Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Actualité

Benjamin Couilleaux, le nouveau conservateur du musée Bonnat-Helleu

Benjamin Couilleaux, le nouveau conservateur du musée Bonnat-Helleu © DR

Suite au départ de l’ancienne conservatrice Sophie Harent en février,  la municipalité de Bayonne a rapidement sélectionné  un nouveau conservateur. 

La semaine dernière, le jeune Benjamin Couilleaux âgé de 35 ans "a pris" les rênes du musée Bonnat-Helleu. Originaire du Pecq dans les Yvelines, diplômé de l’Ecole du Louvre où il donna des cours, après un master en histoire de l’Art à la Sorbonne et une formation à l’Institut national du patrimoine en 2011-2012, Benjamin Couilleaux fut reçu au concours de conservateur du patrimoine (Musées, Ville de Paris).

Depuis juillet 2012, conservateur en charge des collections de peinture, sculpture et arts graphiques, Benjamin Couilleaux occupait le poste d’adjoint de la directrice du Musée Cognacq-Jay à Paris.

En parallèle, il avait récemment organisé à Caen une exposition consacrée à Lambert Sustris, cet artiste du XVIème siècle né aux Pays Bas qui était le sujet de sa thèse. Jusqu’à l’année dernière, Benjamin Couilleaux avait publié 26 articles sur le site « La Tribune de l’Art ».
En spécialiste de la peinture italienne des XVe-XVIIIe siècles, et plus particulièrement de la vénitienne du XVIème siècle, le nouveau conservateur du musée bayonnais avait été commissaire de l’exposition « Sérénissime ! Venise en fête de Tiepolo à Guardi », et de celle  consacrée à « Jean-Baptiste Huet ».

Il y a trois ans, Benjamin Couilleaux inaugurait l’exposition « Thé, Café, Chocolat » au Musée Cognac-Jay : gageons que cet épicurien ne sera pas dépaysé à Bayonne, « capitale du chocolat », ni par nos chocolatières héritées du XVIIIème siècle, comme celles de Casenave « qui possèdent encore un trou permettant de faire mousser le chocolat », la mousse étant toujours prisée dans nos parages gastronomiques !

Avec un goût syncrétique entre la peinture vénitienne et David Bowie, qui dévoile un tempérament romantique, espérons que le nouveau conservateur Benjamin Couilleaux s’adaptera à la houle océanique (et artistique) de nos parages maritimes – tel le capitaine Nemo à l'abri de son Nautilus, quitte à « se remettre à la plongée sous-marine au Pays Basque » ! Il prendra ses fonctions au musée Bonnat-Helleu en septembre prochain.

 

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.