Logo BasKulture

la lettre du Pays-Basque

Antiquités & Brocantes

Aux enchères à Saint-Jean-de-Luz : "la commode de Marie-Antoinette"

Commode d'après Jean-Henri Riesner pour Marie-Antoinette © DR

(Cliquez pour visualiser la 2ème photo)
Samedi 30 mars et dimanche 31 mars, divers toiles et objets d’art encadreront une commode de style Louis XVI  présentée chez Côte Basque Enchères à Saint-Jean-de-Luz.

D'après le modèle de Jean-Henri Riesener 1734-1806) et les bronzes de Pierre Gouthière (1732-1813 ou 1814), cette commode réalisée au milieu du XIXème fut copiée sur un modèle de 1786 (Haut 102,5cm, larg 193cm, prof 70cm). L'original destiné à Marie-Anoinette, est conservé aujourd'hui au salon des nobles du château de Versailles.
Jean-Henri Riesener fut l’un des plus célèbres ébéniste du XVIIIème originaire de Gladbeck en Allemagne. A Paris où il se rendit, il travailla dans l'atelier de l’ébéniste Jean-François Oëben d’origine allemande, estampillant ses créations « J.-F » jusqu’en 1767. Après le décès de son maître, il repris l’ atelier. Son style s’affirma par la création de pièces élégantes aux essences variées dont l’acajou comme celle de la commande de Marie-Antoinette.  Ce meuble rare est estampillé d’une fleur de lys et d’une couronne royale fermée aux initiales D. J. Les bagues en bronze des pieds sont mongrammées PB 335.

Ornée de riches rinceaux de bronzes aux guirlandes de fleurs et feuilles d’acanthes sur ses parois, les serrures sont entourées d’un panier fleuri et de rinceaux. Les poignées de tirage forment chacune une couronne de laurier s’animant sur fond de soleil. Ces magnifique bronzes furent ciselés par Pierre Gouthière (1732-1813 ou 1814). Inventeur de la dorure au mat, cet artisan d’une extrême agilité et d’un rare bon goût a donné naissance aux plus grands chefs-d'œuvre des arts décoratifs du règne de Louis XVI. En 1770, l’architecte Ledoux le choisit pour réaliser, d’après ses dessins, les bronzes d’ameublement du pavillon de Louveciennes édifié pour la comtesse du Barry.

Sous la conduite de l’architecte Bélanger qui dirigea la décoration du pavillon de Bagatelle, Gouthière œuvra aussi pour le comte d’Artois, frère du roi Louis XVI. Pour le duc d'Aumont, il orna l’hôtel de Crillon. Il  travailla également pour la duchesse de Mazarin, le financier Baudard de Saint-James et autres sommités qui comptèrent parmi ses clients les plus prestigieux. Pourtant il meurt en 1813 ou 1814 selon les sources, apparemment dans le dénuement après avoir vendu son hôtel particulier devenu aujourd’hui le conservatoire Hector-Berlioz classé aux monuments historiques dans le 10ème arrondissement de Paris.

Expositions :
Jeudi 28 mars de 14h à 18h, vendredi 29 mars de 10h à 12h et de 14h à 18h et samedi 30 mars de 9h30 à 11h.

Enchères : samedi 30 mars à 14h et dimanche 31 mars à 14h30.

Commentaires

Réagir
  1. A.D. Laurent MARTIN DESMARETZ de MAILLEBOIS
    le 22/03/19 à 10h17

    En France que le génie meurt dans le dénuement, la misère ou au moins la pauvreté est malheureusement chose classique. C'est un grand malheur que l'école n'instruise plus les petits Français de tous les génies que la France a offert au monde. Je note pour ma part que presque tout ce qui fait la vie moderne, les progrès de la technologie et de la science eut pour origine un Français. Dans le domaine de l'aviation je repensais hier à l'hydraviation à Biscarosse dans le parcours LATECOERE. Certes parfois dans la ligne d'autres prédécesseurs ou Français ou étrangers comme contemporains. Je pense aussi à la filière que j'ai tant étudiée des découvertes nucléaires et plus généralement en physique où GAY-LUSSAC occupe une place de choix dans la ligne polonaise du génie MENDELEÏEV... L'école BOULE pour l'ébénisterie donna bien des chefs-d’œuvre et leurs Maîtres au monde. Alors qu'il y a tant de filières d'escrocs intellectuels, de faux savants et de fausses théories qui sont enseignées comme Vérités. J'en suis très triste. Pour le meuble présenté il me semble qu'il a besoin de restauration ?


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.