Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Actualité

Citoyens et chrétiens, impliquons-nous !

Jean-Baptiste de Foucauld © DR

Organisé comme chaque été par l’abbé François-Xavier Esponde, le prochain colloque qui aura lieu mercredi 8 août prochain à l’église Saint-Laurent fera venir d’éminentes personnalités à Cambo : Mgr Gérard Defois, archevêque émérite de Lille et MM. Jean-Baptiste de Foucauld, ancien Commissaire général du Plan ainsi que Michel Camdessus, Gouverneur honoraire de la Banque de France et ancien directeur du Fond Monétaire International, et donnera l’occasion de rendre hommage au Cardinal Etchegaray, avec une « surprise » pour le populaire prélat ezpeletar actuellement en résidence à « Arditeya » à Cambo !

Nous rappelions (« La Lettre » du 20 juillet) le thème de ce colloque « Regard vers l'avenir : vers quel monde allons-nous, avec quelle Europe, avec quelle Église ? », préoccupation d’un avenir européen et de l’affirmation de ses valeurs – qui ne sont pas forcément celles de l’Union européenne actuelle - dont le cardinal a fait maintes fois état, et qui sera remarquablement illustrée par la présence au colloque d’Alain Lamassoure qui modérera le débat final. Nul n’ignore qu’il s’agit d’un « acteur » très impliqué, tant dans la politique régionale que dans la construction européenne : l’ancien ministre délégué aux Affaires européennes (puis du Budget) et actuel député européen après avoir représenté la 5ème circonscription (Bayonne-Anglet-Bidache) à l'Assemblée Nationale avait présidé l'agglomération Côte Basque-Adour en tant que maire d'Anglet ainsi que le conseil des élus du Pays Basque (élu en 2001, puis réélu en 2004). A ce propos, si de l’autre côté de la Bidassoa le Parti Nationaliste Basque faisait déjà partie de la Démocratie chrétienne européenne, il est à noter qu’aujourd’hui son gouvernement de la Communauté autonome d’Euskadi vient de se voir promu « meilleur gouvernement de l'État espagnol et le dixième meilleur gouvernement d'Europe » ! En effet, selon l'European Government Quality Index défini sur demande de l'Union européenne par l'Université de Göteborg en Suède, le Pays Basque se présente comme la communauté autonome ayant la plus haute qualité et la moindre intensité de corruption des 17 que compte l'ensemble de l'État espagnol. En termes d'impartialité, il est considéré comme le deuxième plus impartial juste derrière la Cantabrie. Et au niveau de l'Europe, les pays nordiques étant les mieux valorisés, le Pays Basque est en dixième position, très proche de pays tels que l'Autriche et l'Irlande.

Pour en revenir à Cambo, il semblerait important que tous ceux qui ont quelque opinion à exprimer sur ces questions vitales pour notre avenir participent à ce colloque : c’est le moment ! En attendant, son organisateur, l’abbé François-Xavier Esponde revient sur la personnalité d’un des participants, Jean-Baptiste de Foucauld. ALC

Jean-Baptiste de Foucauld : « Impliquons-nous » !

Lors de la prochaine conférence du 8 août prochain à Cambo, Jean Baptiste de Foucauld économiste et humaniste chrétien donnera son témoignage attendu sur l’engagement aujourd’hui dans le monde de l’entreprise et du travail, au nom d’un humanisme chrétien qui demeure sa conviction affirmée. Président-fondateur des « Semaines Sociales de France », dans son dernier ouvrage, « Impliquons nous ! », l’auteur soutient le Manifeste des Semaines Sociales de France sous le thème « Quelle Europe voulons nous » ?

Auteur de livres ayant trait à l’économie, au travail et aux conditions effectives de la vie professionnelle aujourd’hui, l’un de ses premiers livres, paru en octobre 1995 chez Odile Jacob sous le titre « Une société en quête de sens », demeurera la référence réfléchie de la longue expérience d’un grand serviteur de l’Etat comme Commissaire au Plan.

L’engagement de Jean Baptiste de Foucauld embrasse aujourd’hui la présidence de la « Solidarité Nouvelle face au Chômage » - SNC.

1 - La lecture de son ouvrage - Une société en quête de sens - livre sa réflexion sur la recomposition de l’emploi à l’épreuve depuis ces dernières décennies, au milieu des exigences actuelles et de nouvelles régulations. L’altération des ressorts de la cohésion sociale, et l’état aléatoire du lien social y sont analysés. Le carré travail, lien social, sens du travail et confrontation est fondamental pour l’auteur.

La dégradation de sens affecte la nature des liens dans le monde du travail. L’auteur analyse l’exclusion du sens et ses effets directs sur la marche de la vie en entreprise. Le chapitre portant sur le lien parfait de la cohésion sociale trouve ces dernières années une actualité agissante auprès des entrepreneurs et des acteurs du travail.

2 – « Pas de travail satisfaisant sans un sens partagé de ce travail pour ré-enchanter le monde de l’entreprise », dit l’auteur. Au nom d’une fonction effective sans statut, les acteurs économiques et les acteurs politiques sont conviés à devenir acteurs de sens.

Pour parvenir à un modèle de développement choisi et solidaire l’auteur invite à « l’engagement coopératif pour l’emploi ». Vouloir remettre en perspective la vie professionnelle, l’économiste convie à reprendre la révolution du temps de travail choisi, en vue d’obtenir une reconnaissance sociale pour ce nouveau Discours de la Méthode. Au-delà des propositions effectives, l’auteur associe les Organisations syndicales et les Entreprises à repenser les conditions du temps et de modalités du travail.

Selon un modèle bien français où l’Etat devrait mais ne peut pas tout, l’économiste dévoile les nouveaux horizons de l’Etat Providence, selon un concept défini de « devoir d’entourage », à savoir du lien social naturel engagé dans le lien sociétaire organisé.

3 - Ses propositions dévoilent un Etat à visage humain qui traverse les discours des politiques de plus en plus en phase aujourd’hui avec les suggestions faites par l’auteur. Pour planifier de bas en haut en partant des besoins, conformer les Administrations du Travail, les organismes de redistributions allocataires et de la Sécurité Sociale pour tous, selon de nouveaux critères pensés et rapportés comme des défis présents du travail et du monde des entreprises en débat aujourd’hui. En conclusion, l’auteur évoque un Service Civil de Solidarité qui fait souvent défaut et pénalise les plus fragiles.

Dans un florilège de plus de vingt ouvrages publiés, seul ou en alliance avec un coauteur, Jean Baptiste de Foucauld a souvent évoqué la question sociale qui demeure la question spirituelle qui le traverse. Le personnalisme chrétien incarné en France par Emmanuel Mounier et ses disciples maintient dans l’intelligentsia française et dans les cercles religieux cette préoccupation permanente du sens du travail et des conduites de ceux qui le promeuvent.

Nul doute que les témoignages de Jean Baptiste de Foucauld, de Michel Camdessus et de Mgr Gérard Defois seront partagés le 8 août prochain par tous ceux qui veulent connaître le monde qui est nôtre, l’Europe qui nous est commune et l’engagement chrétien de ceux qui ne comptent pas se dérober à ces défis du temps présent !

François-Xavier Esponde - Pax Christi Bayonne

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.