Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Poésie de la semaine

Dans mon jardin ...période bleue !

Crocus de mars © DR

" Du pauvre mois de mars , il ne faut pas médire ;
Bien que le laboureur le craigne justement,
L' univers y renaît ; il est vrai que le vent,
La pluie et le soleil s' y disputent l' empire !
Qu' y faire ? Au temps des fleurs, le monde est un enfant ;
C' est sa première larme et son premier sourire ..."

C’est dans le mois de mars que tente de s’ouvrir
L’anémone sauvage aux corolles tremblantes.
Et du fond des boudoirs les belles indolentes,
Balançant mollement leurs tailles nonchalantes,
Sous les vieux marronniers commencent à venir.

C’est alors que les bals, plus joyeux et plus rares,
Prolongent plus longtemps leurs dernières fanfares;
À ce bruit qui nous quitte, on court avec ardeur;
La valseuse se livre avec plus de langueur:
Les yeux sont plus hardis, les lèvres moins avares,
La lassitude enivre, et l’amour vient au cœur.


Alfred de Musset - A la mi-carême -

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.