Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Actualité

Biarritz : le prix du château Miller La Cerda lance les courses de trot

Remise du prix aux courses de trot de l'hippodrome de Biarritz © Claude Thetaz

Un vrai miracle ! Après un orage de pluie et de grêle assourdissant, un beau rayon de soleil est venu illuminer l'Hippodrome des Fleurs, juste pour le prix du château Miller La Cerda qui avait réuni une bonne partie de nos amis autour d'un exquis buffet apprêté par Pierre Oteiza et « arrosé » de nos millésimes 2014 et 2015. C'est le n°4, une jolie pouliche nommée « Doria », montée par Eric Audebert et appartenant à Guy Verva (également son entraîneur) qui est arrivée première sur une piste boueuse et détrempée. Une belle soirée, « chapeautée » à l'envi !
Beaucoup d'amis - certains venus de Tarbes - avaient bravé les éléments pour assister à la traditionnelle réception à l'hippodrome de Biarritz à l'occasion de notre prix du château Miller La Cerda. Impossible de les citer tous : les comtes Imbert de Diesbach et Eric de Caupenne, Jacques et Martine de Cauna, Guillaume d'Alançon et sa nombreuse famille, Cécile de Bartaud et M. Desgrées du Loû, Jeanne Fouquet et Liliane Moulinier, Christian et Sylvia Perret (pdt Amis d'Arnaga), Josseline Ferrut-Gérique de Baztan, Alexandre Rozanov (chercheur au CERN de Genève), l'abbé Esponde accompagné de Guillaume Bidet, Philippe Willemetz et ses amis. Marie-France Saint-Germier, Nicholas Bray et Josette Dacosta ainsi que Martine et Louis Pinsolle représentaient le monde des Arts. Citons encore Gerard Piton (Birdie Club Biarritz, grand golfeur devant l'Eternel), Marianne et Berndt Treu, Jacqueline Daunizeau et ses amis, Le Dr Yves et Monette Laraque, Alain Laurent (PDG d'Opale) venu de Tarbes, Jacques Larre, sans oublier bien sûr la présidente de la Société des Courses, l'universitaire Claudie Hassenforder-Chabriac... Avec une mention particulière pour le jeune Raphaël Bigot qui a officié de sommelier et qui veillait sur l'exquis buffet apprêté par Pierre Oteiza ; et pour Claude Thetaz, toujours aussi alerte et jeune d'esprit, armé de son talentueux objectif !
De Bacchus à Hermès : l'art du vin et la passion du cheval
La plus noble conquête de l’homme l’a accompagné sur les champs de bataille, au temps des travaux et à l’heure des jeux. Au terroir, aux cépages et aux gestes originaux qui faisaient l’identité de leurs appellations, correspondaient des races adéquates de chevaux que nos aïeux avaient patiemment sélectionnées pour leur vignoble, une tradition ressuscitée en quelques endroits grâce à quelques passionnés et aux haras nationaux. Ainsi, de Bacchus à Hermès, ont subsisté quelques noms de grands crus, que leurs coursiers soient « blanc » ou « noir », et d’Hermès à Cupidon,  les cavaliers à propos de leur monture comme les vignerons à propos de leurs crus affirment volontiers que le principal objet de leur attention « a du cœur ».
Oteiza: plus de trente ans de passion gourmande
La production d’Oteiza illustre cette excellence gastronomique basque des saveurs et des produits du terroir qui a reçu sa consécration avec la reconnaissance en appellation d'origine contrôlée de la viande de porc Kintoa AOC et du jambon du Kintoa AOC, ainsi que l’AOP Kintoa en viande fraîche au niveau européen, pour ce porc autochtone basque qu’il a sauvé et fait revivre. Un porc qui se distingue par sa couleur : une chair rouge-noire, très persillée, dont le goût se démarque par rapport à d’autres races. Quand on goûte un bon rôti de Kintoa cuit au four tout doucement, on en garde la saveur et la tendresse encore le lendemain, c’est vraiment très différent des autres viandes et spécifique au Kintoa. Ce qui a permis à Pierre Oteiza d’être présents sur de nombreux salons et d’autres événements : depuis l’ouverture au public du sommet du Pic du Midi pyrénéen jusqu’en Bretagne en passant par le Japon, où ne s’est-il rendu afin de promouvoir sa production ? Un développement qui est allé de pair avec la création d’une unité de transformation de charcuterie afin de satisfaire la demande des fournisseurs, et l’ouverture de magasins dans diverses cités du Pays Basque, ainsi qu’à Bordeaux, Paris, etc.
On peut goûter et acquérir des produits Pierre Oteiza dans ses six boutiques du Pays Basque :
- 70 rue d'Espagne à Bayonne
- 22 avenue Foch à Biarritz
- 13 rue d'Espagne à Saint-Jean-Pied-de-Port
- Route d'Urepel à Aldudes 
- Rue Principale à Aïnhoa
- 10 rue de la République à Saint-Jean-de-Luz
et dans les Landes : 21 rue du Général de Gaulle à Capbreton ainsi qu’à Bordeaux : 77, rue Condillac.
Le remarquable buffet apprêté par la maison Pierre Oteiza, toujours fidèle à la grande qualité de sa production charcutière aux Aldudes, a servira d'écrin aux non moins exceptionnels millésimes 2014 et 2015 élevés dans leurs chais bordelais par notre rédacteur Alexandre de La Cerda.
Quant aux vignes du Château Miller La Cerda, idéalement disposées sur un terroir argilo-graveleux très propice au Merlot, elles produisent un « vin de plaisir inscrit » à la carte de nombreux restaurants étoilés Michelin de la côte basque et d’ailleurs, dans un chai entièrement rénové grâce à de nouvelles cuves de vinification et une mise aux normes environnementales.
Millésime 2014
La robe est soutenue, couleur pourpre avec des reflets rubis - Nez net et intense, avec des notes de bourgeon de cassis frais et des nuances toastées discrètes. Bouche ronde en attaque, portée par des tanins plus musclés en finale et sur des arômes frais de crème de mûre.
Millésime 2015
Notre dernier. Gourmandise encore. Elégance toujours et, déjà, douceur fruitée et boisée alliée à la vigueur des jeunes années. La robe est pourpre intense avec des reflets violines.
Le nez, aromatique, présente des senteurs de cassis et de prune au chocolat.  En bouche, l'attaque est ronde avec de la chaire et de la structure sur des notes de fruits noirs. La finale, gourmande, rappelle des saveurs vanillées et chocolatées de pâtisserie. La caisse de 12 bouteilles  à 99 € (soit 8,25 € la bouteille de 75 cl) Exceptionnellement, la livraison est gratuite au Pays Basque et à Bordeaux.
Paris et autres destinations en France : livraison gratuite à partir de 2 caisses
(renseignements tél. 05 59 65 85 10 ou www.chateau-millerlacerda.com).

Han Zena

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.