, c'est en 1578 que l’Adour sera détourné pour se jeter désormais au Boucau après avoir traversé Bayonne.

En effet, en 1562, Bayonne, subissait alors un déclin car les bateaux n’y arrivaient plus. Et les jurats bayonnais obtinrent du roi de France Charles IX qu'on lui donne un accès direct à l'océan. C'est Louis de Foix qui fit réaliser la trouée vers l'océan dans laquelle le fleuve s'engouffra le 25 octobre 1578. Le trafic du port faisait alors vivre des pilotes guidant les navires et quelques dockers.

Mais le Boucau n’a pas toujours été lié à Bayonne et à son port : au moyen âge, la paroisse faisait partie de la baronnie du Seignanx, surplombant les anciens marais d'Orx (qui seront asséchés en 1864).

En 1855, le tracé du chemin de fer change la situation : la ligne venant de Bordeaux entraîne la création d'une gare dans ce même quartier. Napoléon III, par décret du 14 septembre 1857, décide de la création de la commune du Boucau en détachant deux quartiers de Tarnos, le quartier bas (Boucau) et le quartier haut (Romatet).

L’amélioration des accès maritimes, la desserte ferroviaire, la proximité de l’Espagne avec ses gisements de minerai de fer de Biscaye vont conduire à l’implantation des Forges de l’Adour", une usine spécialisée dans la production de rails et accessoires des voies ferrées. Cette industrialisation subite va entraîner une expansion économique et démographique sans précédents de la commune. Hélas, l'épopée" des Forges s'achève en 1965.

Le programme de la Fête du Bois Guilhou

- Vendredi 19, conférence « La magie des poissons migrateurs, de l’Océan au bassin d’Adour » à 20h30 au Centre social dou Boucaou.

- Samedi 20 et dimanche 21 mai, bivouac nature pour les jeunes qui se retrouvent à 13h au Centre social dou Boucaou pour 24h dans le Bois Guilhou. Au programme, création de la cabane pour dormir, découverte des animaux et des ressources naturelles du Bois, se repérer grâce aux étoiles…

- Dimanche 21 mai, rendez-vous à partir de 8h au Bois Guilhou pour de nombreuses animations : sortie nature, ballade en vélos, village développement durable, dégustation de produits locaux et bio…

Pour tout renseignement, contacter le Centre : 05-59-64-65-96. Sans oublier la fête des voisins du Quartier Barthassot qui se déroule cette année le 19 mai pour se rencontrer, échanger et discuter en toute convivialité !

ALC

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.