Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Théâtre

Julie-Marie Parmentier : théâtre virtuel en Pays Basque

Le petit Théâtre de Julie-Marie © DR

En villégiature au Pays basque où elle séjourne régulièrement, la comédienne Julie-Marie Parmentier vient de créer son petit Théâtre virtuel sur internet, un endroit sans frontières où elle écrit les textes, les joue, et s’occupe des décors, des costumes et de toute la partie technique.
Sur sa chaîne YouTube « Le petit Théâtre de Julie-Marie », elle raconte l’histoire du théâtre, et lit des poésies et des textes aux enfants, en français et en anglais.
Le théâtre est intimement lié à la culture basque puisque pendant des siècles, du XVIème au XVIIIème siècle, les comédiens jouent dans des salles de jeu de paume, très en vogue à cette époque dans la France entière. Si l’on souhaite voir les tous premiers théâtres français, allons donc visiter certains anciens jeux de paume transformés en trinquets, pèlerinage autant sportif que culturel ! (Ndlr : voyez le bel album « Trinquets & Jeux de paume du Pays Basque » de Michel d'Arcangues publié aux éditions Kilika).
Le parcours de Julie-Marie Parmentier est pour le moins atypique, puisqu’avant de se consacrer entièrement à ce théâtre virtuel, qu’elle conçoit comme un théâtre de rue où elle peut jouer devant tout le monde, elle a travaillé pendant près de trente ans au théâtre, et près de vingt ans au cinéma et à la télévision.
Elle commence à prendre ses premiers cours de théâtre à neuf ans à Saint-Quentin, sa ville natale.
Dès l’âge de quinze ans, elle est repérée par Noémie Lvovsky qui la fait tourner dans son premier long métrage : « La vie ne me fait pas peur ». Dès lors, elle tourne au cinéma sous la direction de très nombreux réalisateurs.
À 22 ans, elle commence à travailler avec le metteur en scène André Engel pour qui elle joue de nombreux rôles, dont Cordélia dans « Le Roi Lear », la jeune fille dans « Minetti » (tous deux aux côtés de Michel Piccoli), et Catherine dans « La Petite Catherine de Heilbronn », pièce pour laquelle elle sera nommée aux Molières.
Parallèlement, elle travaille avec d’autres metteurs en scène, dont Michel Didym qui la met en scène dans un monologue, « La Séparation des songes », lui valant le prix de la révélation théâtrale Jean-Jacques Gautier.
Julie-Marie Parmentier passe également par la Comédie-Française qui annonce son arrivée en octobre 2010 où elle joue entre autres Camille dans « On ne badine pas avec l’amour » et Agnès dans « L’École des femmes ».
Dans sa dernière pièce de théâtre, « La Révolte », de Villiers de L’Isle-Adam, sa prestation est unanimement saluée par la critique.
Parallèlement à sa carrière au théâtre, elle interprète des rôles marquants sous la direction de Jacques Rivette, Zabou Breitman, ou Benoît Jacquot dans « Les Adieux à la reine ».
Dernièrement, elle joue aux côtés de Bernard Campan dans un film adapté du livre écrit par Gersende Perrin et Francis Perrin, où une maman essaie d’élever son enfant autiste.
Julie-Marie Parmentier est aussi passionnée de littérature. Elle parle anglais et apprend le chinois, et a écrit un roman sur la Chine. Elle entame une collaboration avec Raphaël Enthoven sur son émission philosophique « Le Gai Savoir » (France Culture).
En 2014, son premier livre pour enfant « Les aventures de Pip-Pip le moineau » est publié aux Éditions L’Harmattan, et elle continue d’écrire des recueils de nouvelles et des romans.
Un de ses romans « La petite gardienne du théâtre » sera bientôt proposé en feuilleton sur ce site.
Liens : https://www.juliemarieparmentier.com/ et Le petit Théâtre de Julie-Marie sur YOUTUBE

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.