Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Musique

Hossegor : le pianiste bayonnais joue Rachmaninov et Brahms avec Émilie Fichter

Le Duo Slava © DR

Samedi 5 janvier à 17 heures, la salle du Trinquet de Soorts-Hossegor accueille le récital de piano à quatre mains du Duo Slava formé par les pianistes Andoni Aguirre et Émilie Fichter

qui s’étaient rencontrés il y a une bonne dizaine d’années au Conservatoire de Paris, dans la classe de Bruno Rigutto, avant de se retrouver plus tard en Bretagne où tous deux enseignent au Conservatoire de Fouesnant-les-Glénan. Le programme de piano qu’ils présentent, aussi virtuose qu'ambitieux, fera appel à l'âme slave qui imprègne les six duos opus 11 de Rachmaninov ; et le public sera sensible à l’éclat et le « brillant » des Danses Hongroises de Brahms tandis que la Moldau de Smetana fera voyager à travers les paysages de la Bohême et son folklore haut en couleurs.

Né à Bayonne en 1984, le pianiste basque Andoni Aguirre avait été initié à la musique par son père avant d’entrer au Conservatoire Maurice Ravel à l'âge de six ans. Remarqué par le pianiste et compositeur Thierry Huillet, il se perfectionne par la suite dans sa classe au Conservatoire National de Région de Toulouse pendant trois ans. Admis au Conservatoire de Paris à l’unanimité du jury, il intègre la classe du pianiste Bruno Rigutto et poursuit l'étude de son instrument pendant cinq ans. Il reçoit alors les conseils de Boris Berezovsky, Brigitte Engerer, Bruno Canino, Claire Désert, Ami Flammer, François Salques, Jean-Claude Pennetier, Anne Queffelec. De la musique baroque à la musique contemporaine, en passant par l'écriture, l'analyse, l'accompagnement, la musique de chambre, l'ethnomusicologie ou les instruments anciens, il se forge une solide expérience du métier de musicien et développe sa technique instrumentale. Lauréat de la Fondation Meyer, et de la Fondation de France, il reçoit le premier prix de l’Académie de Sonate (Lausanne) placée sous la direction de Bruno Canino et Pierre Amoyal. Lauréat du CNSMDP en 2009, il termine son parcours académique avec la musique de chambre en 2010.

Invité en France et en Europe, il se produit dans de nombreuses manifestations, tel le Festival International de Piano Classique (Biarritz), celui Jeunes Talents (Paris), à l'Académie Royale des Beaux-Arts (Barcelone), etc.

Il ne dédaigne pas le jazz et son album « King Of Ragtime » qui rend hommage à Scott Joplin, enregistré en 2015 sur instrument historique (Pleyel 1897), sera salué par Jazz Magazine et France Musique qui lui décernera son « Coup de Cœur ».

Samedi 5 janvier à 17h, salle du Trinquet de Soorts-Hossegor.

Alexandre de La Cerda

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.