Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Exposition

Guéthary : Claude Nori à la recherche du temps perdu !

Un été italien © Claude Nori

L’excès de zèle, les thèmes qui procurent une griserie méditerranéenne, le photographe Claude Nori les rappelle dans une sélection de 48 clichés d’« Un été italien «  des années 80.
A peine âgé d’une trentaine d’années à l’époque, Claude Nori, contrairement aux autres artistes qui s’intéressaient au spectaculaire, préférait montrer les scènes de la vie quotidienne. A la lumière de la Dolce Vita, il saisit les premiers flirts des jeunes couples de garçons et filles aux cheveux spaghettis ou macaronis sur des vespa ou sur le sable de la Méditerranée. Légers, insouciants à la lueur de leurs rêves azurés, ils se retrouvent dans les bars ou discos de Capri, jouant aux jukebox au rythme du rock de la saison.
« Adolescent, j’étais attiré par les cinéastes italiens, tels Antonioni, Rosselini, Moretti, et par lItalie dont ma famille était originaire. Mes parents avaient ouvert un restaurant italien à Toulouse et revenaient régulièrement à Vérone, la ville dont nous étions originaires ».
En 1974, Claude Nori quitta sa ville natale Toulouse où il était né en 1949, pour Paris. Ainsi établi dans la capitale, il créa « Contrejour », à la fois journal, maison d'édition et galerie à Montparnasse, qui devint le carrefour de la nouvelle photographie. Il publia près de 300 livres entre 1975 et 1995 ,dont son premier album « Lunettes » préfacé par Agnès Varda et des copains photographes ainsi que des célébrités tels Robert Doisneau, Henri Cartier Bresson...
Installé depuis 1999 sur la Côte basque en réminiscence d’un amour d’adolescent, il fut à l’origine du festival « Terres d’images » qui draina des professionnels de la photo venus du monde entier à l’occasion de nombreuses expositions organisées à Biarritz.
Cet été, son fil d’Ariane le conduit sur les rives de l’Italie des années 80, photos extraites de son livre « Capri Jukebox » (publié en 1983) ainsi que des photogrammes de ses films super 8 accompagnées d’un livre-catalogue publié pour cet évènement.

Exposition « Un été italien » est visible au musée de Guéthary, parc municipal André Narbaitz, jusqu’au 31 août, ouvert tous les jours sauf les mardis, de 15 h à 19 h (tarif 2 €).

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.