Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Patrimoine

Cambo : les Amis d'Arnaga reçoivent en musique

Anton Shumeyko interviewe Christian Perret © DR

Le 6 août dernier, le concert annuel des Amis d'Arnaga, une association culturelle créée en 2002, m’a permis de rencontrer son président Christian Perret qui m’a expliqué le but de l'organisation : « rendre hommage à l’écrivain Edmond Rostand et animer « Arnaga », la magnifique maison de maître qu'il possédait à Cambo, au Pays Basque ». L’association organise dans la région, de part et d’autre de la Bidassoa (ancienne frontière franco-espagnole) des excursions liées au patrimoine et à l’histoire ainsi que la visite d’expositions artistiques et autres ; elle contribue également à diverses manifestations qui se déroulent à Arnaga. Ce jour-là, nombre de ses membres étaient réunis dans les jardins d’Edmond Rostand lors d’une réception conviviale par un temps magnifique autour d’un buffet et du magnifique vin d’Alexandre de La Cerda. Quant à Arnaga, il s’agit d’une vaste maison basque que Rostand fit construire par l’architecte Joseph-Albert Tournaire entre 1903 et 1906. La villa est un des premiers exemples du style néo-basque, appelé à un grand succès partout dans la région. Le manoir contient un immense et magnifique jardin avec des fontaines remarquables.

Edmond Rostand était un poète et dramaturge français. Il est associé au néo-romantisme et il est surtout connu pour sa pièce « Cyrano de Bergerac ». Les pièces romantiques de Rostand contrastaient avec le théâtre naturaliste populaire de la fin du XIXème siècle.

La soirée était merveilleuse et consistait en un banquet suivi d'un concert lyrique exclusif ce qui arrive une fois par été. Cette année c'était avec la soprano Manon Lamaison et la pianiste Jodyline Gallavardin dans le grand salon de la Villa Arnaga à Cambo. Un récital qui n’aurait certainement pas déplu à l’épouse de Rostand, Rosemonde Gérard, dont le piano offert en cadeau de mariage par Jules Massenet orne encore la magnifique demeure. Le programme contenait des pièces de compositeurs classiques tels que Debussy, ainsi que des chansons traditionnelles de Catalogne et de France.

Anton Shumeyko, stagiaire de la Harrow School à Baskulture

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.