Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Actualité

Euskara : la Communauté Pays Basque, Euskaltzaindia et Eusko Ikaskuntza

Euskaltzaindia à Bayonne et Eusko Ikaskuntza à la Tabakalera de Donosti © Eusko Ikaskuntza

Le 17 juillet dernier, la Communauté d’Agglo Pays Basque avait adopté une convention de partenariat reconnaissant l’académie de la langue basque Euskaltzaindia comme l’institution fixant les normes linguistiques de l’euskara. La signature de cette convention par Jean-René Etchegaray, président de la Communauté Pays Basque et Andres Urrutia, président d’Euskaltzaindia, a eu lieu jeudi 13 septembre en prélude au colloque organisé le 5 octobre prochain à Bayonne à l’occasion du centenaire de l’Académie et qui inaugurera le XVIIIe Congrès d'Études Basques « Geroa Elkar-Ekin/L’avenir qui nous (ré)unit/Notre avenir ensemble ». D’ailleurs, comme une vingtaine d’autres institutions basques, la Communauté Pays Basque ainsi que les villes de Bayonne, Mauléon et Saint-Jean-Pied-de-Port font partie du comité de patronage du centenaire de l’Académie de la Langue basque dont l’action en faveur de l’unification et de la modernisation de l’euskara est reconnue. Dans la Communauté autonome d’Euskadi et dans la Communauté Forale de Navarre, cette académie a officiellement une mission de conseil linguistique. Sur le territoire de la Communauté d’Agglomération Pays Basque, Euskaltzaindia était reconnue d’utilité publique par l’Etat français.

En nouant ce partenariat privilégié, la Communauté Pays Basque reconnaît l’Académie de la Langue basque comme l’institution consultative officielle en charge d’établir les normes linguistiques indispensables au développement de la langue basque et s’engage à les respecter.

S’agissant des règles toponymiques régissant la désignation des lieux sur le territoire, l’Académie répondra aux demandes de la Communauté Pays Basque via l’Office public de la langue basque. L’institution veillera également à faire connaître les travaux d’Euskaltzaindia. Dans cet esprit, la Communauté Pays Basque participera à hauteur de 20 000 € au centenaire de l’Académie. Cette subvention est destinée en particulier à l’organisation du colloque du 5 octobre ainsi qu’à une exposition à Bayonne portant sur les travaux d’unification de la langue basque et d’un séminaire à Arantzazu consacré au basque unifié. Rappelons que l’académie de la langue basque était née comme branche scientifique autonome de la Société d’études basques Eusko Ikaskuntza lors de son premier congrès tenu à Oñati du 1er au 8 septembre 1918, à l’initiative de la Députation de Biscaye.

Pour en revenir à ce Congrès du centenaire qui débutera à Bayonne le 5 octobre prochain, il présentera les résultats des travaux menés autour des cinq thèmes stratégiques abordés depuis trois ans par la société d’Etudes basques dans tout le pays. Un processus de réflexion auquel ont participé des professionnels et des experts, la société civile, des acteurs sociaux, politiques et économiques, des institutions publiques, etc. Ce congrès du centenaire débutera le 5 octobre prochain à Bayonne avec la thématique « Imaginer le futur, la société qu'on veut, la société qu'on aura » en concevant des scénarios souhaitables pour obtenir des résultats utiles et innovants. Le congrès se poursuivra le 19 octobre à Vitoria-Gazteiz en concernant le futur de la langue basque ; le 26 octobre à Pampelune sur le thème « diversité, cohésion et culture » ; le 9 novembre à Bilbao où l’on envisagera le développement socio-économique, comme il se doit dans la capitale économique d'Euskadi ; le 16 novembre à Saint Sébastien, sur le processus de démocratisation et les modèles de gouvernance de la Vasconie au XXIe siècle ; les conclusions et résultats du XVIIIe Congrès seront présentés les 23 et 24 novembre à Oñati où s’était déroulé en 1918 le congrès fondateur, en présence des premières autorités civiles, des évêques de Vitoria, Pampelune et Bayonne, et des plus remarquables personnalités du monde de la culture, José Miguel de Barandiaran, Telesforo Aranzadi, Résurrection Maria Azkue, Arturo Campion, etc.

Le roi Alphonse XIII, président d'honneur de la manifestation, avait participé à l'acte inaugural, en encourageant dans son discours « l'étude et la promotion de tout ce qui peut contribuer à l'avancement et au progrès du pays ; cultivez votre langue, le millénaire et vénérable euskera, joyau précieux du trésor de l'humanité, que vous avez reçu de vos parents et que vous devez léguer, indemne à vos enfants ; étudiez votre histoire pour qu'elle ne s’avilisse jamais ; améliorez vos champs, faîtes croître vos industries, répandez votre commerce, enrichissez vos précieux acquis dans les arts et les sciences »

Et pendant qu’on signait aujourd’hui à Bayonne l’accord de la Communauté d’Agglo Pays Basque avec l’Académie basque, Eusko Ikaskuntza, pour sa part, rassemblait à l’espace culturel « Tabakalera » de Donostia/Saint-Sébastien, les principales institutions et organisations qui soutiennent ses activités. Le Président d'Eusko Ikaskuntza, Iñaki Dorronsoro, et celui du Comité Organisateur du XVIIIe Congrès qui débutera à Bayonne le 5 octobre, Xabier Alkorta, ont ainsi présenté la manifestation et les responsables scientifiques des cinq domaines thématiques qui composent le programme ont donné les détails de chaque session.

Les résultats des cinq sessions convergeront en une séance plénière où seront présentées les conclusions générales du Congrès, qui se tiendra le vendredi 23 novembre à Oñati. Le samedi 24 novembre aura lieu la clôture et la cérémonie de commémoration des cent ans d'Eusko Ikaskuntza, avec la participation de représentants institutionnels de tous les territoires basques, de membres d'Eusko Ikaskuntza, des participants au Congrès et des habitants d'Oñati.

Eusko Ikaskuntza invite toutes les personnes qui souhaitent assister et participer à cet événement historique à s'inscrire au XVIIIe Congrès, dans sa totalité ou uniquement à certaines sessions, sur le site Web d'Eusko Ikaskuntza

http://eusko-ikaskuntza.eus/fr/congres/inscription/

Le programme officiel peut également être consulté sur le site Web de l'institution : http://eusko-ikaskuntza.eus/fr/congres/programme/

Alexandre de La Cerda

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.