Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Histoire

Guilhem Pépin, historien de l’Aquitaine « anglaise ».

Guilhem Pépin aux National Archives (TNA) de Kew © DR

Cela fait dix ans que Guilhem Pépin, un historien médiéviste originaire de Bordeaux, travaille et met en ligne les rôles gascons, la source historique principale sur l’histoire du duché d’Aquitaine (ou de Guyenne) unis à l’Angleterre aux XIIIème-XVème siècles (en 1152, Aliénor d'Aquitaine, en se mariant avec Henri II Plantagenet, apporte l'Aquitaine - et par conséquent la province basque du Labourd - à la Couronne d'Angleterre lors de l'accession au trône de ce prince en 1154. Cette "domination" anglaise allait durer trois siècles, ndlr). Il s’agit de rouleaux de parchemin (en ancien français des « rôles ») où étaient consignés annuellement les décisions prises par le roi d’Angleterre-duc d’Aquitaine concernant son duché. Ils sont actuellement conservés aux National Archives (TNA) de Kew, dans la banlieue sud-ouest de Londres.
Passionné par l’histoire de notre région grâce à son père, il s’est lancé depuis l’enfance dans l’étude de la période médiévale de l’Aquitaine-Gascogne, et donc également du Pays Basque, car la recherche historique sur sur leur riche histoire politique et militaire était quelque peu tombée en déshérence. Son parcours l’a amené à passer un doctorat d’histoire à la prestigieuse Université d’Oxford.
Ensuite, il a fait partie de l’équipe du programme de recherche chargée de la publication en ligne en anglais du contenu des rôles gascons The Gascon Rolls Project : www.gasconrolls.org (cliquez ensuite sur « Consultations » pour lire les rôles).
Spécialiste de notre région, il fut chargé entre autres de la difficile tâche d’identification des personnes et des noms de lieux, certains étant très obscurs, se trouvant mentionnés dans les rôles. Guilhem Pépin a aussi mené en parallèle des recherches sur l’Aquitaine « anglaise » et a dirigé deux colloque internationaux dont les actes ont été publiés.
Le programme de publication va toucher à sa fin en octobre prochain et l’intégralité des 112 rôles correspondant à la période qui n’avait pas été publié jusqu’à présent (1317 à 1467) seront disponibles en ligne. Ce travail correspond approximativement à 3200 pages imprimées. Plus de 29 000 « entités » correspondant à des personnes, des noms de lieux, des institutions ou des fonctions ont été créées lors de ce travail.
Il s’agit d’une source historique essentielle pour l’histoire de notre région au Moyen Âge tardif ou bas Moyen Âge. Il suffit de parcourir les résumés détaillés en anglais mis sur le web pour s’en rendre compte. Beaucoup d’informations concernent par ailleurs Bayonne, la seconde ville du duché d’Aquitaine anglo-gascon, ainsi que les provinces de Labourd et de Soule. Un exemple de ce contenu est donné ici avec un acte concernant la tentative de mainmise sur Biarritz (alors partie du Labourd) par la communauté de Bayonne (distinct du Labourd depuis 1177) en 1343.
8 décembre 1343, Westminster.
Pour la communauté de la cité de Bayonne.
Ordre au sénéchal de Gascogne et au connétable de Bordeaux ou à leurs lieutenants, d’enquêter sur la requête du maire, des jurats, des cent pairs et de la communauté de la cité de Bayonne qui ont envoyé une supplique au roi [Édouard III] et à son conseil pour qu’il leur donne le lieu de Biarritz qui est voisin de leur cité et est situé à la frontière entre leur cité et certains ennemis du roi. Ils prétendent que ce lieu de Biarritz aurait pu être perdu pendant la présente guerre dans le duché [d’Aquitaine] si les gens de Bayonne ne l’avaient pas enclos, fortifié et ne l’avaient pas protégé à leurs propres frais. Le sénéchal et le connétable doivent enquêter pour savoir si un tel don serait dommageable aux intérêts du roi ou à ceux d’autres personnes, et doivent apprendre la situation et la vraie valeur pécuniaire de ce lieu, ses revenus annuels sur terre tout comme sur mer, et tout autre chose à son sujet. Après avoir convoqué le procureur du roi et les parties intéressées, le sénéchal et le connétable doivent mener une enquête sur ce sujet avec toute la diligence possible, et ensuite ils doivent envoyer sans délai son résultat au roi sous le sceau royal en usage en Gascogne avec ce présent ordre.
Par une pétition présentée au conseil du roi.
(The National Archives (TNA), Kew, rôle gascon C 61/55, membrane 5)
On peut consulter les "rôles gascons" sur :
www.gasconrolls.org

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.