Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Manifestation

Bayonne accueille la Fédération Historique du Sud-Ouest les 17 et 18 novembre

Revue militaire à Bayonne © Mairie de Bayonne

Le 27 juillet 1919, cinq ans après son départ en août 1914, le 49e R.I. rentrait triomphalement dans sa bonne ville de Bayonne, sous des arcs de triomphe et des guirlandes florales, au milieu des salves d’artillerie, des sonneries de cloche et des acclamations de la foule ; au balcon de l’hôtel de ville, le célèbre ténor hazpandar Guillaume Cazenave, de l’Opéra de Paris, chanta à cette occasion la « Marseillaise » avant d’entonner, « sur la réclamation de l’assistance », écrivait le Courrier de Bayonne, le « Guernikako Arbola », qu’il enleva d’une voix de stentor ! ». C’est précisément sur le thème « Sorties de guerre » que se déroulera le colloque de la Fédération Historique du Sud-Ouest : il aura lieu cette année à Bayonne, les 17 et 18 novembre prochains à la Maison des Associations de Bayonne (11, allée de Glain) ; ses travaux débuteront samedi matin à 9h15 pour s'achever dimanche vers 12h30. Cette rencontre sera ponctuée par deux buffets déjeunatoires, à la Maison des Associations (samedi midi 18€ et dimanche midi 16€), et par un dîner au Château-Vieux à Bayonne au prix de 28€ (inscription à la SSLA, Tour Fouquet, 16 rue des Prébendés à Bayonne ou ssla.bayonne@orange.fr).

Avec l’année actuelle s’achèvera la commémoration de la Grande Guerre. Ainsi, ce Congrès de la Fédération historique du Sud-Ouest coïncidera avec le centenaire de l’armistice de Rethondes. L’interrogation sur les « sorties de guerre », modalités et formes du passage d’un conflit à la période qui lui succède a paru s’imposer. Portée par la réflexion historiographique sur les grands conflits du XXe siècle, la notion de sortie de guerre a gagné en complexité et en épaisseur dans la période récente. De l’étude principalement consacrée aux traités de paix, le regard de l’historien s’est déplacé vers l’ensemble de l’« après-guerre » avant de scruter, de nos jours, le monde incertain qui succède à un conflit, tant l’arrêt officiel des combats ne constitue qu’une borne partielle à l’espace temporel ouvert par ceux-ci. Rééquilibrages géopolitiques, démobilisation des corps et des esprits, recompositions sociales, regard évolutif sur l’ennemi ou l’allié d’hier, lecture ou réécriture de la guerre, changements culturels autant de thèmes qui appartiennent autant à l’histoire factuelle qu’à l’histoire culturelle et des représentations.

Fondée en 1948 par des professeurs renommés de l’Université de Bordeaux, Charles Higounet, Yves Renouard et Robert Etienne, la Fédération Historique du Sud-Ouest rassemble les sociétés historiques des cinq départements de l’Aquitaine. Dans l’esprit du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques, elle a pour vocation de rapprocher les universitaires, les étudiants et les membres des sociétés savantes passionnées d’Histoire et répond à l’invitation d’une société fédérée pour la réalisation du Congrès annuel, cette année la Société Sciences, Lettres et Arts de Bayonne présidée par le professeur Josette Pontet. Les actes de ce congrès seront publiés par  la Fédération Historique du Sud-Ouest.

Programme :

Samedi 17 novembre

- 9h15 : accueil des participants

- 9h30 : allocutions d’ouverture

- 9h45 : «Panorama général du monde combattant à la sortie des guerres » par le général Pierre Saint-Macary, président national de l’Union Nationale des Combattants.

- 10h45 – 12h : conférences en ateliers

Atelier A, thèmes abordés : Le retour des régiments à Bayonne, Pau, Tarbes et Mont-de-Marsan ; Retour et silence des soldats de la Grande Guerre ; Au pied du monument aux morts, les discours des maires et des anciens combattants au Pays Basque.

Atelier B, thèmes abordés : Commémorer religieusement la Grande Guerre dans les communautés protestantes d’Aquitaine, 1919-1939 ; Conserver et transmettre l’héritage mémoriel des combattants le Souvenir Français ; Cinéma et historicité des représentations de sorties de guerre depuis un siècle.

- 13h30 – 15h10 : conférences en ateliers

Atelier A, thèmes abordés : L’Aquitaine après César ; Comment se finissent les guerres extérieures d’après Florus ; La Pax hispanica en Nouvelle Espagne au XVIème siècle ; Après la reddition, honneur ou infamie ?

Atelier B, thèmes abordés : Le Service Santé militaire ; La Première Guerre et la prostitution bordelaise ; La médicalisation à l’issue de la Première Guerre

- 15h45 – 17h10 : conférences en ateliers

Atelier A, thèmes abordés : 1815, une sortie de guerre difficile pour les nostalgiques de Napoléon. La sortie de guerre des réfugiés en Gironde ; Les réfugiés des guerres civiles à Bergerac au XIXème siècle.

Atelier B, thèmes abordés : Femmes électrices en 1944-1946 en Aquitaine ; La presse quotidienne de la Côte basque en janvier 1946 ; le procès Papon.

Dimanche 18 novembre

- 9h30 – 10h45 : conférences en ateliers

Atelier A, thèmes abordés : L’adoption de communes sinistrées par Bayonne au lendemain de la Première Guerre ; L’économie vitivinicole en Gironde en 1919-1920 ; Les grands magasins bayonnais et biarrots à la sortie des deux guerres mondiales.

Atelier B, thèmes abordés : Sortie de guerre d’un non-belligérant, le Luxembourg (1918-1919) ; L’Alsace 1918-1925 ; Espagne 1939-1945, dictature et national-catholicisme ; Sortie de guerre en Angola ; Les Soldats de la Paix dans les sorties de crises libanaises, 1978-1988 ; L’Ulster entre l’accord de paix et le Brexit.

- 11h45 : conférence plénière

En ouverture, vendredi 16 novembre, à 18h au cinéma l’Atalante (7 rue Etcheverry), projection du film « J’accuse » d’Abel Gance (version 1928 restaurée) et conférence : « L’année 1918 au cinéma », par Jean-Louis Requena.

En conclusion, dimanche 18 novembre, à 14h45 :

- Musée basque et de l’histoire de Bayonne, visite de l’exposition « Fresques de la tranchée, du croquis à la fresque », de Pierre-Yves Fontaine.

Commentaires

Réagir

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.