Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Tradition

Dix années d'épiscopat de Mgr Marc Aillet

Les évêques se sont succédés dans le diocèse de Bayonne Lescar & Oloron. Chacun portant un charisme personnel. © Claude Thétaz

A l'occasion du 10ème anniversaire de son ordination épiscopale et de son installation comme évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, le 30 novembre 2008, Mgr Aillet célèbrera ce dimanche 2 décembre à 16h à la cathédrale de Bayonne une messe d'action de grâce à laquelle les fidèles du diocèse sont invités à participer.

Les évêques se sont succédés dans le diocèse de Bayonne Lescar & Oloron. Chacun portant un charisme personnel.

On se souvient des déclarations courageuses de Mgr Vansteenberghe pendant la guerre. Elles lui causèrent à la fois désagréments et soutiens.

On n’a guère oublié les prises de position de Mgr Paul Gouyon, évêque à Bayonne avant de devenir archevêque de Rennes et Cardinal de l’Eglise. En particulier ses déclarations en faveur de classes ouvrières menacées de perte d’emploi dans la frange côtière de son diocèse, bien dans la tradition de l’Action Catholique ouvrière.

Mgr Jean-Paul Vincent apprit l’euskara pour mieux « rejoindre » la population basque de son diocèse, et partagea avec l’abbé Jean Hiriart-Urruty, académicien basque et vicaire général, ce souci de partager les singularités de la partie bascophone et bascophile du diocèse.

Mgr Pierre Molères, pendant vingt-deux années d’épiscopat en continu, fut à l’écoute suivie des évolutions des mentalités autour des débats animés des chrétiens quand le Pays Basque des deus côtés de la frontière vivait des tensions politiques douloureuses. Ses rapports suivis avec les évêques des diocèses d’Euskadi lui permirent de porter avec ces derniers la préoccupation ecclésiale d’une église traversée par des courants antagonistes et exposée à des violences continues.

Mgr Aillet est un évêque engagé en faveur des questions sociétales du moment. « La Manif pour Tous », la défense de la Vie dès l’origine et jusqu’à son terme, demeurent des constantes de ses prises de position, autour de l’Académie de la vie qu’il créa et des rassemblements de fidèles qu’il suscita dans le diocèse.

Son souci d’ouvrir un séminaire constituera une ambition neuve dès son arrivée à Bayonne, et qu’il poursuivra et maintiendra dans une église où l’on peut trouver des prêtres venus pour servir les paroisses basco-béarnaises, et le souhait d’établir avec l’église du Togo un jumelage dans l’avenir.

Un changement sociétal d’époque et de monde sensible est à l’image d’une société civile en mutation et des ferments de vie, venus d’ailleurs pour soutenir les communautés locales et assurer le suivi de leur avenir. La confrontation d’idées et d’opinions contrastées se poursuit encore autour de la PMA, de la GPA dans un paysage religieux traversé de courants diffractés et opposés, au sein d’une visée éthique chrétienne souhaitée pour aujourd’hui.

Mgr Aillet célébra la béatification de Louis Edouard Cestac fondateur des Sœurs du refuge d’Anglet. Le souci de l’évêque pour l’évangélisation du diocèse avec des décisions pastorales en équipes de prêtres revisités, pour répondre à la baisse de la pratique et au défi d’une jeunesse absente des communautés présentes...

Tous les deux ans, le diocèse organise « Diocèse en Fête », un rassemblement des catholiques du département. Ces rencontres eurent lieu à Anglet, Pau et Bayonne pour le dernier.

Les associations catholiques d’inspiration chrétienne suivent avec attention les débats publics en cours qui vont s’ouvrir en 2019 au sein du Parlement Français à la veille de décisions importantes qui seront votées pour l’avenir des familles, concernées au premier chef par les lois nouvelles de Bioéthique, discutées et disputées aujourd’hui.

Dix années passées, et un horizon en perspective pour le clergé et les fidèles en attente dans et aux franges de l’Eglise.

 

 

Commentaires

Réagir
  1. Jacques Camredon
    le 30/11/18 à 06h34

    Je me demande ce que sont "Les associations catholiques d’inspiration chrétienne". N'y a-t-il pas redondance, car pour être Catholique il faut bien être Chrétien, non ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.