Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Actualité

Hossegor : les Amis du Lac décernent leur premier prix d’architecture

Eric Gildard fait remettre par Michel Etcheverry le Prix d’Architecture à Michel Faury © Les Amis du Lac

A  l’occasion du colloque sur « l’Architecture et ses influences » ouvert par le maire d’Hossegor Xavier Gaudio, le président de l’association littéraire des Amis du Lac Eric Gildard avec le président de l’association Giltzarri Nicolas Gueriaud-Sorçabal et les membres de l’association s’étaient réunis samedi dernier afin de remettre à Michel Faury (*) le Prix d’Architecture 2019 dans l’écrin Art Déco du Sporting Casino d’Hossegor.
Au courant de la journée, de nombreux adhérents - dont des professionnels - avaient pu s’exprimer sur divers thèmes associés à l’architecture. Avec emphase ou timidité pour certains, germèrent une profusion d’idées diverses et riches sur l’architecture intégrée à la toponymie du paysage, ou en rapport avec les arts - la sculpture de Chillida, de l’Ecole Basque, la peinture d’un plan vu de dessus à l’image de Mondrian, la musique, communications qui seront prochainement publiées (**).

Dans la salle de conférence, les toiles de Bernadette Saint-Pé, Maud Voituriez et les aquarelles architecturées de Maryse Marulier, exposées en regard des « danseuses aux cerceaux enflammées de rouge » du talentueux artiste-peintre et chanteur d’opéra Miguel Etxchevarria faisaient écho au discours d’Alexandre de la Cerda. Tout en lisant quelques passages des lettres d’Edmond Rostand adressées à son architecte Joseph-Albert Tournaire lors de la construction de sa villa Arnaga entre 1903 et 1906, l’écrivain-journaliste conta à l’auditoire amusé la personnalité du célèbre académicien : Edmond Rostand ne voulait ni d’une folie XVIIIème ni d’un château à la Viollet-le-Duc. « Puisque jai choisi cette région, je crois sincèrement que ma demeure, même très grande et très confortable, doit rester dans le goût du pays » ! Dans une lettre adressée à l’architecte Tournaire, Edmond Rostand précisait (le 27 octobre 1903) : « Je suis excessivement content (...) Jai étudié le dessin du hall que vous venez de menvoyer, ainsi que ceux des communs. Je vous écrirai plus longuement à ce sujet dici à quelques jours. Mais je veux tout de suite vous aviser dun petit changement, très facile à faire, et quon a absolument le temps de réaliser, dans le dessin des fenêtres du hall. Vous savez que mon sentiment a toujours été davoir, comme baies, des porches très arrondis de cintre, très larges de base ».
Cette correspondance distille l’essence même du style néo-basque créé par Rostand qui s’impliquait entièrement dans la construction d’Arnaga. Peu d’années après (1929-30), les architectes les plus connus, dont Henri Godbarge et Benjamin Gomez, s’inspirèrent de ce style auquel ils donnèrent un rayonnement. Cependant, ils utilisèrent un nouveau matériau, le béton, à la place des poutres en bois. A Hossegor, ils ornèrent les hauts des façades de briquettes en « fougères » et de colombages caractéristiques du style basco-landais.
Nichée sous un halo de pins comme dans un tableau de Maud Voituriez, la villa « Pomone », bien que remaniée, illustre ce style aujourd’hui. Construite dans les années 50, récemment agrandie, la demeure fut remarquablement reconstruite par l’architecte Michel Faury. Un exemple que le président des Amis du Lac et les adhérents ont souhaité honorer en lui décernant le Prix d’Architecture 2019 que remit, accompagné d’un coffret de vin « Château Miller-La Cerda, le chanteur basque Michel Etcheverry qui entonna « La dacquoise », sur les « ondes fugitives de l’Adour ».
Le colloque fournit également l’occasion aux Amis du Lac de rendre une nouvelle fois hommage à l’ancien maire d’Hossegor Alfred Eluère qui avait le plus œuvré pour « dessiner et tracer » les quartiers et les artères de la ville en proposant qu’une avenue porte son nom ; par exemple en prolongement de l’Avenue Paul Lahary, son prédécesseur qui avait, comme lui, effectué 35 ans de mandats ! Avec une pointe d’humour, Eric Gildard a offert à Dominique Réby-Eluère, la petite fille d’Alfred Eluère, une plaque de rue portant cette inscription : « Avenue Alfred Eluère. sportif de haut niveau Maire d’Hossegor 1935 – 1972 ».
L’année prochaine, le Prix d’Architecture sera décerné à Saint-Jean-de-Luz par l’association Giltzarri de Nicolas Sorçabal.

(*) Michel Faury a installé son agence d’architecture à Hossegor avec son associé Stéphan Varéla de Seijas depuis les années 70. Il est intervenu en conception et en maîtrise d’œuvre pour de nombreux programmes publics et privés au cours des quatre dernières décennies pour la réalisation de constructions neuves, des extensions et des rénovations, dans les Landes et plus généralement en Aquitaine et parfois au-delà. Depuis une dizaine d’années son activité s’est recentrée sur les maisons st villas du sud des Landes en création, extension et surélévation.
(**) Michel Capdeville, Simone Lago, Jean-Jacques Fix, Anne de Miller de la Cerda, Colette Matuszek, Alexandre de La Cerda, Hervé Mudry, Elisabeth Darriet, Maryse Marulier, Nicolas Guériaud, Maud Voituriez, Edith Asensio, Angélina Martini qui avait lu  le texte de Jean-Charles de Munain et Eric Gildard.

 

 

 

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.